Caligula de Camus (Fiche de lecture)

Publié par : lePetitLitteraire.fr

Fiche de lecture Caligula de Camus. Avec le cynisme qui le caractérise, Cherea explique le règne de l'illusion par l'incapacité des hommes à affronter l'effrayante liberté que confère le sentiment de l'absurde : « la plupart des hommes sont comme moi, déclare-t-il. Ils sont incapables de vivre dans un univers où la pensée la plus bizarre peut en une seconde entrer dans la réalité


Consulter un extrait ci-dessous

Le concours de poésie, sur le thème de la mort, voit l'éviction rapide de tous les poètes, à l'exception de Scipion, mais Caligula se détourne de lui. Il constate que comme tous les poètes sont contre lui, " c'est la fin " (p.140). Il les congédie. Cherea déclare à un patricien que le moment est venu.


Lorsque débute la pièce, Caligula a vingt-six ans. Les autres personnages dressent de celui qu'il était avant sa métamorphose le portrait d'un homme soucieux d'incarner sa fonction avec dignité. Selon Cherea, qui le considère avec une pointe de condescendance, " cet empereur était parfait. Scrupuleux et sans expérience " (p. 18-19). Porté à l'indulgence par l'amitié qu'il lui porte, Scipion père infléchit ce portrait dans un sens plus positif : Caligula " disait que la vie n'est pas facile, mais qu'il y avait la religion, l'art, l'amour qu'on nous porte. Il répétait souvent que faire souffrir était la seule façon de se tromper. Il voulait être un homme juste " (p. 30). Quant à Hélicon, que son existence difficile a doté d'une plus grande lucidité, il voit en lui " un idéaliste (...). Mais si Caïus se met à comprendre, ajoute-t-il, il est capable au contraire, avec son bon petit coeur, de s'occuper de tout " (p. 29).


De fait, la mort de son amante Drusilla l'amène à découvrir que le monde tel qu'il est n'est pas supportable : " Les hommes meurent et ils ne sont pas heureux " (p. 27). Aussi va-t-il chercher à " donne[r] ses chances à l'impossible. Aujourd'hui, et pour tout le temps qui va venir, la liberté n'a plus de frontières " (p. 36). Il va donc s'affranchir de toutes les règles et prendre le " visage bête et incompréhensible des dieux " (p. 96-97), se montrant cruel, immoral et insensible aux douleurs humaines, afin de libérer les hommes des illusions dans lesquelles ils vivent. " Je suis le seul artiste que Rome ait connu (...) qui mette en accord sa pensée et ses actes " (p. 137), déclare-t-il.


Mais au terme de trois années, il constate, certes, qu'il est " encore plus libre qu'il y a des années, libéré qu['il est] du souvenir et de l'illusion " (p. 147), mais aussi qu'il a échoué. Non seulement les hommes n'ont pas abandonné leurs préjugés, mais il " se sen[t] la même lâcheté dans l'âme " (p. 149). Allié à une vision du monde comme absurde, ce constat d'échec " Je n'ai pas pris la voie qu'il fallait, je n'aboutis à rien " (p. 149) l'amène à accueillir son assassinat sans rébellion, à y voir même une dernière occasion de vivre.


? Caesonia. Elle se présente elle-même comme " la vieille maîtresse " (p. 30) et répétera, à la fin de la pièce, qu'elle est " vieille et près d'être laide " (p. 144). Très inquiète de la disparition de Caligula, lorsqu'elle le retrouve, elle l'accueille tel qu'il est devenu et accepte de l'aider, après s'être efforcée de le comprendre. Aussi son amour pour lui est-il totalement pur, ne formulant plus la moindre exigence de réciprocité : " le souci que j'ai de toi m'a fait maintenant une telle âme, lui dit-elle, qu'il n'importe plus que tu ne m'aimes pas " (p. 144-145). Caligula déclare que son amour pour Drusilla n'aurait pas résisté à sa vieillesse, et la décrépitude de Caesonia le confirme dans cette opinion, même s'il ne peut se " défendre d'une sorte de tendresse honteuse pour la vieille femme qu'[elle va] être " (p. 145). Cette réaction permet ainsi d'éliminer l'idée selon laquelle Caligula agirait par désespoir amoureux. À la fin de la pièce, il tue Caesonia pour réaffirmer une dernière fois son credo : " Je vis, je tue, j'exerce le pouvoir délirant du créateur (...). C'est cela, être heureux " (p. 148). Une amère manière de réaffirmer sa liberté.


