Les causes d'irresponsabilité : les causes objectives

Publié par : Iamthelaw

Comme moyen de défense, une personne poursuivie peut invoquer des causes d'irresponsabilité pénale. Parmi ces causes d'irresponsabilité, il faut distinguer les causes objectives (ou faits justificatifs) et les causes subjectives. Alors qu'en présence des causes subjectives, l'irresponsabilité pénale est liée à  l'abolition ou à  l'atténuation du discernement ou de la liberté d'agir, les causes objectives résultent de circonstances étrangères à  la personnes et font disparaître le caractère infractionnel des faits.


Consulter un extrait ci-dessous

Autre différence importante entre les causes objectives et les subjectives d'irresponsabilité : alors que ces dernières sont applicables à toutes les infractions, les premières ne peuvent être invoquées que pour certaines infractions. Sont ainsi exclues du champ d'application des faits justificatifs certaines infractions particulièrement graves, telles que les crimes contre l'humanité, les tortures et actes de barbarie et le viol.


Une loi au sens matériel (c'est-à-dire une loi au sens strict ou un règlement) ayant force obligatoire en France (refus des lois étrangères comme fait justificatif) de nature pénale ou extra-pénale qui ordonne ou autorise un certain comportement. A ainsi été justifié le vol par photocopie de documents appartenant à son employeur commis par un salarié, dès lors que celui-ci a utilisé ces documents pour se défendre dans une procédure devant le Conseil de prud'hommes l'opposant à son employeur à la suite de son licenciement. Les droits de la défense, principe général du droit, reconnu notamment par l'article 6 de la CESDH directement applicable en France, peuvent donc être invoqués au titre du fait justificatif de l'autorisation de la loi.


Attendu qu'il résulte de l'arrêt attaqué que la société Etablissements Paumier et fils a porté plainte et s'est constituée partie civile contre Fabienne X..., reprochant à cette dernière d'avoir soustrait par photocopie des documents qui appartenaient à l'entreprise et qu'elle a produits devant le conseil des prud'hommes, dans le cadre de l'instance l'opposant à son employeur ;


Attendu que, pour relaxer la prévenue, l'arrêt attaqué retient que celle-ci est fondée à invoquer l'erreur sur le droit, au motif que, si la chambre criminelle de cette juridiction considère que de tels agissements, quel qu'en soit le mobile, sont constitutifs de vol, Fabienne X... a pu croire à la licéité de son action dès lors que la chambre sociale reconnaît le droit pour un salarié de produire en justice, en vue d'assurer sa défense dans le procès qui l'oppose à son employeur devant le juge prud'homal, les documents de l'entreprise dont il a connaissance dans l'exercice de ses fonctions ;


Cependant, si l'autorisation de la loi est assimilée à l'ordre de la loi, il doit bien s'agir d'une loi ou d'un règlement. Ainsi, une personne ne pourra invoquer comme fait justificatif ni une autorisation administrative (Voir Crim., 26 juin 1974, Bull. n°241) ni une simple tolérance de l'administration, même si celle-ci est relativement ancienne (Voir Crim., 11 mai 1992, Bull. n°183).


La personne doit avoir respecté les conditions fixées par la loi ou le règlement invoqué comme fait justificatif. Ainsi, si un gendarme qui blesse ou tue un individu au cours d'un barrage routier peut invoquer comme fait justificatif l'article 174 du décret de 1903 qui l'autorise à faire usage de son arme, encore faut-il qu'il respecte toutes les conditions fixées par ce texte, en particulier le port de l'uniforme et les sommations préalables.


Attendu que, selon les dispositions combinées des articles 96 et 174 du décret du 20 mai 1903, seuls les gendarmes exerçant leur action en tenue militaire sont autorisés, sous les conditions définies par ce dernier texte, à faire usage des armes pour immobiliser les véhicules dont les conducteurs n'obtempèrent pas aux ordres d'arrêt ;



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

28/12/2010


Langue :

Français


Pages :

11


Consultations :

5610


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé

Auteur : Université Jean Moulin - Lyon 3


Tags : Cours, droit, fiche de droit, cours de droit
Sur le même thème
Vues : 3429

Cours de droit : Le principe de réparation intégrale. Cours de droit sous licence CC :...

Vues : 1819

Cours de droit : Les violences volontaires. Cours de droit sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/fr/.

Vues : 1359

Cours de droit : Les limites posées aux libertés fondamentales. Cours de droit sous licence CC :...

Vues : 1297

Cours de droit : Les vices du consentement : le dol. Attendu qu'ayant constaté que la demande en première instance tendait...

Vues : 1284

La garde exercée fonde cette responsabilité. La garde est ici entendue au sens juridique et non matériel du terme. Après...

Vues : 759

Cours de droit : Le recel. Cours de droit sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/fr/.

Du même contributeur
Vues : 11056

la Constitution du 4 octobre 1958 et son préambule. La Constitution décrit le rôle et le fonctionnement des institutions de...

Vues : 7687

Cours de droit : Fiche d'arrêt liberté d'association. Tout d’abord, en déclarant une disposition d’une loi non conforme...

Vues : 7541

Cours de droit : Les BIC : Les charges déductibles (les frais généraux). Cours de droit sous licence CC :...

Vues : 6126

Cours de droit : La responsabilité du fait des choses. Cours de droit sous licence CC :...

Vues : 6055

Cours de droit : Droit d'enregistrement : les droits de mutation à titre onéreux. Les droits de mutation à titre onéreux...

Vues : 5823

Cours de droit : L'indivision Cas pratique. Cours de droit sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/fr/.

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.