Aristote : leçons pour (re)donner du sens à l'entreprise et au travail

Publié par : Maxima

Percevoir autrement le travail et l'entreprise grâce à la sagesse d'Aristote, tel est le projet de ce livre. En s'appuyant sur les textes du philosophe, le lecteur est invité à revisiter les théories classiques de la motivation, à réévaluer le rôle du lien social dans les performances, à approfondir notre compréhension de la mondialisation et à mieux comprendre l'ecart croissant entre le monde de l'entreprise et la société civile. Tout en critiquant les méthodes modernes de gestion et leur finalité, et en soulignant leur rôle dans la crise actuelle, l'auteur explore, toujours à la lumière des préceptes d'Arsitote, la voie d'un management vertueux qui permet de repenser positivement l'entreprise et le travail.


Consulter un extrait ci-dessous

Des volumes entiers ont été écrits sur les origines de cette crise, sur ses dimensions techniques, sur les bulles financières et immobilières, sur ce qui les a entretenues et sur ce qui les a fait exploser. Ces explications sont souvent séduisantes, mais aucune ne convainc pleinement : trop d'acteurs ont menti, triché, volé, escroqué pour que l'on puisse faire l'économie d'une analyse morale. Mais comment procéder sans être complaisant ? Sans dédouaner ceux qui, au nom du laissez-faire, ont permis ces dérives ? Dire, comme Alan Greenspan, qui a présidé la FED, la banque centrale américaine, jusqu'à la veille de la débâcle, que la chute des marché s a tenu à la cupidité de quelques milliers d'opérateurs n'est qu'une justification a posteriori de politiques qui ont contribué au développement de la crise.


Aucune de ces pratiques n'est nouvelle. Ce n'est pas qu'il y ait eu escrocs ni que des gens bien placés aient fait preuve de cupidité qui étonne, c'est après tout assez banal, mais qu'ils aient été si nombreux à se comporter de la sorte sans la moindre mauvaise conscience.


S'adresser à la philosophie morale pour comprendre ces dérives paraissait naturel. Les philosophes sont, après tout, ceux qui se sont interrogés le plus profondément sur nos comportements. Un nom s'imposait d'emblée : Kant. Mais que tirer de ses impératifs catégoriques ? Ils nous disent bien ce que nous devons faire, mais ne nous aident pas à comprendre pourquoi nous faisons mal. Or, c'est justement ce qu'il faut trouver.


Les philosophies conséquentialistes, issues de la tradition utilitariste très prisées des économistes, ne se sont pas révélées beaucoup plus utiles. Pour John Stuart Mill, Jeremy Bentham, Robert Nozick, tous grands adversaires du kantisme, ce sont les conséquences d'une action qui doivent constituer la base du jugement moral, mais comment échapper à la confusion lorsque la même action peut être jugée bonne au vu de ses conséquences immédiates (enrichissement des acteurs...) et catastrophique à plus long terme (crise financière, appauvrissement de la majorité...)?


Plus proches de notre vécu que les théories déontologiques à la Kant, plus attentives aux intuitions de chacun que les théories conséquentialistes, les thèses du fondateur du Lycée, cette école philosophique qui a nourri l'Occident médiéval, se révèlent paradoxalement plus modernes que celles des moralistes qui se situent dans la tradition chrétienne. Aristote fait, en effet, une place à la différence, au libre choix de chacun : " Tout être capable de vivre son propre dessein doit se fixer un but pour bien vivre : honneur, gloire, richesse ou culture et les yeux fixés sur lui, il posera tous ses actes (...) Il faut donc avant tout déterminer en soi-même, sans précipitation et sans négligence, ce qui en nous constitue le bien-vivre et ce sans quoi les hommes ne sauraient y accéder. " (EE, 1214b 1) Ses thèses font également une place à l'environnement, au milieu, aux circonstances. Le bien et le juste dont il parle ne sont pas des lois universelles a priori, comme chez Kant, mais des règles qui permettent de bien vivre ensemble dans la cité.


Enfin, nuance importante pour ce qui nous intéresse, il ne méprise pas la richesse et ne prône pas la frugalité. Le luxe n'est pas à ses yeux corrupteur. Bien au contraire. Il faut être riche pour pouvoir être généreux et magnanime, deux vertus qu'il juge importantes. Il le faut pour trouver le temps de participer aux délibérations politiques qu'il met au tout premier plan. Ce n'est donc pas l'enrichissement lui-même qui fait problème, c'est l'indifférence au bien commun. C'est l'oubli de ce qui est juste et bon que l'on peut reprocher à tous ceux qui ont abusé de leur position pour s?enrichir.


Dans ses analyses, Aristote s'interroge sur les fondements psychologiques de la responsabilité morale. Il distingue les ignorants, comme les enfants, qui ne savent pas distinguer le bien du mal, le juste de l'injuste, de ceux qui savent ou devraient savoir et sont donc comptables de leurs actes.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

16/05/2011


Langue :

Français


Consultations :

5274


Note :
Format :

PDF / EPUB


Télécharger l'EBOOK
  • Prix : 13.88€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

100 % Compatible
Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Bernard Girard


Editeur : Maxima


Parution : Octobre 2010

ISBN : 9782818801864

Tags : Ebook, management, aristote, travail, entreprise, sens
Sur le même thème
Vues : 4589

Connaître le coaching est désormais essentiel pour tous les cadres car cette technique s'est aujourd'hui imposée comme le...

Vues : 2264

Si vous voulez tout connaître des pratiques les plus récentes en matière de coaching, voici le livre qu'il vous faut. les...

Vues : 1814

Vous pilotez ou contribuez à un projet qui concerne et impacte de nombreux acteurs, appartenant à des organsiations...

Vues : 1491

En plus de l'énoncé des fondamentaux du management, ce livre insiste sur leur application concrète. Prendre Carlos Ghosn...

Vues : 1319

Les pinailleurs, les bavards, les conservateurs, les agressifs, les intolérants, les saboteurs...qui n'a pas rencontré ce...

Vues : 1171

Améliorer les processus pour mieux répondre aux besoins des clients est plus que jamais d'actualité. Cette démarche, outre...

Du même contributeur
Vues : 19171

Salariés, défendez vos droits ! répond le plus complètement et le plus simplement possible aux interrogations que peuvent...

Vues : 5975

"Après la Loi de Sécurité Financière en France et Sarbanes-Oxley aux Etats-Unis, les nouveaux textes réglementaires ainsi...

Vues : 4976

Les conséquences financières désastreuses de la fraude en entreprise déstabilisent les structures de toutes tailles et de...

Vues : 4478

"Politiques, entrepreneurs et décideurs de toute sorte ont toujours fait appel aux conseils lucides et éclairés de Machiavel...

Vues : 3926

Ce livre va vous aider à toucher efficacement vos clients et vos prospects avec les moyens de communication les plus...

Vues : 3449

Aujourd'hui, au téléphone la bonne volonté ne suffit plus : seuls les meilleurs s'imposent face à des interlocuteurs qui,...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.