Thérèse Desqueyroux de François Mauriac (Fiche de lecture)

Publié par : lePetitLitteraire.fr

Thérèse Desqueyroux de François Mauriac : dernier est bel et bien ce que Mauriac critique dans ce roman. Sous l’apparence d’un roman classique, il s’agit d’une étude de moeurs très réaliste et tout autant cruelle. Ce que Mauriac tente de révéler par le récit et le style qui suit les méandres de la réflexion de l’héroïne, de sa conscience et de ses tréfonds est la longue destruction de l’individu, celle d’une jeune femme emprisonnée par une famille bourgeoise. Progressivement, le narrateur nous permet de saisir le fond du drame et de montrer l’injustice qui y réside. Thérèse est certes le personnage de fiction d’un récit très noir, mais la critique est bel et bien celle de la réalité de la vie provinciale, ce que Mauriac souligne dans l’adresse qui précède le récit (« Thérèse, beaucoup diront que tu n’existes pas »).


Consulter un extrait ci-dessous

Rentrant dans ce lieu confiné à l'" extrémité de la terre ", elle réfléchit aux éléments qui ont conduit à son mariage. Il est le résultat d'un arrangement entre familles voisines. Bernard a donc épousé la plus riche et intelligente fille de la lande, Thérèse. Cette dernière était tout le temps avec Anne, la demi-soeur de Bernard, dont elle appréciait la présence.


Thérèse se souvient du jour " étouffant " de ses noces, durant lequel elle a senti que tout était perdu. À cette époque, s'était également nouée une liaison entre Anne et Jean Azévédo. La jeune femme était follement amoureuse de Jean, ce dont témoignaient les lettres qu'elle adressait à Thérèse. Cela dit, cette relation n'était pas destinée à se concrétiser car le jeune homme ne convenait pas à la famille Desqueyroux : il était juif et d'une famille, dit-on, de dégénérés. Par ailleurs, la famille Desqueyroux lui promettait un autre destin : celui d'épouser le jeune Deguilhem.


La famille s'était chargée d'empêcher Anne de voir Jean, interdiction dont la jeune femme souffrait énormément. Thérèse, jalouse de la relation passionnelle qu'Anne connaissait et à laquelle elle-même n'avait pas droit auprès de Bernard, a accepté d'aider le reste de la famille à détruire cette relation. Durant ces événements, Thérèse était enceinte, maternité qu'elle refusait.


Bernard a insisté auprès de Thérèse pour que celle-ci s'entretienne avec Azévédo. Ce qui a fini par se produire. Elle et Jean ont discuté et, avec Thérèse, la chose est apparue clairement : Jean n'avait pas l'intention d'épouser Anne et ne l'avait jamais eue. Ce qu'il voulait, c'était lui faire connaitre la passion, le rêve, pour qu'elle puisse, le reste de sa vie, supporter la monotonie. Thérèse et Jean ont discuté de ce dont il n'était jamais question chez les Desqueyroux : il lui a livré son coeur et son opposition à la discrétion provinciale, toute superficielle, pour lui souligner le fait que seule la vie de l'esprit comptait.


Thérèse est rentrée et Bernard lui a annoncé qu'il était anémique et qu'il allait suivre un traitement. Quelques temps après, elle a revu Jean, qui lui a annoncé qu'il allait quitter Argelouse. Quant à Anne, que l'on détenait de force, elle en voulait énormément à sa famille. Elle a fui pour le retrouver, mais elle est arrivée alors qu'il avait déjà quitté les lieux. Anne s'est alors retournée contre Thérèse, qu'elle a accusée de l'avoir trahie, et est ensuite restée enfermée à la maison.


Thérèse poursuit l'élaboration de sa confession, chose qu'elle fait non seulement pour être pardonnée, mais aussi pour tenter de comprendre elle-même ce qui est arrivé. C'était le jour de l'incendie à Mano, non loin d'Argelouse : Bernard a été distrait lorsqu'il a versé dans son verre les gouttes de son traitement et alors qu'il en versait trop et qu'elle s'en est rendue compte, elle ne l'a pas retenu. Bernard s'est porté très mal et le docteur est venu. Thérèse a alors continué d'augmenter les doses de médicaments, ayant compris que l'issue pour son mari pourrait être fatale. Le médecin, alarmé par l'état grave de son patient a enfin compris et a porté plainte.


Le chemin du retour prend fin ; Bernard attend sa femme à la maison. Alors qu'elle se trouve face à lui, Thérèse prend conscience qu'elle ne peut lui avouer tout ce à quoi elle a pensé sur la route. Il lui annonce alors le plan qu'il a élaboré : elle restera recluse sur leur domaine avec tante Clara. Le couple continuera d'aller à la messe dominicale et de se rendre le jeudi chez son père comme d'habitude. L'intention de Bernard est de faire cesser toute rumeur qui pourrait souiller son nom. Tout ce qui compte à ses yeux est que la famille paraisse unie. Une fois que l'affaire sera tassée, Anne pourra se marier avec Deguilhem et, pendant ce temps-là, Marie ira vivre dans le Sud chez la mère de Bernard.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

01/11/2011


Langue :

Français


Pages :

13


Consultations :

4062


Note :
Téléchargement Express
  • Prix : 3.99€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Kathy Jusseret


Editeur : Primento Editions


Tags : Bac de français, analyse littéraire, fiche de lecture, méthodologie, Thérèse Desqueyroux, François Mauriac
Sur le même thème
Vues : 83842

Fiche de lecture : Boule de Suif de Maupassant. Le thème de la guerre contre la Prusse est commun à tous les récits des...

Vues : 31652

Le Horla est un ouvrage qui prend possession de son lecteur et qu'on ne peut abandonner. L'histoire, par elle-même n'est pas...

Vues : 4882

Carmen de Prosper Mérimée : UL’oeuvre de Mérimée offre souvent à son lecteur la découverte d’un ailleurs, de...

Vues : 4128

Fiche de lecture : Le Bourgeois gentilhomme de Molière

Vues : 2555

Fiche de lecture Mateo Falcone de Prosper Mérimée. Cette nouvelle emprunte même certaines de ses caractéristiques à la...

Vues : 2180

Fiche de lecture Fabliaux du Moyen Âge. Comme nous l'avons déjà expliqué, les Fabliaux sont à la fois des récits drôles...

Du même contributeur
Vues : 14807

Fiche de lecture Eldorado de Laurent Gaudé : Si l’on peut considérer que les récits de Piracci et de Soleiman débutent au...

Vues : 14715

Fiche de lecture Les Misérables de Victor Hugo. Le roman des Misérables se présente comme un véritable plaidoyer en faveur...

Vues : 12479

À l'Ouest, rien de nouveau d'Erich-Maria : L’écriture à la première personne et le ton confessionnel du récit de Bäumer...

Vues : 11678

Fiche de lecture sur No et moi de Delphine de Vigan : Elle est apprivoisée par No et, par la suite, elle en a besoin pour ne...

Vues : 10246

Art de Yasmina Reza : L’action de la pièce se déroule dans trois espaces identiques, les appartements des trois...

Vues : 9870

L'Appel de la forêt de Jack London : À travers un récit sur la conscience et l’évolution d’un chien, London raconte une...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.