Le Téléthon et les progrès de la recherche pour guérir des maladies neuromusculaires et des maladies rares

Publié par : Florencec

Le Téléthon 2012 a eu lieu les 7 et 8 décembre. Les promesses de dons ont atteint 81 millions d'euros, soit 5 millions de moins que l'année précédente. Pourtant, la recherche a besoin d'argent pour mettre au point les thérapies géniques et cellulaires. Si vous voulez en connaître les principes, lisez cet article sur les progrès de la recherche actuelle et la médication.


Consulter un extrait ci-dessous

D'autres techniques viennent compléter ce système : on appelle cela la chirurgie du gène. Elle est apparue il y a moins d'une dizaine d'années et elle est déjà à l'essai chez l'homme. On cherche à réparer un gène défectueux par saut d'exon, translecture de codons-stop ou de chirurgie par méga nucléases entre autres techniques...


La machinerie pousse la cellule à ne pas lire la partie anormale du gène. Quelquefois la nature le fait spontanément ; d'autres fois cela est possible en utilisant des oligonucléotides ou un ARN antisens ou encore un gène (U7) modifié pour produire ces ARN antisens. Avant de produire une protéine, le gène est transcrit dans une molécule qui contient des introns et des exons. Seuls les exons sont pris en considération pour la synthèse de la protéine. Si un exon est anormal, la protéine peut perdre sa fonction. Si un exon est sauté, la protéine est modifiée mais reste fonctionnelle dans certains cas.


Parfois une mutation provoque une protéine tronquée en l'occurrence si le signal est en amont de ce qu'il devrait être. Il est possible de restaurer la protéine en permettant au ribosome qui traduit les ARN messagers de poursuivre son travail comme si de rien n'était. Enfin passons à la dernière technique de chirurgie du gène.


Les méganucléases sont les ciseaux de l'ADN. Ainsi, elles sont utilisées pour couper une anomalie sur un gène. Puis on introduit un ADN-médicament ; l'ADN lance un système de restauration et le système de réparation recopie l'ADN-médicament à la place du bout coupé par les méganucléases. Après la thérapie génique comprenant la chirurgie du gène, intéressons-nous à une autre partie de la recherche : la thérapie cellulaire.


Le but de la thérapie cellulaire est de remplacer des cellules malades ou disparues par des cellules saines. Il suffit simplement de greffer des cellules saines à l'emplacement des cellules mortes mais le problème est la provenance de ces cellules. Auparavant la recherche n'avait trouvé pour ce genre de thérapie que des cellules souches embryonnaires qui posent un problème d'éthique. Depuis peu, on a trouvé d'autres cellules qui convenaient à cette fonction : des cellules souches dans certains tissus adultes et des cellules pluripotentes induites. Les cellules souches conservent la capacité de fabriquer de nombreux types de cellules tandis que les cellules pluripotentes induites sont reprogrammées pour donner tout type de cellules. Après il faut pouvoir laisser les cellules se multiplier sans qu'elles soient trop nombreuses comme dans le cas des cellules cancéreuses. Pour obtenir le type de cellules voulues, il convient de faire un " bain nutritif " adéquat. Il n'y a pas de rejet de ces cellules, le problème reste leur prolifération qui peut être anarchique. Cette technique a été utilisée avec succès pour reconstruire de la peau aux personnes brûlées. La recherche avance mais de nombreux essais restent encore à faire...


La thérapie cellulaire serait utile à certaines maladies neuromusculaires comme la dystrophie facio-scapulo-humérale, les myosites à inclusions, la dystrophie musculaire oculo-pharyngée et à certaines maladies rares comme la maladie de Huntington et l'infarctus du myocarde. Le saut d'exon servirait possiblement pour la dystrophie musculaire de Duchenne, la mucoviscidose, l'hémophilie A, la bêta-thalassémie et des maladies virales comme le sida ou l'herpès. La translecture de codons-stop serait utile à dystrophie musculaire de Duchenne et à la mucoviscidose. Enfin, la recombinaison par méganucléases serait indiquée pour lutter contre les maladies monogéniques, les maladies virales (herpès, sida,


L'AFM qui encadre le Téléthon a mené beaucoup d'actions pour améliorer la médication. Par exemple, le périndopril est utilisé pour conserver le coeur des malades atteints de la dystrophie musculaire de Duchenne. Le bézafibrate, un anti-cholestérol a été efficace pour stimuler les fonctions métaboliques musculaires et pour diminuer la douleur musculaire des patients souffrant d'une myopathie métabolique. La défériprone et l'idébénone sont efficients contre l'ataxie de Friedriech. Bien sûr, les chercheurs font des investigations sur d'autres médicaments que l'on espère encore plus efficaces dans l'avenir.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

19/12/2012


Langue :

Français


Pages :

4


Consultations :

5180


Note :
Téléchargement Express
  • Offre valable jusqu'au 05/12/22
  • Prix : 3.99€

    7€
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Florence GUILLAUME


Tags : Téléthon, maladie rare, maladie neuromusculaire, mucoviscidose, sida, thérapie, thérapie génique, thérapie cellulaire
Sur le même thème
Vues : 619

Marisol Touraine, notre Ministre de la santé nous met en garde contre la pilule de troisième génération et veut qu'elle...

Vues : 536

Il est indispensable de faire prendre conscience aux gens que le problème de la drogue est grave, que cela entraîne des...

Vues : 468

Désormais, de nombreuses opérations chirurgicales peuvent se passer avec une seule incision grâce à la chirurgie robotique...

Vues : 444

Le tabac est banalisé. Pourtant, en fumant, nous pouvons attraper de graves maladies notamment le fameux cancer des poumons...

Vues : 444

La maladie d'Alzheimer fait peur mais nous sommes en train de trouver quels gènes sont impliqués dans cette maladie. Les...

Vues : 438

Aujourd'hui, de moins en moins de personnes meurent du sida et il y a également moins de contaminations. Certains croient...

Du même contributeur
Vues : 548

Le métier d'infirmière est le rêve de beaucoup de petites filles et de jeunes femmes. Comment faire pour le devenir ?...

Vues : 430

La contraception est fondamentale dans nos vies d'adultes car il est certain que nous ne voulons pas des enfants tous les ans....

Vues : 429

Intéressons-nous à la tension artérielle. Comment mesure-t-on la tension avec le tensiomètre ? Souffrez-vous d'hypertension...

Vues : 409

L'obésité est un problème majeur qui touche 7 millions de Français. C'est un facteur de risque de maladies...

Vues : 393

Nous connaissons tous la gastro-entérite ou la grippe intestinale : nous vomissons, avons une diarrhée. Il s'avère que le...

Vues : 374

L'hyperactivité est un vrai problème pour les parents qui ne peuvent plus faire face aux activités de leur enfant. Celui-ci...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.