Georges Dandin de Molière (Fiche de lecture)

Publié par : lePetitLitteraire.fr

Fiche de lecture Georges Dandin de Molière. Molière invite le spectateur à réfléchir sur l'échec de ceux qui veulent sortir de leur condition sociale et sur les désordres que cette ambition entraine. George Dandin donne lui-même la conclusion que le spectateur doit tirer de ses mésaventures


Consulter un extrait ci-dessous

En sortant de chez lui, George Dandin rencontre Lubin. Ce paysan, au service de Clitandre, un gentilhomme du voisinage, lui révèle peu habilement que son maitre lui a demandé de l'aider à séduire Angélique. Il est alors venu proposer un rendez-vous à cette dernière qui a accepté de rencontrer Clitandre.


Naïvement, Dandin pense pouvoir faire savoir à M. et Mme de Sotenville, les parents de son épouse, qu'il est menacé d'être cocu, et obtenir d'eux leur soutien. Mais ces derniers croient sur parole Clitandre et Angélique, qui nient évidemment les accusations du mari. George Dandin est contraint par M. et Mme de Sotenville à présenter à Clitandre d'humiliantes excuses.


Au jeu de séduction entre Clitandre et Angélique s'ajoute celui de Lubin et de Claudine, suivante de la jeune femme. Lubin demande à Claudine de remettre à sa maitresse un billet de Clitandre. Ce dernier a l'audace de demander à Angélique un entretien, en présence de George Dandin, sans être aperçu de lui. Mais Dandin l'entend et fait des remontrances à son épouse, qui lui explique vigoureusement la contrainte insupportable que fait peser sur elle ce mariage dénué d'amour. Clitandre, à qui Angélique n'a toujours pas répondu, paye Claudine pour qu'elle lui obtienne un rendez-vous avec sa bien-aimée. Lubin s'illustre encore par sa maladresse et sa bêtise en révélant à Dandin les intentions de Clitandre et la complicité de Claudine. Dandin espère encore pouvoir convaincre les Sotenville du mauvais comportement de leur fille, dont il entend leur apporter la preuve. Mais Angélique, prévenue par Claudine de l'arrivée de ses parents, réussit à retourner la situation en sa faveur. Elle prend le rôle de la femme outragée et feint de repousser les avances de Clitandre. M. et Mme de Sotenville y voient la preuve de la vertu de leur fille et reprochent à Dandin ses soupçons.


Durant la nuit, Clitandre, accompagné de Lubin, se rend à son rendez-vous avec Angélique, qui sort de la maison avec Claudine. Dandin l'entend sortir. Il rencontre Lubin qui lui révèle, parce qu'il le prend pour Claudine, qu'Angélique et Clitandre sont ensemble. Dandin apprend ainsi une nouvelle fois la vérité, à la faveur d'un quiproquo farcesque. Il fait alors appeler M. et Mme de Sotenville, espérant toujours leur faire entendre raison. En attendant leur arrivée, il ferme la porte de la maison. Angélique, restée dehors, le supplie de la laisser rentrer. Elle lui promet son affection, s'il accepte de lui pardonner son inconduite. Mais il ne cède pas. Elle use alors d'un cruel stratagème : elle feint de se donner la mort. Au moment où Dandin sort pour aller voir si elle s'est vraiment suicidée, Claudine et Angélique rentrent et ferment aussitôt la porte derrière elles. Angélique, en bonne actrice, réussit à se présenter comme la victime de Dandin, qui aurait quitté le domicile conjugal pour s'adonner à la boisson. Par un nouveau coup de théâtre, elle réussit à retourner la situation en sa faveur. Ses parents arrivent à ce moment. Tout accable George Dandin, qu'ils obligent à s'excuser auprès d'Angélique. Le mari ne supporte pas cette ultime humiliation. Son monologue final témoigne de sa résignation, voire de son désespoir.


