À l'ouest rien de nouveau de Erich Maria Remarque (Fiche de lecture)

Publié par : lePetitLitteraire.fr

À l'Ouest, rien de nouveau d'Erich-Maria : L’écriture à la première personne et le ton confessionnel du récit de Bäumer font que les lecteurs plongent dans l’atmosphère atroce de la guerre et y participent. Ce type d’écriture atteste de l’authenticité de l’oeuvre et du sujet traité et aide le personnage à partager avec un grand nombre de personnes ses troubles et son vécu. Il est difficile pour un soldat de raconter ouvertement à sa famille ou aux autres civils ce que la guerre est réellement. Se confesser sous la forme d’un livre-journal est donc une démarche thérapeutique : cela permet à Bäumer et, indirectement, à l’auteur, de se défouler, de partager ses souvenirs troublants et d’informer sur les horreurs de la guerre.


Consulter un extrait ci-dessous

Le front, et surtout la vue de Kemmerich, qui se mourait dans un hôpital militaire avec les jambes amputées, poussent Bäumer et ses camarades à avoir des doutes sur les discours patriotiques de leurs parents et de leurs professeurs. Bäumer se rappelle le moment du recrutement. Lui et ses camarades n'avaient que dix-huit ans et ils ont été envoyés sur le front après dix semaines de stage dans une caserne où ils ont été profondément dégoutés par l'absurdité des supérieurs, notamment de Himmelstoss. Cette période avait pour but de " dresser " ces jeunes " au seuil de l'existence " (p. 27). À la fin de la période de stage, ils étaient devenus des " brutes " (p. 33), prêts pour la guerre.


En s'épouillant, les soldats discutent de ce qu'ils feront en temps de paix quand Himmelstoss apparait. Tjaden en profite pour l'insulter, ce qui lui vaut une promesse de comparution devant le conseil de guerre pour offense à un officier il finit par être condamné, avec Kropp, à quelques " jours de police ", c'est-à-dire d'enfermement dans un ancien poulailler.


Les attaques des Anglais sont de plus en plus violentes et les obus allemands sont tellement usés, qu'ils tirent partout, même sur les soldats allemands. Bäumer réalise alors que ce n'est que par hasard qu'il reste en vie (" chaque soldat a foi et confiance dans le hasard " p. 108).


Bäumer bénéficie ensuite de dix-sept jours de permission. La rencontre avec sa mère et sa soeur est chaleureuse, mais cela se passe " sans trop de mots " (p. 168) et il est dégouté de voir qu'en ville, tous posent des questions sur le front et donnent des conseils quant à la façon dont la guerre doit être menée. Il comprend qu'il ne peut y trouver " sa place familière " (p. 181).


Bäumer rejoint ensuite ses camarades sur le front et se ressaisit (" je me trouve ici dans mon milieu ", p. 208). Volontaire pour partir repérer les positions des ennemis, il reste bloqué dans un trou, sous les tirs des deux armées. Un soldat français tombe sur lui et il est obligé de le poignarder. À force de le contempler, de lire les lettres et de regarder les photos que le Français gardait dans ses poches, Bäumer éprouve un sentiment de culpabilité énorme. Katczinsky et Kropp le rassurent : c'était la seule chose à faire.


Bäumer et ses camarades doivent garder un dépôt de vivres destinées aux officiers et ils en profitent, jusqu'au jour où ils reçoivent l'ordre de repartir sur le front. Sur la route, ils croisent des réfugiés français, désespérés et affligés, et survivent à une attaque aérienne acharnée. Blessés, Bäumer et Kropp sont transportés en train jusqu'à un hôpital catholique.


En revenant sur le front, Bäumer constate une fois de plus que les tirs ne sont pas le seul problème. Il y a aussi la nourriture, le manque d'expérience des nouvelles recrues, les crises de folie, le désespoir qui pousse des soldats à déserter et les médecins qui envoient au combat des blessés très graves. La mort de Katczinsky augmente la solitude de Bäumer.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

07/11/2012


Langue :

Français


Pages :

13


Consultations :

12405


Note :
Téléchargement Express
  • Prix : 3.99€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Elena Pinaud


Editeur : Primento Editions


Tags : Bac de français, analyse littéraire, fiche de lecture, méthodologie, À l'ouest rien de nouveau, Erich Maria Remarque
Sur le même thème
Vues : 10162

Art de Yasmina Reza : L’action de la pièce se déroule dans trois espaces identiques, les appartements des trois...

Vues : 1926

Fiche de lecture Britannicus de Racine. Le mutisme. L'impossibilité de parler est un des signes les plus frappants de violence...

Vues : 1863

Fiche de lecture Gargantua de François Rabelais. L'oeuvre de Rabelais promeut donc ? certes sur un ton jovial ou grotesque ?...

Vues : 1812

Fiche de lecture W ou le souvenir d'enfance de Georges Perec. Le basculement de la première à la deuxième partie se...

Vues : 1788

Fiche de lecture Iphigénie de Racine. Finalement, Ériphile apporte un intérêt dramatique à la tragédie d'Iphigénie car...

Vues : 1590

Fiche de lecture La fée carabine de Daniel Pennac. Une réflexion constante sur la langue française, sur la norme et l'usage...

Du même contributeur
Vues : 14729

Fiche de lecture Eldorado de Laurent Gaudé : Si l’on peut considérer que les récits de Piracci et de Soleiman débutent au...

Vues : 14615

Fiche de lecture Les Misérables de Victor Hugo. Le roman des Misérables se présente comme un véritable plaidoyer en faveur...

Vues : 11433

Fiche de lecture sur No et moi de Delphine de Vigan : Elle est apprivoisée par No et, par la suite, elle en a besoin pour ne...

Vues : 9813

L'Appel de la forêt de Jack London : À travers un récit sur la conscience et l’évolution d’un chien, London raconte une...

Vues : 9202

Fiche de lecture un secret de Philippe Grimbert : Comme le titre l’indique, le sujet essentiel du roman est la question du...

Vues : 7133

La Vie devant soi de Romain Gary : Romain Gary n’est pas le seul romancier à accorder autant d’importance à l’oralité...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.