? Hélicon. Il est le fidèle domestique de Caligula. " Né esclave " (p. 126), il a été affranchi par Caligula. À la différence des patriciens, il a connu une vie rude et ne se fait guère d'illusions sur l'existence. Il incarne de ce fait à la fois la haine des pauvres envers les nantis, et la fidélité des représentants des classes inférieures envers les despotes qui s'appuient sur eux. Il déclare ainsi à Cherea qu'" il peut encore aimer ce maitre misérable qu'il défendra contre [les] nobles mensonges [des patriciens], [leurs] bouches parjures " (p. 127).


? Cherea. Il est une figure de l'intellectuel, à la fois lié aux patriciens en raison du péril que Caligula fait courir à sa vision du monde, mais au-dessus de ce groupe dont la vision des choses se limite aux intérêts personnels des uns et des autres. Il souhaite par-dessus tout " qu'on [le] laisse à [s]es livres " (p. 22). Ce propos trahit un certain mépris des autres hommes, à l'égard desquels il nourrit un indéniable sentiment de supériorité. Avant sa transformation, Caligula lui semblait parfait parce que " sans expérience " (p. 19), autrement dit manipulable, et il dit apprécier les empereurs qui " ont eu le bon goût de rester des fonctionnaires " (p. 21). Avec son nouveau regard sur la réalité, Caligula le prive désormais de sa position éminente. Il habille sa volonté de tuer l'empereur au moyen d'un alibi philosophique il s'agirait de " retrouver la paix dans un monde à nouveau cohérent " (p. 52) -, qui ne trompe guère : " Tu es très fort, lui assène Hélicon, (...). Faux comme un honnête homme. Mais fort " (p. 126).



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

02/11/2011


Langue :

Français


Pages :

14


Consultations :

5120


Note :
Téléchargement Express
  • Prix : 3.99€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Raphaëlle O'Brien


Editeur : Primento Editions


Tags : Bac de français, analyse littéraire, fiche de lecture, méthodologie, Caligula de Camus
Sur le même thème
Vues : 6503

Fiche de lecture sur No et moi de Delphine de Vigan : Elle est apprivoisée par No et, par la suite, elle en a besoin pour ne...

Vues : 5693

Fiche de lecture Cannibale de Didier Daeninckx : Le texte de Daeninckx montre qu’en réalité les Français ont réussi à...

Vues : 4172

La Peste de Camus : Selon cette lecture, la peste apparait comme un élément constitutif de la condition humaine. L’un des...

Vues : 3598

Fiche de lecture L'Étranger de Camus : On ne parvient en tout cas pas à dire quand Meursault aurait écrit son histoire. Les...

Vues : 3244

Fiche de lecture Les Justes de Albert Camus. L'action terroriste s'impose, mais elle a des limites : elle doit être ciblée...

Vues : 2830

La nuit du renard de Mary Higgins Clark : Qu’est-ce que le surnom d’Auguste Rommel Taggert, Renard, vous apprend sur sa...

Du même contributeur
Vues : 12259

Fiche de lecture Eldorado de Laurent Gaudé : Si l’on peut considérer que les récits de Piracci et de Soleiman débutent au...

Vues : 11036

À l'Ouest, rien de nouveau d'Erich-Maria : L’écriture à la première personne et le ton confessionnel du récit de Bäumer...

Vues : 8054

Fiche de lecture un secret de Philippe Grimbert : Comme le titre l’indique, le sujet essentiel du roman est la question du...

Vues : 7503

Art de Yasmina Reza : L’action de la pièce se déroule dans trois espaces identiques, les appartements des trois...

Vues : 7016

L'Appel de la forêt de Jack London : À travers un récit sur la conscience et l’évolution d’un chien, London raconte une...

Vues : 6117

La Vie devant soi de Romain Gary : Romain Gary n’est pas le seul romancier à accorder autant d’importance à l’oralité...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.