Les ouvriers et la République

Publié par : Ruesaintgui

Exposé : Les ouvriers et la République. Rapidement, la République semble se méfier des ouvriers. Les ministres du nouveau gouvernement sont largement choisis parmi les proches du National, journal hostile aux milieux populaires et aux clubs socialistes. Le 15 mai 1848, après une insurrection, Blanqui, Dès lors, les ouvriers parisiens se soulèvent du 23 au 26 juin, tandis que la République de Cavaignac réprime violemment les rebellions. Les ouvriers perdent leur confiance en la nouvel e sans-culotterie.


Consulter un extrait ci-dessous

Ainsi, la répression fait que la classe ouvrière doit défier le régime calmement, dans l'isoloir, lors par exemple de la désignation des Conseillers aux Prud'hommes. L'absence relative d'insurrection ou d'émeutes armées, la soumission apparente des ouvriers au régime est trompeuse.


Mais " l'élan de confiance vers le Prince " n'est qu'une illusion éphémère. Les ouvriers sont très loin d'être ralliés à l'Empire. La dictature militaire de 1852 ne met pas fin à l'agitation ouvrière, même si celle-ci passe au simple plan de revendication, toute expression politique étant étouffée, hors de l'isoloir.


Preuve de cette absence de ralliement : en 1851, la classe ouvrière affirme son attachement au régime menacé, soit en refusant la confiance au Prince-Président, soit en s'abstenant de voter. L'apprentissage du Suffrage Universel a été très rapide. Ainsi, à Lyon, ville ouvrière, _ des électeurs s'abstiennent, 1/3 des votants votent " non ".


Pourtant, les efforts de l'auteur de L'extinction du paupérisme envers les ouvriers sont réels. Mais rien n'y fait. En 1853, c'est le constat d'échec d'un procureur : La bienfaisance du régime face à la classe ouvrière n'obtient rien " d'une classe profondément aliénée. Les égards sont au contraire perçus comme une marque de faiblesse. "


L'épisode de la Commune marque l'opposition du peuple de Paris et notamment des ouvriers parisiens à la République conservatrice. Elle ravive les oppositions ouvertes en juin 1848 mais ne ruine pas la puissance émotionnelle et mobilisatrice de la République ou plutôt de l'idée républicaine.


L'écrasement de la Commune de Paris en 1871 s'accompagne d'un retour à la République conservatrice, République conservatrice qui va évoluer vers un radicalisme tolérant durant les années 1880. Les ouvriers vont obtenir les moyens de s'organiser et de s'affirmer, en vont réussir à faire de la République telle qu'elle existe une République sociale, les intégrant.


Les difficultés dues notamment à la Grande Dépression et qui se traduisent par le fort taux de chômage des travailleurs (petites classes moyennes), entraînent une déception face à l'absence de mesures sociales significatives. D'où une multiplication des grèves, dont le retentissement est souvent national, et qui sont autant de défis violents lancés contre la République, illustrant une réelle crise de confiance du monde ouvrier.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

09/01/2013


Langue :

Français


Pages :

8


Consultations :

6229


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé

Auteur : Victoire Auque, Paul Bérard, Bérénice Chalot


Tags : Exposé, Sciences Po, ouvriers, république
Sur le même thème
Vues : 8213

Fiche technique : Les institutions de la IIIème République.

Vues : 6378

A travers cet exposé : découvrez comment sont nés les partis politiques en France ? Au fur et à mesure que les élections...

Vues : 4342

La communication des institutions publiques. La communication publique non gouvernementale concernetoutes les institutions...

Vues : 3197

Note de synthèse : Les historiens et l'école méthodique.

Vues : 2945

Résumé révolution industrielle

Vues : 2591

Exposé : Les Franéais et l'Empire colonial. Gambet a souhaite que la France vaincue mais non pas ruinée puisse reprendre...

Du même contributeur
Vues : 2087

Note de synthèse : Les Paysans et la République de 1871 à 1914.

Vues : 2084

Fiche technique : Le système scolaire et universitaire de la IIIème République.

Vues : 2079

Note de synthèse : Le Ralliement des catholiques à la République.

Vues : 1664

Exposé : Les historiens du XIXe siècle et la Révolution française.

Vues : 1585

Fiche technique : Les procès du Capitaine Dreyfus.

Vues : 1459

Exposé : Le socialisme et le syndicalisme à la belle époque.

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.