Les historiens du XIXe siècle et la Révolution française

Publié par : Ruesaintgui

Exposé : Les historiens du XIXe siècle et la Révolution française.


Consulter un extrait ci-dessous

Selon lui la Révolution ne pose pas de problème de continuité avec le reste de l'histoire de France car c'est sous l'Ancien régime que la révolution s'est accomplie par les lois de décentralisation de 1787 et de manière générale par le processus de décentralisation qui est lui bien plus ancien et qui déposséda la noblesse de ses responsabilités ne lui laissant que ses privilèges attisant par-là la colère du peuple


Ainsi les historiens libéraux Thiers, Guizot ou Mignet ont une mauvaise opinion du peuple qui devient une masse incontrôlable et furieuse emportant tout sur son passage. Ainsi Thiers distingue le peuple, incarnation des abus de l'ancien régime et la populace à laquelle les Girondins (défenseurs d'une bourgeoisie éclairée contre la vague populaire jacobine) ne pouvaient se rallier. De même Guizot ayant été profondément marqué par l'exécution de son père pendant la Terreur, et par les excès de la Révolution se méfie des mouvements populaires. Le peuple à travers les écrits de Thiers ou de Guizot ne joue qu'un rôle subsidiaire. Cette méfiance s'explique et se manifeste par une conception bourgeoise de la Révolution, laquelle se pare d'un mythe bourgeois des droits de l'homme et du progrès et rejoint ainsi leur conviction politiques à savoir une monarchie constitutionnelle et conservatrice dominée et faite pour la bourgeoisie.


Contrairement à leurs prédécesseurs, la nouvelle génération d'historiens dits démocrates et partisans de la République Lamartine, Michelet, Esquiros, Blanc, Quinet Christianisme et Révolution défendent une mystique du peuple. La Révolution est dans le peuple. Ainsi la défaite des Girondins s'explique par le fait que contrairement aux Montagnards (soi-disant défenseurs de la solidarité et du c?ur) ils ne disposaient pas de l'appui du Peuple. Mais ces historiens ne sont pas pour autant partisan d'une lutte des classes, le peuple, moteur de la Révolution, doit être contenu. Ainsi cette réserve se trouve chez Lamartine qui dit " non au débordement de populace " dans son Histoire des Girondins et révèle son attachement à une république modérée.


L' impossibilité d' une historiographie objective de la révolution procède de ce que le positionnement des historiens face à cet événement est intrinsèquement lié aux évènements politique du XIXème siècle, qui semblent constituer une résurgence permanente de la révolution dans ses différentes phases.


De 1814 à 1830, le spectre de la Grande Terreur, la Guerre de Vendée et la terreur blanche pèse sur la vie politique française et détermine la légende noire de la révolution. La tendance majoritaire (les libéraux sont une minorité) est, à l'image de l'historiographie contre-révolutionnaire : celle de Bonald ou de Maistre, et des premières générations romantiques, à la contestation de la révolution comme déconstruction de la société, voire une punition voulue par Dieu, causée par la démission des élites face aux "philosophes". La thèse du complot, inaugurée en 1798 par l'abbé Barruel dans ses Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme, explique toute la Révolution par l'action des sociétés secrètes.


"L'année terrible", 1871, bouleverse la donne; la Commune apparaît comme une trahison des idéaux de fraternité à beaucoup qui en avaient été les fervents défenseurs jusque-là, au point que des auteurs républicains se rangent parmi les Versaillais. La lecture de la Révolution est renouvelée par la recomposition du paysage intellectuel et par les mutations survenues dans la vie politique. De ce nouvel équilibre témoignent Les Origines de la France contemporaine (1875-1893) d'Hippolyte Taine parues dans le contexte du traumatisme laissé par la guerre franco-prussienne et par la Commune. Le mode dénonciateur est au service de l'image d'une révolution incompréhensible.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

04/01/2011


Langue :

Français


Pages :

4


Consultations :

6550


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé

Auteur : Hubert Goure, Constance Jamet, Flora Jannot


Tags : Exposé, Sciences Po, historiens, révolution française
Sur le même thème
Vues : 8331

Fiche technique : Les institutions de la IIIème République.

Vues : 6467

A travers cet exposé : découvrez comment sont nés les partis politiques en France ? Au fur et à mesure que les élections...

Vues : 4430

La communication des institutions publiques. La communication publique non gouvernementale concernetoutes les institutions...

Vues : 3302

Note de synthèse : Les historiens et l'école méthodique.

Vues : 3095

Résumé révolution industrielle

Vues : 2646

Exposé : Les Franéais et l'Empire colonial. Gambet a souhaite que la France vaincue mais non pas ruinée puisse reprendre...

Du même contributeur
Vues : 2183

Note de synthèse : Les Paysans et la République de 1871 à 1914.

Vues : 2165

Note de synthèse : Le Ralliement des catholiques à la République.

Vues : 2153

Fiche technique : Le système scolaire et universitaire de la IIIème République.

Vues : 1636

Fiche technique : Les procès du Capitaine Dreyfus.

Vues : 1521

Exposé : Le socialisme et le syndicalisme à la belle époque.

Vues : 1476

Exposé : Nationalisme et antisémitisme en France.

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.