Le commerce en ligne des oeuvres d'art

Publié par : Economist

Le commerce en ligne des oeuvres d'art - Disponible sur l'archive ouverte pluridisciplinaire HAL.


Consulter un extrait ci-dessous

La seconde précision que nous devons apporter concerne la nature des sites Internet proposant ces services. S'agit t-il de Maison de vente aux enchères, de Galerie d'art, de Portail d'annonces, ou de Portail de référencement ? Faut-il prendre en considérations par exemple, les sites Internet d'E-bay et leurs plateformes de ventes non homogènes selon les pays ou le type d'objet d'art ? Nous n'avons pas fait de discrimination forte en termes de structure commerciale. Bien qu'il apparaisse à la fin de cette étude qu'il existe des sites grand public et d'autres professionnels, ainsi que des sites de volume et d'autres de détail. Nous avons néanmoins réduit le panel aux plus grands sites Internet de vente d'oeuvres d'art.


En ce qui concerne le marché de l'art en lui-même, nous ne disposons que du volume global des ventes aux enchères pour le monde et pour la France, et selon des catégories générales. Il est actuellement impossible de disposer de données fiables offrant une vision claire des flux de marchandises de type " oeuvre d'art " négociées par internet. Nous avons essayé de reconstituer d'après les informations trouvées dans différentes publications la part (en %) des ventes par Internet d'oeuvres d'art. La faiblesse de ce pourcentage s'explique par la nature et le prix des oeuvres échangées sur les sites Internet. Les oeuvres de qualité sont toujours vendues aux enchères publiques à des prix élevés, alors que les ventes sur Internet sont souvent des oeuvres mineures ou de coût moindre, ne représentant ainsi qu'un faible volume de vente en prix mais un volume de transaction de plus en plus important.


Pour les sites de vente en ligne d'oeuvres d'art, l'activité qui a fortement crue avec le développement de la croissance mondiale de 2003 à 2006, pourrait être ralentie par la crise du crédit de 2007 et ses conséquences sur la consommation en art et luxe des personnes les plus fortunées. Même si les perspectives restent bonnes selon le World Wealth Repport 2007, avec une croissance régulière attendue des liquidités jusqu'en 2011, il faudra s'attendre à un élargissement des places de marché vers les pays en forte croissance comme la Chine, l'Inde, le Brésil et la Russie (BRIC). Les places et lieux d'échanges des oeuvres étant actuellement centrés sur les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Europe continentale, une grande partie des informations sur la circulation des oeuvres ne sera pas facilement accessible à cause des différences culturelles et commerciales (Objets et typologie locale, Langue et typographie).


Nous sommes maintenant amenés à présenter la pratique de la vente. Comme nous l'avons vu, le marché de l'art répond à des critères spécifiques en termes de typologie des oeuvres, d'évaluation de leur prix, ou simplement du profil des acheteurs. La notion de " produit de contenu " y prend tout son sens en ce fait que l'oeuvre d'art est avant tout un contenu culturel unique dont le coût de production matériel passe au second plan lors de son estimation. Du fait de sa diversité, le marché de l'art nécessite une segmentation assez poussée par période, sous-période, par typologie, par l'état des objets et surtout par la qualité de l'oeuvre et de son producteur. Ces différents éléments ont été rationalisés pour permettre une commercialisation des biens culturels à travers des portails Internet spécialisés.


Néanmoins, s'il y a mise en relation entre l'offre et la demande à travers ces services, il est toujours nécessaire de rencontrer et l'oeuvre et son vendeur afin de s'assurer de leurs qualités. En ce sens, la transaction initiée sur Internet se termine après un cheminement parfois assez long.


Ces précisions sont particulièrement importantes, car depuis 2004 la société E-Bay est au coeur des débats en France quant à sa capacité de vendre des oeuvres d'art, car elle ne dispose pas de l'agrément des Sociétés de Vente Volontaire. C'est un réel problème, car c'est toute la profession qui peut être touchée par un système de vente libre et non contrôlée, ne donnant aucune garantie à l'acheteur sur l'authenticité de son achat. Les problèmes récurrents étant les attributions de paternités abusives et les ventes de copies ou de faux.


Les sites proposent ainsi des modélisations financières de la valeur, avec des courbes de prix. Néanmoins une réelle modélisation d'indicateurs financiers n'est pas encore à l'ordre du jour. Tout d'abord parce que l'émission du prix se produit lors des ventes aux enchères (à la criée) alors que 85% des échanges se font hors du marché public, dans les galeries, entre collectionneurs (OTC market). Ensuite, parce qu'il n'y a pas encore de place de marché ni d'indicateurs financiers globaux faisant référence à l'art. Même s'il est possible de trouver des corrélations entre certains indicateurs boursiers et le prix de l'oeuvre, l'exercice reste assez imprécis et ne vaut que pour les oeuvres ayant une valeur internationalement reconnue (Picasso, Monet).



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

03/02/2011


Langue :

Français


Pages :

10


Consultations :

7388


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé

Auteur : Victor Lebreton


Tags : Article de recherche, Economie
Sur le même thème
Vues : 5949

Les fusions-acquisitions et l'analyse économique du droit : approche comparée France-Etats-Unis - Disponible sur l'archive...

Vues : 4240

Web PageRank Prediction with Markov Models - Disponible sur l'archive ouverte pluridisciplinaire HAL.

Vues : 2764

La sidérurgie française 1945-1979. L'histoire d'une faillite. Les solutions qui s'affrontent. La politique gouvernementale...

Vues : 1411

Qu'est-ce qu'une firme (-réseau) ? - Disponible sur l'archive ouverte pluridisciplinaire HAL.

Vues : 1249

Les effets des fluctuations du prix du pétrole sur les marchés boursiers dans les pays du Golfe. - Disponible sur l'archive...

Vues : 1061

L'intégration régionale favorise-t-elle la multilatéralisation des échanges ? - Un modèle de gravité en données de panel...

Du même contributeur
Vues : 4401

Tourisme et internationalisation : le cas du groupe Accor - Disponible sur l'archive ouverte pluridisciplinaire HAL.

Vues : 3024

Les principaux courants de pensée économique. http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Vues : 2549

L'intérim : un secteur dual, entre protection et précarité - Disponible sur l'archive ouverte pluridisciplinaire HAL.

Vues : 2150

Les évolutions du cadre juridique du droit de la formation professionnelle continue : un changement de paradigmes ? -...

Vues : 1949

Depuis 2008, le pétrole attire encore une fois l’attention de la communauté internationale en raison des fortes variations...

Vues : 1579

La fonction de juger. Etude historique et positive. - Disponible sur l'archive ouverte pluridisciplinaire HAL.

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.