Ambitieux et riche, George Dandin est un personnage animé par de multiples illusions. Il a cru pouvoir accéder à la noblesse en épousant Angélique, mais il est conscient qu'il s'agit d'une " sottise " (acte I, scène 1). Ce mariage ne lui apporte que des contrariétés et un ridicule anoblissement de son nom : il doit renoncer à son identité pour se faire appeler " Monsieur de la Dandinière " (acte I, scène 4). Il a également la naïveté de croire que la vérité triomphe inévitablement du mensonge. Il affronte Angélique de manière directe et maladroite, en brandissant son honneur bafoué. Il découvre alors à ses dépens que l'honnêteté est bien faible face à la ruse. Il échoue trois fois de suite et la situation se retourne contre lui. Ses échecs sont de plus en plus humiliants. Son identité et sa virilité sont niées : il est privé de tout pouvoir et il est même confondu avec Claudine, la suivante d'Angélique, par Lubin (acte III, scène 3). Comme un enfant, il est réprimandé, maintenu hors de chez lui et contraint de présenter ses excuses à ceux qui se jouent de lui. Bien qu'il soit honnête et dans son droit, il reste impuissant face à l'habileté d'Angélique et à la sottise de ses parents : il ne parvient ni à se révolter, ni à révéler la vérité. Sa parole, parce qu'elle vient d'un homme considéré comme en situation d'infériorité sociale, est systématiquement discréditée et n'est jamais écoutée. Elle se limite d'ailleurs parfois à la simple répétition des mots d'excuse qu'on lui impose. George Dandin est seul contre tous. Les monologues lui donnent l'occasion d'exprimer librement ses émotions, son " chagrin " (acte I, scène 1) et finalement sa sombre résignation (acte III, scène dernière). Certains metteurs en scène, tel que Roger Planchon par exemple (Villeurbanne, 1958), ont insisté sur le caractère tragique du personnage, qui menace finalement de se suicider. Mais il n'est pas certain que cette menace puisse être prise au sérieux. George Dandin dit lui-même à Angélique que le suicide n'est plus à la " mode " et qu'" on ne s'avise plus de se tuer soi-même " (acte III, scène 6).


George Dandin est en réalité un personnage de farce. C'est un mari cocu, victime des tromperies de sa femme et de Clitandre, du fait de sa naïveté et de son obstination. Il a épousé une jeune femme, alors qu'il n'a aucune des qualités susceptibles de la séduire. Brutal et peu subtil, il ne sait pas, comme Clitandre, lui parler d'amour. Il considère le mariage, pour la femme, comme une simple somme de devoirs. Angélique restant sourde à ses remontrances, il exprime en aparté son désir d'asseoir définitivement son pouvoir sur elle : " il me prend des tentations d'accommoder tout son visage à la compote, et le mettre en état de ne plaire de sa vie aux diseurs de fleurettes. " (acte II, scène 2) Le mariage est pour lui davantage une question de pouvoir que de désir. Il ne peut donc guère susciter la sympathie du spectateur, invité à rire de l'enchainement mécanique et comique des mésaventures qui le frappent.


Angélique est une jeune femme amoureuse de Clitandre, dont elle loue la galanterie et les manières élégantes. Pour préserver sa relation, elle ne cesse de mentir. Intelligente et vive, elle sait trouver rapidement des stratégies pour retourner les situations en sa faveur. Elle maitrise très habilement le langage.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

02/11/2011


Langue :

Français


Pages :

11


Consultations :

5671


Note :
Téléchargement Express
  • Prix : 3.99€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Laurence Tricoche


Editeur : Primento Editions


Tags : Bac de français, analyse littéraire, fiche de lecture, méthodologie, Georges Dandin de Molière
Sur le même thème
Vues : 6044

Fiche de lecture Le Misanthrope de Molière. Les oeuvres dramatiques du 17e siècle sont contrôlées pour vérifier qu'elles...

Vues : 2943

Fiche de lecture Rhinocéros de Eugène Ionesco. Avec Beckett notamment, Ionesco est le fondateur du Théâtre de l'Absurde,...

Vues : 2938

Fiche de lecture L'Avare de Molière. Luigi Riccoboni, un comédien et écrivain italien du XVIIIe siècle, affirme qu' « on...

Vues : 2584

Fiche de lecture Les Précieuses ridicules de Molière. C'est là que la pièce quitte le comique de circonstance pour toucher...

Vues : 2350

Fiche de lecture La leçon de Eugène Ionesco. Il n'y a évidemment aucune différence entre ces deux phrases. De même,...

Vues : 2255

Fiche de lecture Le Tartuffe de Molière. Une autre critique qui ressort, mais moins nettement, est celle du mariage forcé,...

Du même contributeur
Vues : 10315

L'Appel de la forêt de Jack London : À travers un récit sur la conscience et l’évolution d’un chien, London raconte une...

Vues : 4993

Fiche de lecture Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows. Lorsque...

Vues : 4663

Fiche de lecture Le chevalier double de Théophile Gautier. on retrouve fréquemment une opposition entre le noir et le blanc :...

Vues : 4589

Fiche de lecture L'Étranger de Camus : On ne parvient en tout cas pas à dire quand Meursault aurait écrit son histoire. Les...

Vues : 3690

Fiche de lecture L'Ingénu de Voltaire. L'Ingénu ne peut comprendre toutes ces religions, bien qu'il s'y intéresse. Il est...

Vues : 3370

Fiche de lecture L'Île du crâne de Anthony Horowitz. Horowitz déploie, dans son livre, plusieurs scènes déraisonnables qui...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.