Les dernières données sur le sida

Publié par : Florencec

Aujourd'hui, de moins en moins de personnes meurent du sida et il y a également moins de contaminations. Certains croient entrevoir la fin de la pandémie. Qu'en est-il réellement à l'heure où 34 millions de personnes dans le monde sont séropositives et que la France enregistre 6300 nouveaux cas par an. Que pouvons-nous espérer de l'avenir en plus de la trithérapie : un vaccin ?


Consulter un extrait ci-dessous

Le virus HIV se transmet via le sang et via les relations sexuelles. Donc pour éviter d'être contaminé, il faut utiliser des préservatifs masculins ou féminins durant les rapports. Pour les personnes droguées, il faut utiliser des seringues propres et non se les faire passer pour plusieurs injections entre personnes. Mais si l'on est tout de même infecté, que faire ?


Il existe actuellement une médication efficace qui ne guérit pas totalement l'individu mais qui lui permet de vivre bien plus longtemps : c'est la trithérapie ou la quadrithérapie. Ces médicaments sont la combinaison de trois antirétroviraux, des substances qui empêchent le virus de se propager davantage dans le corps. Insistons sur ces points et cherchons à en savoir davantage cette maladie.


Au début, le patient peut connaître une phase asymptomatique ou une étape de primo-infection au bout de quelques semaines (diarrhée, fièvre, douleurs musculaires, céphalées...). Après ce stade, le malade connaît une période asymptomatique de plusieurs années mais il reste cependant très contagieux (il est séropositif : il est infecté par le VIH mais n'a pas encore le sida, dernière phase de la maladie). Puis le VIH affaiblit le système immunitaire et d'autres symptômes apparaissent : perte de poids, fièvre, infection, problèmes de peau... Sans traitement le patient en vient au sida : (Syndrome de l'Immunodéficience Acquise) : il développe des maladies dites opportunistes : c'est-à-dire un tas de pathologies qui surviennent car le système immunitaire est défaillant. À terme, le malade meurt d'une de ces maladies car le corps n'a plus le moyen de se défendre. C'est pourquoi il faut s'intéresser au système immunitaire.


Lorsque le VIH apparaît, le système immunitaire est suractivé. Les lymphocytes T8 (dites cellules tueuses) reconnaissent le virus VIH1 et les suppriment de l'organisme. C'est la résistance naturelle face au virus. Certaines cellules-cibles également résistent au virus. Mais les lymphocytes CD4 sont désensibilisés et ne répondent plus aux messages du système immunitaire. En conséquence de la maladie, le nombre de CD4 diminue et ils sont incapables de tuer le virus. Le système immunitaire connaît une activation chronique ce qui est favorable au développement de maladies cardiovasculaires ou de certains cancers. Les cellules T sont donc infectés par le virus ce qui provoque la perturbation des signaux avec d'autres cellules du système immunitaire et sont donc incapables de donner une réponse immunitaire car les contacts entre cellules appelées synapses immunes ne se font pas. D'autre part, les cellules infectées par le virus sont moins mobiles ce qui dégénère le système immunitaire.


Le candidat-vaccin VIH-rougeole a été mis au point par l'institut Pasteur et il a été testé sur l'homme en 2010-2011. Ce vaccin permet de prévenir de la rougeole et du sida, c'est un vaccin combiné. Mais les résultats de cette étude ne seront fiables qu'à la fin 2013. Le vaccin a pour vocation de fonctionner sans polythérapie.


L'objectif des chercheurs est de mettre au point un vaccin recombinant c'est-à-dire d'introduire deux ou trois gènes du VIH dans le génome humain du virus atténué de la rougeole, maladie pour laquelle le vaccin a fait ses preuves depuis longtemps. Verrons-nous bientôt la fin de la pandémie du sida comme nous le promet Mme Hillary Clinton ? Nous l'espérons.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

19/12/2012


Langue :

Français


Pages :

4


Consultations :

5281


Note :
Téléchargement Express
  • Offre valable jusqu'au 08/02/23
  • Prix : 3.99€

    7€
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Florence GUILLAUME


Tags : Sida, virus VIH, vaccin, trithérapie, polythérapie
Sur le même thème
Vues : 630

Marisol Touraine, notre Ministre de la santé nous met en garde contre la pilule de troisième génération et veut qu'elle...

Vues : 548

Il est indispensable de faire prendre conscience aux gens que le problème de la drogue est grave, que cela entraîne des...

Vues : 477

Désormais, de nombreuses opérations chirurgicales peuvent se passer avec une seule incision grâce à la chirurgie robotique...

Vues : 454

Le tabac est banalisé. Pourtant, en fumant, nous pouvons attraper de graves maladies notamment le fameux cancer des poumons...

Vues : 454

La maladie d'Alzheimer fait peur mais nous sommes en train de trouver quels gènes sont impliqués dans cette maladie. Les...

Vues : 443

La contraception est fondamentale dans nos vies d'adultes car il est certain que nous ne voulons pas des enfants tous les ans....

Du même contributeur
Vues : 555

Le métier d'infirmière est le rêve de beaucoup de petites filles et de jeunes femmes. Comment faire pour le devenir ?...

Vues : 440

Intéressons-nous à la tension artérielle. Comment mesure-t-on la tension avec le tensiomètre ? Souffrez-vous d'hypertension...

Vues : 420

L'obésité est un problème majeur qui touche 7 millions de Français. C'est un facteur de risque de maladies...

Vues : 405

Nous connaissons tous la gastro-entérite ou la grippe intestinale : nous vomissons, avons une diarrhée. Il s'avère que le...

Vues : 384

L'hyperactivité est un vrai problème pour les parents qui ne peuvent plus faire face aux activités de leur enfant. Celui-ci...

Vues : 379

L'anorexie est une maladie mentale grave qui peut conduire à la mort. La volonté de plaire et de tout contrôler sur...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.