Sylvie de Gérard de Nerval (Fiche de lecture)

Publié par : Juridique_ND

Fiche de lecture Sylvie de Gérard de Nerval. Dans Sylvie, le narrateur de la nouvelle (et Nerval lui-même à travers lui) revient, quelques années plus tard, sur les lieux de son enfance. Bien que les paysages soient encore très similaires à ceux dont il se souvient, il les trouve changés. Ce fameux changement se trouve, en réalité, plutôt dans l'oeil de celui qui regarde puisque, tentant de se réapproprier les lieux et le passé par le biais de la mémoire, le narrateur est amené à édulcorer ce qui existe pour de vrai.


Consulter un extrait ci-dessous

Ayant fait le trajet depuis Paris, le narrateur arrive à Loisy, et en décrit les paysages et les coutumes : le pays est parsemé d'anciens édifices, de temples, de fleurs, d'un lac, etc., un peu comme un paysage féérique. Dans la foule, il rencontre Sylvie et son frère qui le dédaignent. Ils lui en veulent d'avoir abandonné le village pour la grande ville de Paris. Mais ils finissent par se réconcilier et passent la soirée ensemble, comme dans leurs souvenirs les plus doux. Après la fête, le narrateur se promène dans son village et se plait tellement dans sa marche qu'il décide de dormir à la belle étoile après avoir contemplé les anciens monuments celtes et le vieux monastère qui longent la grand'route. Au réveil, le lendemain, sa première pensée va à Sylvie, qu'il se décide à aller voir. À sa vue, la jeune fille est guillerette. Ils partent tous deux rendre visite à la vieille tante Julie. En chemin, ils s'amusent à cueillir des fleurs et des fraises sauvages.


Après moult détours dans la verdure du bois, ils parviennent chez la vieille tante de Sylvie qui leur propose à manger. Elle vit seule dans une maison reculée et chaque visite de sa nièce, rompant sa solitude, est accueillie avec joie. Julie s'extasie sur la beauté du jeune amoureux et loue sa belle chevelure tout en prédisant que sa beauté ne sera qu'éphémère. Alors qu'elle dresse la table, la fleurit et va cueillir quelques fruits dans le verger, les deux amants montent à l'étage pour retrouver de vieilles broderies. La chambre à coucher de la tante est longuement décrite par le narrateur qui y voit une sorte d'antre à l'amour : elle est toute équipée de meubles anciens, et les murs sont décorés de médaillons et de photos de jeunesse. Dans un tiroir secret, Sylvie découvre une robe de cérémonie surannée et la revêt. Elle donne également de nouveaux habits à son ami et, ensemble, ils retournent au salon, déguisés en époux de naguère. Plus tard, ils partent en balade à travers Châalis, village portant encore l'héritage catholique. Les symboles religieux font penser aux poètes italiens d'antan : Pétrarque et Francesco Colonna. Tout ramène le jeune garçon à Adrienne, la petite fille qu'il avait connue jadis et qui était destinée à la religion. Il croit la reconnaitre au cours du mystère qui est joué à l'Abbaye de Châalis lors de leur visite. Cependant, il commence à douter de la réalité de ses visions. Arrivé au Bal de Loisy le soir même, le jeune parisien d'adoption s'étonne de ne reconnaitre personne hormis une amie de Sylvie. Il quitte bientôt la fête avec sa promise, qu'il trouve étrange. Lorsqu'il l'interroge sur ses sentiments, Sylvie avoue avoir changé d'opinion : le temps a passé depuis leur amourette de jeunesse et la vie n'est plus aussi simple ; le temps des joies est loin, et celui de la vie active et de la responsabilité est trop présent. Le garçon se met à pleurer à chaudes larmes. Le frère de Sylvie et un de ses amis se joignent à eux.


Le narrateur mène une sorte de pèlerinage jusqu'à la vieille maison de son oncle décédé, à Montagny, ce qui le remplit de nostalgie. Il décrit le décor artistique : des tableaux, des gravures d'après de vieux romans, etc. Pour rentrer à Loisy, il emprunte les chemins d'Ermenonville et de ses parcs fleuris et boisés. Il ne reconnait plus les anciens décors aux abords des bois. Il regrette de ne pas être encore enfant, au temps où la vie était plus simple et où Sylvie n'avait d'yeux que pour lui.


