Mondo de J. M. G. Le Clézio (Fiche de lecture)

Publié par : lePetitLitteraire.fr

Fiche de lecture Mondo de J. M. G. Le Clézio. En conséquence de ce langage dépouillé, on observe un récit à la temporalité déconstruite, ce qui correspond aussi à une caractéristique du Nouveau Roman. Les phrases s'additionnent les unes aux autres sans fournir d'indices temporels précis. On a l'impression d'une juxtaposition de faits sans lien réel entre eux, d'accumulation d'observations isolées. Mondo n'a d'ailleurs pas une conception fixée du temps ; il flâne au gré de ses envies sans se préoccuper du temps qui passe. Le mot « Toujours » gravé sur le galet rappelle cette affirmation de l'existence dans la négation du temps.


Consulter un extrait ci-dessous

Chaque matin, Mondo demeure vigilant pour ne pas se faire prendre par un " Ciapacan " (nom provençal venant de l'italien " acchiappare " (attraper) et désignant le fonctionnaire préposé à la capture des chiens errants et à leur transport à la fourrière ; par extension, Mondo désigne ainsi les gens de l'assistance publique). Au cours de ses pérégrinations, il rencontre un magicien de rue surnommé " le Gitan ", son acolyte musicien et alcoolique, " le Cosaque ", et leur vieil ami Dadi, toujours accompagné de deux colombes. À la tombée de la nuit, Mondo reste avec eux pour observer les tours de prestidigitation du Gitan et rassembler les donations des spectateurs. Il dort ensuite dans la voiture du Gitan.


Au petit matin, Mondo se rend sur la plage pour observer le jour qui se lève. Quand le soleil monte haut dans le ciel, Mondo se baigne dans l'eau de mer pour se réchauffer. Vers midi, il retourne au jardin public et aperçoit un petit garçon qui joue avec son tricycle rouge. Il lui demande immédiatement s'il accepterait de le lui prêter, mais le petit garçon prend peur et s'éloigne.


Mondo passe ensuite devant un immeuble et attend la venue d'un de ses habitants pour pouvoir utiliser l'ascenseur avec lui. Par la suite, il croise une vieille femme et l'aide à porter son sac de provisions. Lorsqu'il retourne en rue, il se sent minuscule et cherche à nouveau quelqu'un pour l'adopter.


Un soir, Mondo sort de sa cachette près de la digue et décide d'emprunter le chemin sinueux qui mène aux collines avoisinantes. Il espère grimper jusqu'au ciel. Au cours de son ascension, il aperçoit une maison de couleur ocre qu'il surnomme la " Maison de la Lumière d'Or ". Il se cache dans les buissons du jardin pour observer la villa à son aise. Il s'endort, mais est rapidement réveillé par la maitresse de maison, la vietnamienne Ti Chin. Celle-ci l'invite à visiter la maison et lui offre thé et biscuits. À l'intérieur, Mondo admire le soleil qui se décuple dans les carreaux des fenêtres. À la tombée du jour, ils sortent tous les deux dans le jardin pour observer la nuit. Ti Chin berce Mondo avec des légendes orientales et l'invite à rester dormir.


L'été approche ; l'herbe est de plus en plus sèche et les incendies prolifèrent sur les collines. Mondo dort quotidiennement à la Maison de la Lumière d'Or et retourne chaque matin se baigner dans la mer. Un jour de grand vent, il accompagne le Gitan à la plage pour voir une bataille de cerfs-volants. Il remarque un homme d'une cinquantaine d'années qui fait voler un immense papillon. L'homme propose à Mondo de lui apprendre à diriger un cerf-volant en septembre, lorsqu'il y aura davantage de vent. Plus tard, Mondo retourne sur le quai et retrouve son ami Oxyton, un bateau sur lequel il aime s'asseoir pour chanter des chansons. Là, il croise des personnes rêveuses par qui il souhaiterait se faire adopter. Il en interroge certaines sur les phénomènes naturels et les objets environnants. Celles-ci sont à chaque fois décontenancées. Un jour, Mondo souhaite apprendre à lire et arpente la ville pour trouver un professeur. Il s'arrête auprès d'un vieil homme qui ratisse la plage de galets. Celui-ci lui apprend à lire en gravant chaque lettre de l'alphabet sur un galet. Il lui fait lire son nom, Marcel, puis il lui parle d'une rivière sacrée de l'Inde (le Gange). Le soir, Mondo retourne comme à son habitude chez Ti Chin et ils sortent tous les deux dans le jardin. Là, alors qu'ils observent les étoiles, Ti Chin pleure contre Mondo. Le petit garçon la rassure en lui promettant de ne pas la quitter.


