Coût de revient et prise de décision

Publié par : Gestion

Coût de revient et prise de décision


Consulter un extrait ci-dessous

Avant de décrire le fonctionnement de l'outil, arrêtons-nous quelques instants sur la définition du terme du coût de revient. Le coût de revient est la partie de la procédure para-comptable qui sert à estimer, à rapporter, à contrôler et à analyser le coût d'un produit ou d'une commande, selon les concepts suivants.


Le fait de séparer les frais variables des frais fixes permet d'établir le seuil de rentabilité d'une entreprise. Ce seuil est le point que l'on atteint quand le total des ventes couvre le total des frais. À titre d'exemple, voici l'état d'exploitation de l'entreprise A.I.E. pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2003 :


3. De la somme des ressources engagées dans les activités pour obtenir un produit. Ces ressources correspondent à l'ensemble des coûts variables et des frais fixes (fabricant, vente, administration et finance): c'est la méthode de comptabilité par activité. Une certaine variation dans l'utilisation du concept favorise l'imputation des frais fixes de fabrication seulement.


Contrairement aux entreprises de haute technologie1, les coûts variables dans les PME du secteur manufacturier sont d'une importance capitale puisqu'ils représentent environ 80 % (53 % pour la matière première et 27 % pour la main d'oeuvre directe) du coût de revient total du produit, comparativement à environ 20 % pour les frais généraux de fabrication2. Malheureusement, la connaissance et le contrôle des coûts variables constituent une faiblesse pour un bon nombre de PME.


1 Boisvert Hugues "Le renouvellement de la comptabilité de gestion", Revue Gestion février 1989, page 25. Dans les entreprises de haute technologie, l'importance relative du coût de revient des matières premières par rapport au coût de revient total du produit n'est plus que de 25 % (et même moins) et celle de la main-d?oeuvre directe a presque disparu (d'environ 40 % qu'elle était-elle représente maintenant moins de 5 %). Le gaspillage de ces deux ressources demeure un préalable à la rentabilité d'un produit mais il ne constitue plus un facteur suffisant de sa rentabilité. Les frais généraux de fabrication sont devenus l'élément déterminant de la rentabilité d'un produit puisqu'ils peuvent représenter jusqu'à 70 % du coût de revient.


L'amélioration du rendement des opérations constitue, en soi, l'objectif à court terme qui préoccupe le plus de dirigeants de PME manufacturières. Pour être en mesure de réaliser cet objectif, ceux-ci doivent posséder un système d'information afin de faciliter, à la fois, la prise de décision au niveau d'opportunités d'affaires et également, un contrôle efficace sur l'utilisation en usine des ressources (coûts variables). À cette fin, le concept des coûts variables semble le plus approprié.


Bien entendu, une estimation des coûts variables comporte certaines incertitudes, mais il ne faut pas sous-estimer la part de vérité qu'elle peut et doit avoir. Afin d'atteindre le plus possible cette certitude, l'entreprise doit posséder un minimum d'information pertinente. Ces informations doivent s'appuyer sur des données sérieuses et être accessibles, c'est-à-dire qu'elles ne doivent pas demeurer éternellement dans la tête du dirigeant d'entreprise. Ces informations doivent être structurées de façon à ce que l'on puisse les comparer aux données réelles. Dans les prochaines pages, nous allons parler du mode d'estimation des différents éléments qui composent les coûts variables d'un produit (matières premières, fournitures directes, main-d'oeuvre directe et autres frais variables). Il est quand même important de souligner que ces coûts devront être révisés périodiquement pour tenir compte des écarts entre les coûts estimés et réels.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

16/01/2011


Langue :

Français


Pages :

48


Consultations :

5975


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

-->
Résumé
Tags : Coût de revient, décision
Sur le même thème
Vues : 7409

Cours sur le juste à temps (JAT) et Kanbans. Cours sous licence Creative Commons dispensé à Grenoble Ecole De Management. Le...

Vues : 6797

Guide pour l'élaboration d'un cahier des charges. Pour garantir le maximum de résultats et de satisfaction dans les projets...

Vues : 2806

Cours de Gestion des stocks. Cours sous licence Creative Commons dispensé à Grenoble Ecole De Management.

Vues : 1520

Ce document fait partie d'une série d'Outils de gestion conçus et mis à la disposition des responsables des PME. Celui-ci,...

Vues : 712

Le risque management de la supply chain. Les risques liés au déploiement des outils.

Vues : 703

Elements de gestion de la production

Du même contributeur
Vues : 6413

Le contrôle interne : guide de procédures

Vues : 4873

Analyse d'états financiers par ratios

Vues : 4080

Plan comptable et états financiers

Vues : 3684

Le marketing sensoriel

Vues : 2879

Comptabilité de gestion

Vues : 1938

Guide de planification d'une campagne de communication

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.