Marché Conserves en France - Etude de Marché

Publié par : Etudes_pro

Légumes, poissons, plats cuisinés et autres pâtés appertisés: toutes les branches du commerce de la conserve en France n'enregistrent pas les mêmes performances. Analyse détaillée des orientations. Toutefois, le portrait n’est pas complètement pessimiste et lorsque l’on regarde de plus près les résultats des différents segments (légumes, plats cuisinés, viandes, fruits, poissons), force est de constater que certains d’entre eux arrivent à tirer leur épingle du jeu à force d’innovations, de montée en qualité et de communications dynamiques. Innovation, communication, investissements pour un outil de production de qualité et performant, adaptation des gammes, les maîtres-mots des stratégies de développement des industriels sont posés. Reste aux opérateurs à trouver la bonne recette qui saura mélanger habilement chacun de ces ingrédients pour créer la différence sur un marché très mature et fortement concurrentiel. Mise à jour Mars 2013


Consulter un extrait ci-dessous

Croissance de 4,9% du marché français de l'épicerie salée, à 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires, cumul annuel mobile à juillet 2012. Les ventes sont tirées par la conserve, les assaisonnements et les produits apéritifs. Du côté des acteurs, Nestlé réalise 8,2%, tandis que Mars s'octroie 5,5% et Unilever, 5,8%. Des détails avec données chiffrées. Tableau et graphiques : répartition du marché global de l'épicerie salée par segment ; répartition des ventes des segments des huiles, bouillons et aides culinaires / des conserves / des féculents (%).


Vent de créativité au sein du marché français de l'épicerie salée. Face à la faiblesse des ventes, les acteurs du secteur cherchent à se renouveler et à rendre le rayon plus attractif, que ce soit à travers l'arrivée de contenants étonnants, ou tout simplement de nouvelles recettes. Si certaines catégories ont véritablement besoin d'un second souffle, comme les pâtes, arrivées à maturité, d'autres, comme les produits apéritifs, s'en sortent très bien. Des détails avec données chiffrées clés sur les performances du marché français de l'épicerie salée, par segment (condiments, aliments pour animaux, alimentation infantile, potages et sauces, féculents, produits apéritifs, conserves de poisson, conserves de légumes, conserves de viandes) : mention du CA et évolution des ventes en % (valeur et volume).


Développement, par les industriels présents sur le secteur des conserves, de contenants innovants de forme et de matériaux variés. Nouvelles cocottes, boîtes de conserve en plastique, doubles compartiments, le rayon de l'épicerie salée se modernise pour attirer et séduire toujours plus les consommateurs. Des détails avec un tour d'horizon des innovations des principaux intervenants. Pas de chiffres.


Point sur le recul général du marché français de la conserve observé en 2011, après l'embellie de 2010. Tous les segments voient leurs volumes baisser légèrement, avec une progression mesurée de leur CA. Les industriels ne peuvent plus compter sur l'arrivée de nouveaux consommateurs, au vu du taux de pénétration très élevé de la catégorie, et craignent que les ménages ne restreignent à nouveau leurs dépenses alimentaires avec la nouvelle crise financière. Détails. Graphiques


Retour sur l'invention, en 1810, de la boîte de conserve, par Peter Durand, un commerçant anglais. La découverte du procédé de l'appertisation a favorisé l'utilisation de l'acier dans l'emballage. Depuis deux siècles, l'évolution est continue. Aujourd'hui, l'emballage métallique pour les aliments et les boissons représente quelque 400 milliards d'unités par an. Des détails avec un zoom sur le brevetage la boîte de conserve, l'essor des conserveries en France et les dates clés de l'histoire de cet emballage. Pas de chiffres.


(...) 2011. Dans un secteur atone, certains secteurs tirent leur épingle du jeu, comme les produits apéritifs, les potages et sauces ou encore les féculents. D'autres sont à la peine, comme par exemple les aliments pour bébé, les conserves de viande et de légumes, ou les aliments pour animaux. Le défi des marques : redoubler d'efforts sur la communication et le positionnement des produits pour améliorer l'image du rayon. Des détails.


Analyse avec données chiffrées du retour à la hausse des ventes de conserves dans les grandes surfaces françaises, jusqu'à atteindre 909 000 tonnes à fin septembre 2010. Une progression qui profite à chacun des segments, celui des pâtés et rillettes mis à part. Les raisons : les atouts retrouvés par les consommateurs de ces produits qui allient praticité, prix abordables et qualités nutritionnelles. Une tendance appelée à durer même si les produits élaborés, à l'instar des plats cuisinés, peinent encore à en profiter. Détails. Graphiques : ventes en volume et en valeur par segments (légumes, poissons, plats cuisinés, pâtés et rillettes). Tableau sur les taux de croissance sur un an des grandes familles de légumes.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

27/03/2013


Langue :

Français


Pages :

16


Consultations :

6917


Note :
Téléchargement Express
  • Offre valable jusqu'au 24/09/19
  • Prix : 35€

    45€
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Editeur : Etudes_pro


Tags : Conserve, boîte métallique, légume, poisson, viande, plat cuisiné, activité du marché, stratégies des marques, innovations des marques
Sur le même thème
Vues : 14745

Le point, en mars 2014, sur le succès de la saveur chocolat, au coeur des lancements des fabricants de desserts frais en...

Vues : 14545

Eclairage sur le marché français des glaces, dont le CA a progressé de 2 %, mais dont les volumes ont régressé de 1 %. Les...

Vues : 13673

Le bio, en route vers un marché de masse ? - Mise à jour Février 2013 - Segments. Bio : le relais de croissance obligé ?...

Vues : 7554

La distribution spécialisée de produits surgelés : un secteur dominé par deux leaders, chacun sur son circuit de...

Vues : 5877

Analyse, en décembre 2012, des comportements de la génération Z, en France, ces enfants qui expriment de nouveaux besoins,...

Vues : 3392

Commerce mûr bénéficiant d'une bonne reconnaissance de la part des familles françaises, la filière du yaourt et des...

Du même contributeur
Vues : 36317

Point sur le redressement du secteur français du prêt-à-porter féminin en 2013, qui retrouve des couleurs grâce à la...

Vues : 25466

Le marché français de la restauration commerciale en 2012, - Mise à jour Février 2015 fortement impacté par le phénomène...

Vues : 23940

Analyse du marché français de l’hygiène-beauté dans la grande distribution, qui affiche une très légère hausse fin...

Vues : 21964

Les premiers résultats du mois de janvier 2012 indiquent que la consommation d’articles mode et textiles est restée stable...

Vues : 17472

Zoom, en octobre 2012, sur l’importance du créneau de la femme citadine sur le marché de la chaussure en France. Le marché...

Vues : 12051

L’hygiène-beauté veut rester sur les chemins de la croissance. Produits de toilettes, capillaires, solaires... quels sont...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.