L'intérim : un secteur dual, entre protection et précarité

Publié par : Economist

L'intérim : un secteur dual, entre protection et précarité - Disponible sur l'archive ouverte pluridisciplinaire HAL.


Consulter un extrait ci-dessous

La croissance de l'intérim ne s'est pas faite sans de nombreux abus justifiant l'instauration d'une forte régulation. Aujourd'hui, la profession s'est organisée autour de ses plus grandes entreprises en un véritable secteur d'activité avec ses propres organisations et institutions du travail. La négociation collective y est de longue date importante et de concert avec la loi, contribue activement à la réglementation des activités du secteur et à la protection de la main d'oeuvre.


Les changements introduits par la loi de " cohésion sociale " de janvier 2005 et précisés par l'accord de branche de septembre 2005 accroissent considérablement le rôle des sociétés d'intérim sur le marché du travail en mettant fin au monopole de l'ANPE pour le placement des demandeurs d'emplois. Les sociétés d'intérim proposent dorénavant des postes en CDD ou CDI même si leur métier principal reste l'intérim.


De Syndicat des Entreprises de travail Temporaire SETT, cette organisation est devenue PRISME, Professionnels de l'Intérim, Services et Métiers de l'Emploi. De même, depuis juin 2008, les " entreprises de travail temporaire" se qualifient désormais d'" agences d'emploi ".


L'intérim est une forme d'emploi temporaire voire précaire, qui participe à la flexibilisation du marché du travail, aux côtés du contrat à durée déterminée et des divers autres types de contrats temporaires. En France pourtant, la situation des personnels intérimaires est d'une certaine façon sécurisée au moins formellement, au plan réglementaire par une protection sociale élevée, négociée au fil des ans. Contrairement à beaucoup d'autres pays, l'intérim n'y est pas à proprement parler synonyme de bas salaires. Il est plutôt synonyme de bas revenus. La parité de traitement avec les salariés de l'entreprise utilisatrice (à poste de travail équivalent) est depuis longtemps une obligation légale5. De plus, les intérimaires bénéficient en droit d'une indemnité de fin de mission, afin de compenser la précarité de leur situation. Enfin, les secteurs et entreprises utilisateurs ne sont pas particulièrement caractérisés par de faibles niveaux de rémunérations. Mais bien entendu, le caractère temporaire du contrat d'intérim insécurise considérablement la masse des intérimaires en réduisant leurs revenus professionnels.


L'intérim est également un secteur d'activité à part entière. Ce secteur est en France très largement dominé par quelques entreprises leaders (les " majors ") qui s'efforcent d'être présentes sur tous les marchés, qualifiés ou sans qualification. Mais subsiste toute une cohorte de moyennes et petites entreprises. Quelques-unes, souvent de taille moyenne, sont spécialisées sur des niches professionnelles bien ciblées et qualifiées. Mais les plus nombreuses (sans doute plus de la moitié des sociétés, qui ne réalisent cependant que 10 % du chiffre d'affaires du secteur) sont de très petites entreprises sur lesquelles on connaît peu de choses. Elles n'appartiennent pas à l'organisation professionnelle du secteur. Elles ont une existence si éphémère qu'elles échappent au contrôle de l'administration de l'emploi. Elles s'adressent typiquement à une main-d'oeuvre peu qualifiée.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

03/02/2011


Langue :

Français


Pages :

52


Consultations :

7381


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé

Auteur : Christine ERHEL, Gilbert LEFEVRE, François MICHON


Tags : Article de recherche, Economie
Sur le même thème
Vues : 354

Les politiques de l'emploi en Europe : le modèle de l'activation et de la flexicurité face à la crise - Disponible sur...

Vues : 268

Les formes particulières d'emploi en France : un état des lieux - Disponible sur l'archive ouverte pluridisciplinaire HAL.

Vues : 152

Le sous-emploi : pourquoi ? - Disponible sur l'archive ouverte pluridisciplinaire HAL.

Du même contributeur
Vues : 5949

Les fusions-acquisitions et l'analyse économique du droit : approche comparée France-Etats-Unis - Disponible sur l'archive...

Vues : 4401

Tourisme et internationalisation : le cas du groupe Accor - Disponible sur l'archive ouverte pluridisciplinaire HAL.

Vues : 4240

Web PageRank Prediction with Markov Models - Disponible sur l'archive ouverte pluridisciplinaire HAL.

Vues : 3024

Les principaux courants de pensée économique. http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Vues : 2764

La sidérurgie française 1945-1979. L'histoire d'une faillite. Les solutions qui s'affrontent. La politique gouvernementale...

Vues : 2556

Le commerce en ligne des oeuvres d'art - Disponible sur l'archive ouverte pluridisciplinaire HAL.

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.