Il retourne à Loisy (sans doute quelques années plus tard bien que cela ne soit pas mentionné) et rend visite à une Sylvie qui n'est clairement plus la petite paysanne qu'il a jadis connue. Elle est habillée à la mode de la ville et tout porte à croire qu'elle a connu une belle ascension sociale. Ils évoquent ensemble le sort de la fameuse religieuse qui marqua tant l'esprit du narrateur. Sylvie clôt le chapitre par un chant populaire qui enchante son compagnon. Il se rend compte qu'il est amoureux de sa gentille amie et pense à l'épouser, mais ce n'est que plus tard qu'il formulera son souhait et se fera rabrouer par Sylvie.


Le narrateur évoque le père Dodu, étrange personnage de Loisy, attisant les superstitions et ayant été ami avec le grand Jean-Jacques Rousseau. C'est un être plaisantin qui aime les chansons à boire et être entouré d'amis aussi gais que lui. Lors d'une fête, la compagnie, composée de Sylvie, du narrateur, du Père Dodu et du grand Frisé, revient sur d'anciennes anecdotes et, Sylvie ayant à peine quitté la fête, le Père Dodu apprend au petit parisien que la belle va se marier avec un de ses amis de longue date dit " le grand frisé ". Dépité, il décide de rentrer à Paris.


De retour à la capitale, il se rend au théâtre où il se décide enfin à offrir des fleurs et un mot à l'actrice qu'il admire tant, Aurélie. Il entretient avec elle une correspondance enflammée et il la séduit peu à peu par ses doux mots. Il entame alors des voyages avec elle et en fait sa confidente. Mais il perd finalement son amitié après lui avoir confié son amour pour Adrienne, la mystérieuse religieuse.


Le narrateur fait un récapitulatif des moments forts de sa vie et se remémore les paysages d'antan. Adrienne n'est qu'une chimère irréelle et Sylvie, qui était pourtant bien réelle, s'est mariée avec un autre et a fondé une famille. Délaissé par cette dernière, il a voulu s'assurer l'amour de la jeune Aurélie qui l'a quitté elle aussi. Il se sent seul. Il voit encore son amie d'enfance de temps à autre et en profite parfois pour l'emmener au théâtre voir les pièces d'Aurélie. Un jour, alors qu'ils sont de sortie ensemble, il lui fait remarquer combien Aurélie ressemble à Adrienne, la religieuse, et Sylvie de répliquer que la pauvre Adienne est décédée en 1832 au couvent.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

02/11/2011


Langue :

Français


Pages :

1


Consultations :

5871


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé

Auteur : Juridique_ND


Editeur : Juridique_ND


Tags : Bac de français, analyse littéraire, fiche de lecture, méthodologie, Sylvie de Gérard de Nerval
Sur le même thème
Vues : 84676

Fiche de lecture : Boule de Suif de Maupassant. Le thème de la guerre contre la Prusse est commun à tous les récits des...

Vues : 31914

Le Horla est un ouvrage qui prend possession de son lecteur et qu'on ne peut abandonner. L'histoire, par elle-même n'est pas...

Vues : 4959

Carmen de Prosper Mérimée : UL’oeuvre de Mérimée offre souvent à son lecteur la découverte d’un ailleurs, de...

Vues : 4192

Fiche de lecture : Le Bourgeois gentilhomme de Molière

Vues : 4131

Thérèse Desqueyroux de François Mauriac : dernier est bel et bien ce que Mauriac critique dans ce roman. Sous l’apparence...

Vues : 2690

Fiche de lecture Mateo Falcone de Prosper Mérimée. Cette nouvelle emprunte même certaines de ses caractéristiques à la...

Du même contributeur
Vues : 49541

L’affichage obligatoire gratuit en entreprise est un ensemble de documents issus du droit du travail imposé par...

Vues : 29015

Ce pack comprend les différents contrats et éléments contractuels indispensable pour réaliser une acquisition ou cession...

Vues : 22214

Modèle de Contrat de Bénévole permettant d'encadrer l'intervention d'un Bénévole en excluant la qualité de Salarié.

Vues : 19807

Modèle de Contrat de Partenariat. Ce contrat est à utiliser lorsque deux Parties se sont rapprochées afin de conclure une...

Vues : 15995

Modèle de Contrat de Dépôt Vente applicable à tous types de biens. Le Dépositaire propose au Déposant de prendre en...

Vues : 15249

Modèle de Contrat d'Extra pour la Restauration conforme à la Convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.