C'est l'été. Mondo médite sur la plage et tente d'envoyer les ondes de la mer et du soleil aux gens qu'il connait. Ensuite, il part à la recherche du vieux Dadi. Il croise le Cosaque, saoul, qui l'informe que le vieux a été emmené à l'hôpital durant la nuit. Tout à coup, à l'annonce de cette nouvelle, Mondo se sent las. Affamé et apeuré, il n'a plus la force de retourner dormir dans sa cachette : il s'affaisse en pleine rue, contre un mur. Alors qu'il s'engourdit, les passants paniquent et décident d'appeler l'assistance publique. Deux jours plus tard, Ti Chin visite le commissariat de police pour récupérer Mondo. Le commissaire l'informe que Mondo doit impérativement rester à l'assistance, mais qu'elle peut introduire une demande pour l'adopter. Elle demande alors à le voir, ce qui lui est refusé dans l'immédiat. Le lendemain, le commissaire se rend chez Ti Chin car Mondo s'est enfui. Il l'interroge, mais Ti Chin n'a pas revu l'enfant. Suite au départ de Mondo, la vie change pour les habitants. Le Gitan est arrêté pour ses vols. Le vieux Dadi sort de l'hôpital, mais ses colombes ne lui sont pas rendues. Le petit garçon du jardin public se fait voler son beau tricycle. Très longtemps après, Ti Chin, dans son jardin, retrouve avec émotion un galet portant les inscriptions " Toujours Beaucoup ".


Jeune garçon d'une dizaine d'années, Mondo est un enfant poète et bohème, en marge de la vie sérieuse et codifiée des habitants de la ville. Son physique lui confère également un aspect cosmopolite : il a des yeux noirs légèrement bridés, les cheveux brun cendré et le teint basané. Il porte toujours un jeans, des baskets et un grand T-shirt vert. Solitaire et sensible, il vit au jour le jour sans se préoccuper de l'avenir.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

02/11/2011


Langue :

Français


Pages :

12


Consultations :

7308


Note :
Téléchargement Express
  • Prix : 3.99€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Marie-Hélène Maudoux


Editeur : Primento Editions


Tags : Bac de français, analyse littéraire, fiche de lecture, méthodologie, Mondo de J. M. G. Le Clézio
Sur le même thème
Vues : 9863

L'Appel de la forêt de Jack London : À travers un récit sur la conscience et l’évolution d’un chien, London raconte une...

Vues : 3351

Croc-Blanc de Jack London : En outre, certains hommes sont perçus par le loup comme étant supérieurs à d’autres : c’est...

Vues : 2148

Fiche de lecture Le Lion de Joseph Kessel. Plus généralement, il semble que le narrateur soit le seul capable de prendre du...

Vues : 1819

Fiche de lecture Et si c'était vrai de Marc Levy. Son parcours correspond dès lors à celui de Lauren : vie (l'enfance...

Vues : 1661

Fiche de lecture L'Aiguille creuse de Maurice Leblanc. Le personnage de Lupin a connu un très grand succès, alimenté par le...

Vues : 1480

Fiche de lecture L'Attentat de Yasmina Khadra. Un style familier et poétique. Les personnages de Khadra utilisent souvent un...

Du même contributeur
Vues : 14798

Fiche de lecture Eldorado de Laurent Gaudé : Si l’on peut considérer que les récits de Piracci et de Soleiman débutent au...

Vues : 14707

Fiche de lecture Les Misérables de Victor Hugo. Le roman des Misérables se présente comme un véritable plaidoyer en faveur...

Vues : 12471

À l'Ouest, rien de nouveau d'Erich-Maria : L’écriture à la première personne et le ton confessionnel du récit de Bäumer...

Vues : 11655

Fiche de lecture sur No et moi de Delphine de Vigan : Elle est apprivoisée par No et, par la suite, elle en a besoin pour ne...

Vues : 10237

Art de Yasmina Reza : L’action de la pièce se déroule dans trois espaces identiques, les appartements des trois...

Vues : 9254

Fiche de lecture un secret de Philippe Grimbert : Comme le titre l’indique, le sujet essentiel du roman est la question du...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.