Marché Les banques françaises et l'international - Etude de Marché

Publié par : Etudes_pro

Document dédié à la croissance à l'étranger des institutions financières françaises, les endroits de complaisance, les politiques utilisées, les situations remarquables pendant les 3 derniers exercices: fusions, rachats, alliances…


Consulter un extrait ci-dessous

Décryptage, au printemps 2012, de la stratégie des banques européennes, et en particulier françaises, contraintes de s'adapter face aux problèmes de financement en dollars, du fait du retrait des investisseurs américains. Les axes forts : un recours accru aux banques étrangères ; un appel direct aux investisseurs américains ; un développement des financements locaux. Explications et détails. Encadrés sur la multiplication des placements privés américains et le renforcement de leur part de marché en France par les banques européennes. Pas de chiffres.


Analyse, fin 2011, d'une étude de KPMG, qui présente les raisons de l'absence de grandes opérations de fusions bancaires internationales. Alors que les pays émergents représentent le potentiel de croissance le plus fort pour les banques occidentales, celles-ci sont dissuadées d'y pénétrer à cause de nombreuses difficultés, et de nombreuses contraintes d'ordre réglementaires. Les acteurs issus des BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) préfèrent quant à eux se concentrer sur leurs marchés régionaux et domestiques plutôt que de se lancer dans des mégadeals transfrontaliers. Les établissements bancaires sont toutefois conscients que seuls les groupes présents mondialement seront à même de répondre à l'internationalisation des échanges et des investissements.


Les sauvetages de Dexia, Banco de Valencia ou Cyprus Popular Bank ont contribué aux 20 milliards de transactions publiques. La tendance devrait se poursuivre en 2013 avec la nationalisation de SNS Reaal. Mais PwC estime que les transactions privées visant des objectifs de rationalisation devraient repartir. Une optimisation des implantations en Europe de l'Est est ainsi à prévoir.


Point, en 2011, sur le ralentissement du développement dans les pays émergents des réseaux des banques occidentales, ce qui profite aux banques locales qui continuent de progresser. Un manque de dynamisme dû à la crise, qui a forcé les banques occidentales à s'atteler à la rationalisation de leurs réseaux. Les banques issues des pays émergents ont les coudées franches pour se développer, mais leur expansion a été ralentie par la crise. L'étude de l'organisation et de la gestion commerciale des banques des pays émergents révèlent une complexité plus importante qu'il n'y parait. Détails sur leurs stratégies. Tableau sur l'évolution des agences bancaires dans le monde entre 2008 et 2010. Données chiffrées.


Petit dossier avec quelques données chiffrées consacré, en 2008, à l'internationalisation des banques françaises, en plein essor depuis une dizaine d'années. Des établissements qui se positionnent notamment sur les pays émergents, marchés à fort potentiel sur lesquels la clé de la réussite est l'adaptation aux caractéristiques et à la maturité locales. Un phénomène d'internationalisation qui suscite cependant certaines questions, notamment en matière de relation banques-PME. Détails. Zoom (p 128) sur le cas de BNP Paribas, établissement le plus en vue en matière d'expansion internationale.


Au moment où de nombreuses banques européennes sont touchées par la crise américaine des subprimes, il est intéressant de se demander ce que les banques gagnent à s'internationaliser. Nous nous intéressons ici aux banques françaises, en comparant leur activité à l'étranger à celle des banques des autres pays développés. La mondialisation de l'activité des banques françaises est un moyen pour elles d'augmenter leurs profits. Cependant, ces profits doivent être rapportés aux risques inhérents à un investissement dans des pays de culture différente, où la qualité des institutions est parfois faible et l'environnement des affaires, incertain. De plus, alors que la mondialisation réduit les bénéfices à attendre de la diversification géographique des activités, elle accroît les risques de transmission des crises.


Historique de la présence des banques européennes au Moyen-Orient, qui a connu de nombreux soubresauts depuis leur installation à la fin du XIXe siècle, et qui vient une nouvelle fois d'être bouleversée avec l'avènement des Printemps arabes. Les banques se sont progressivement installées dans les pays arabes jusqu'aux années 1960, une décennie marquée par une vague de nationalisation des systèmes bancaires locaux. Les années 1970 ont été marquées par l'internationalisation des banques arabes, suivi dans les années 1980 par l'émergence du Bahreïn dans les marchés financiers et la multiplication de Offshore Banking Units (OBA), permettant aux banques internationales de participer à l'explosion économique du royaume saoudien. La crise financière internationale de 1987 a fragilisé la présence des banques européennes au Moyen-Orient, avant l'arrivée des nouvelles technologies qui ont permis un nouvel accroissement de l'activité. L'avènement du printemps arabe laisse place à beaucoup d'incertitudes chez les banquiers, entre appréhension et espoir. Des détails. Ce pas de chiffres.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

26/06/2013


Langue :

Français


Pages :

13


Consultations :

5051


Note :
Téléchargement Express
  • Offre valable jusqu'au 22/07/19
  • Prix : 35€

    45€
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Editeur : Etudes_pro


Tags : Banque, établissements financiers, développement international, implantation à l'étranger
Sur le même thème
Vues : 4470

Face à la crise, les courtiers en assurances font de la résistance. Vers la fin du phénomène de concentration ? Produits,...

Vues : 3246

BNP Paribas invente le «parler vrai». La Société Générale ou la communication en temps de crise(s). Les Caisses...

Vues : 3217

L'assurance française sort la tête de la crise Internet, relation client, stress dans l'entreprise... les problématiques...

Vues : 1183

La relation client ou la nécessité de restaurer la confiance. La RC se fait multiformes et multicanal. Multicanal : le virage...

Vues : 602

L'après-crise ou la nécessité de réinventer la finance. L'ISR : l'une des réponses pour une finance plus durable ?...

Vues : 250

L'histoire du livret A, le moyen de placement le plus apprécié par les Français. Sa mise en place à partir du 1er janvier...

Du même contributeur
Vues : 36199

Point sur le redressement du secteur français du prêt-à-porter féminin en 2013, qui retrouve des couleurs grâce à la...

Vues : 25404

Le marché français de la restauration commerciale en 2012, - Mise à jour Février 2015 fortement impacté par le phénomène...

Vues : 23893

Analyse du marché français de l’hygiène-beauté dans la grande distribution, qui affiche une très légère hausse fin...

Vues : 21925

Les premiers résultats du mois de janvier 2012 indiquent que la consommation d’articles mode et textiles est restée stable...

Vues : 17426

Zoom, en octobre 2012, sur l’importance du créneau de la femme citadine sur le marché de la chaussure en France. Le marché...

Vues : 14711

Le point, en mars 2014, sur le succès de la saveur chocolat, au coeur des lancements des fabricants de desserts frais en...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.