Les Cent Jours

Publié par : Ruesaintgui

Note de synthése : Les Cent Jours. Louis XVIII octroie la Charte, qui établit un régime monarchique relativement libéral. Mais désertées la veille par Louis XVIII. Chateaubriand parle de la conquête de la France par un en Belgique : le 16 juin, il remporte une victoire à Bligny, mais le 18 ses armées sont battues par Wellington à Waterloo


Consulter un extrait ci-dessous

? A Sainte-Hélène, Napoléon présente ses concessions libérales comme étant dictées par les événements : " Je ne me suis occupé de cette constitution que pour céder à la mode mais victorieux, j'aurais renvoyé les chambres ". Mais ne s'agissait-il pas de paroles provocatrices dictées par le mépris ?


? Le 23 avril 1815 paraît le texte de la constitution, " Acte additionnel aux constitutions de l'Empire ", qui aménage les 3 constitutions précédentes, entendant confirmer ainsi la continuité du régime impérial. Napoléon répond en fait au même souci que Louis XVIII : dissimuler la portée réelle des concessions qu'il devait faire à l'esprit nouveau. Il met donc l'accent sur les filiations entre le nouvel acte et les constitutions de l'Empire. Un certain nombre de dispositions rappellent celles du consulat et de l'empire souveraineté nationale, importance des pouvoirs du chef de l'Etat...


les représentants de la chambre sont appelés " représentants du peuple, la chambre élue sera renouvelable intégralement tous les cinq ans, les représentants ont le droit d'amendement. En fin de compte l'acte additionnel concède aux Français plus de liberté qu'ils n'en avaient jamais eu depuis 15 ans (prévoyait l'élection des maires dans les communes de moins de 5.000 habitants).


? L'acte ne satisfait personne. Les jacobins sont naturellement déçus et mécontent de la restauration de la pairie, d'autant que Napoléon crée des pairs héréditaires. Les Bonapartistes, quant à eux, ne se reconnaissant plus dans ce régime parlementaire. Enfin, les libéraux seraient plutôt favorables, mais la plupart d'entre eux sont d'ores et déjà ralliés aux Bourbons, et ils ne croient guère à la sincérité de Napoléon.


? L'indifférence de la Nation à l'égard du régime Napoléonien se traduit par la forte abstention lors du plébiscite (1 million 500.000 oui, 4.802 non, mais 2 millions d'abstentions. Une caricature de l'époque montre Cambacérès déguisé en médecin à la Molière, tâtant le poux d'un Napoléon alité : dialogue : " Comment va mon Etat ? Sire, il ne peut plus durer, votre majesté a une trop mauvaise constitution ".


? L'élection de la nouvelle assemblée illustre également cette défiance vis-à-vis du régime. Un électeur sur deux vote (33.000 sur 65.000), majorité écrasante de libéraux. Dès lors, hostilité réciproque entre Napoléon et la Chambre. Le sort de l'Empire se joue alors sur le champ de bataille de Waterloo.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

09/01/2013


Langue :

Français


Pages :

4


Consultations :

5345


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé
Tags : Note de synthèse, Sciences Po, cent jours, napoléon
Sur le même thème
Vues : 8420

Fiche technique : Les institutions de la IIIème République.

Vues : 6582

A travers cet exposé : découvrez comment sont nés les partis politiques en France ? Au fur et à mesure que les élections...

Vues : 4574

La communication des institutions publiques. La communication publique non gouvernementale concernetoutes les institutions...

Vues : 3419

Note de synthèse : Les historiens et l'école méthodique.

Vues : 3229

Résumé révolution industrielle

Vues : 2719

Exposé : Les Franéais et l'Empire colonial. Gambet a souhaite que la France vaincue mais non pas ruinée puisse reprendre...

Du même contributeur
Vues : 2314

Note de synthèse : Les Paysans et la République de 1871 à 1914.

Vues : 2286

Note de synthèse : Le Ralliement des catholiques à la République.

Vues : 2258

Fiche technique : Le système scolaire et universitaire de la IIIème République.

Vues : 1803

Exposé : Les historiens du XIXe siècle et la Révolution française.

Vues : 1709

Fiche technique : Les procès du Capitaine Dreyfus.

Vues : 1605

Exposé : Le socialisme et le syndicalisme à la belle époque.

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.