Marché Les nanotechnologies en France - Etude de Marché

Publié par : Etudes_pro

On peut définir la nanotechnologie comme étant la création, la spécification, l'élaboration et la mise en œuvre d'ossatures, mécanismes et méthodes par la maîtrise de l'aspect extérieur et de la dimension à l'échelle nanométrique


Consulter un extrait ci-dessous

Il y a un peu plus de 30 ans, l'invention d'une nouvelle catégorie de microscopes a donné naissance à un nouveau champ d'exploration scientifique, celui de l'infiniment petit. De la science à l'industrie, il n'y a qu'un pas... L'intérêt pour les nanosciences et les nanotechnologies n'a cessé de croître depuis. Il faut dire que la possibilité de travailler la matière à l'échelle nanométrique ouvre des possibilités immenses aux applications encore plus vastes. Energie, médecine, matériaux, habillement, cosmétiques... les nanotechnologies sont porteuses d'améliorations significatives dans tous les secteurs industriels !


Appel des acteurs publics et privés, par la Commission européenne, en 2013, à la promotion des technologies clés génériques (TCG). Des technologies qui recouvrent la microélectronique et la nanoélectronique, les matériaux avancés, la biotechnologie industrielle, la photonique, la nanotechnologie et les systèmes avancés de fabricant. Un ensemble qui devrait croître de 54%, passant de 646 milliards d'euros à plus de 1000 mds EUR entre 2008 et 2015. Des secteurs porteurs au service de l'emploi dans lequel l'UE a pour objectif de ne pas se laisser distancer par ses principaux concurrents internationaux. Des précisions.


Le sujet a été mis sur la table par l'Union européenne au lendemain de la crise financière pour dicter leur ligne de conduite en matière d'innovations industrielles aux Etats. Six technologies prioritaires ont été identifiées (nanotechnologies, micro et nanoélectronique, matériaux avancés, photonique, biotechnologie industrielle et systèmes de production avancés) et les moyens de " mieux convertir les connaissances scientifiques en produits compétitifs " ont été listés. Faute de moyens, la France souffre particulièrement de ce " gap " entre la recherche fondamentale et le développement industriel : elle consacre moins de 3 milliards d'euros à cet objectif de valorisation, soit 7% de sa R&D, trois fois moins que les ratios visés par exemple dans la chaînes d'innovations américaines pour maintenir un haut niveau de compétitivité. (...)


Selon une enquête réalisée par la DGCIS, environ 300 entreprises françaises sont engagées dans le domaine des nanotechnologies. Le tiers d'entre elles ont été créées après 2000, environ 60 % sont des PME, plus de la moitié des entreprises appartiennent au secteur de l'industrie, énergie et construction et plus d'un tiers à celui des services. Le domaine des nanomatériaux rassemble les deux tiers des entreprises de nanotechnologies, précédant les domaines de la nanoélectronique, des nano biotechnologies et des nano-instruments. Les entreprises de nanotechnologies sont pour 85 % d'entre elles engagées dans des activités de R & D. La moitié fabrique des produits incorporant des nanotechnologies, principalement dans les secteurs de la chimie et de l'électronique. Elles s'appuient sur de nombreux partenariats et travaillent pour la moitié d'entre elles au sein de pôles de compétitivité. Document de fond. Données chiffrées.


Le point, avec quelques données chiffrées, sur les principaux enseignements de l'étude réalisée en 2008 par le cabinet Développement et conseil pour la DGE (Direction générale des entreprises) et le ministère de l'Economie, des Finances et de l'Emploi, portant sur le positionnement des compétences françaises en matière de nanotechnologies.


L'impact des nanotechnologies sur l'économie est très prometteur, car les applications industrielles seront nombreuses et concerneront des domaines très variés. Les nanotechnologies devraient constituer dans les prochaines années un marché considérable. À l'horizon 2015, 15% de l'activité manufacturière mondiale serait concernée par des dispositifs ou des matériaux utilisant des avancées issues des nanotechnologies. En 2008, le montant du marché mondial est estimé à 500 milliards de dollars et pourrait doubler en 2015, selon la National science foundation. Le développement des nanotechnologies pourrait générer l'emploi direct de plus de 2 millions de personnes. Toutefois, elles suscitent également des inquiétudes. Manipuler la matière à l'échelle moléculaire et interférer avec le monde du vivant soulève des questions éthiques et sanitaires qui devront être prises en considération par les pouvoirs publics et les acteurs concernés."


Présentation des quatre domaines porteurs identifiés par l'étude (santé hygiène beauté, transport, énergie et environnement, matériaux pour l'électronique) et des feuilles de route envisagées pour ces domaines. Encadré sur la normalisation très technique du secteur, et témoignage de Louis Trépied, chargé de mission à la DGE : "La France peut se prévaloir de résultats".



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

11/06/2013


Langue :

Français


Pages :

19


Consultations :

5169


Note :
Téléchargement Express
  • Offre valable jusqu'au 19/10/19
  • Prix : 35€

    45€
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Editeur : Etudes_pro


Tags : Nanotechnologie, microélectronique, nanomatériaux, politique économique, politique publique, recherche, agroalimentaire, bois, risques, normalisation, nanoparticules
Sur le même thème
Vues : 3211

EGP : en route vers la reprise du marché ? L'électronique de loisirs : entre tendances et innovations. L'informatique...

Vues : 1150

Qu'est-ce que le lean management ? La méthode Lean : l'arme anti-crise des entreprises ? La méthode Lean se décline dans...

Vues : 1131

La Rfid : généralités, naissance et développement. La Rfid : applications par secteurs et par métiers. La Rfid : retours...

Vues : 298

Créées à partir de la combinaison entre la science des êtres vivants (la biologie) et un groupement de nouveaux procédés...

Vues : 164

Profil de la filière de la chimie industrielle en France: ses statistiques, son fonctionnement, son envergure à l'étranger,...

Du même contributeur
Vues : 36359

Point sur le redressement du secteur français du prêt-à-porter féminin en 2013, qui retrouve des couleurs grâce à la...

Vues : 25490

Le marché français de la restauration commerciale en 2012, - Mise à jour Février 2015 fortement impacté par le phénomène...

Vues : 23960

Analyse du marché français de l’hygiène-beauté dans la grande distribution, qui affiche une très légère hausse fin...

Vues : 21987

Les premiers résultats du mois de janvier 2012 indiquent que la consommation d’articles mode et textiles est restée stable...

Vues : 17491

Zoom, en octobre 2012, sur l’importance du créneau de la femme citadine sur le marché de la chaussure en France. Le marché...

Vues : 14768

Le point, en mars 2014, sur le succès de la saveur chocolat, au coeur des lancements des fabricants de desserts frais en...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.