Une vie consacrée à l'écriture typographique ebook

Publié par : Perrousseaux

C'est à Unterseen et à Interlaken, qui se trouve tout à côté, qu'Adrian Frutiger a passé son enfance et son adolescence. La nature, particulièrement grandiose, incite à l'émerveillement et à la méditation. Lors d'un séjour effectué chez lui à Bremgarten, près de Berne, nous avons consacré une journée à nous promener dans son pays natal et la fameuse vallée de Grindelwald d'où l'on a une vue époustou- ¯ante sur les trois sommets mythiques que sont l'Eiger, le Mönch et la Jungfrau. Ce fut une journée-pèlerinage pendant laquelle Adrian m'a raconté les conditions de vie de ses grandsparents, de sa mère et de son père qui devait être quelqu'un de particulièrement astucieux et courageux et dont il parle avec beaucoup de ®erté. Adrian m'a également expliqué la dureté de la vie économique qui a baigné son enfance, et si dans sa famille on n'était pas malheureux, on faisait malgré tout attention à la moindre dépense.


Consulter un extrait ci-dessous

En même temps, il se rend à Berne chaque vendredi pour suivre les cours de l'école professionnelle, et le soir ceux de gravure sur bois. Les villes d'Interlaken et de Berne sont distantes d'une soixantaine de kilomètres, et à cette époque les moyens de communication étaient déjà très bons.


Pour mieux situer le contexte de la création de caractères en plomb à cette époque-là et mieux comprendre la difficulté à laquelle Adrian se heurtait, il faut rappeler que les caractères de labeur étaient quasi monopolisés, depuis la fin du XIXe siècle et jusqu'à la fin du plomb dans les années 1960-1970, par les deux grands fabricants américains de machines à composer : les Linotypes, qui fondaient des blocs-lignes de caractères de qualité moyenne et réservés à la presse, et les Monotypes, qui fondaient des lignes de caractères séparés, de meilleure qualité et réservés au livre. Ces machines, véritables fonderies miniatures, étaient vendues aux imprimeurs avec les matrices des mêmes caractères pour toute la planète. En conséquence de quoi, les autres caractères en plomb, destinés exclusivement à la composition manuelle, ne faisaient que rarement l'objet de création nouvelle car le processus de fabrication était coûteux et les perspectives commerciales incertaines. Néanmoins, chaque grande fonderie se créait un fonds de caractères nouveaux, pour répondre aux besoins de la publicité et des travaux de ville (liés à la mode et à la culture des pays concernés) et des ouvrages de luxe. On commençait prudemment par réaliser les fontes de romain et d'italique de graisse normale. Si celles-ci se vendaient bien, on osait progressivement d'autres séries.


Il va quand même à Zürich se renseigner au secrétariat de l'École d'arts appliqués, et finalement suit, pendant quatre ans, les cours pour devenir graphiste. C'est ainsi qu'il apprit avec passion la calligraphie, avec Alfred Willimann, et la création du dessin de la lettre, avec Walter Käch, deux professeurs qui l'ont énormément marqué et avec lesquels il a dû avoir une excellente relation.


Je ne sais pas ce que son professeur en pensa, mais toujours est-il que cinq ans plus tard, l'occasion lui permettait d'appliquer sa réflexion d'étudiant. En effet, quand Charles Peignot lui demande de réfléchir à une Antique nouvelle, destinée à la photocomposition (et non pas pour le plomb, ce qui changeait tout le contexte technico-économique), avec l'audace que l'on a à 26 ans, il propose les esquisses d'un caractère décliné dès le départ de la création en 21 séries. Cela ne s'était jamais fait dans l'histoire de l'imprimerie. Ce caractère, vous le connaissez, c'est l'Univers. Très rapidement, ce caractère connut un immense succès national et international, ce qui fit connaître et reconnaître Adrian Frutiger sur toute la planète.


Un autre fait illustre bien son esprit pratique. Son travail de diplôme de fin d'études à Zürich consistait en une série de huit panneaux de bois gravés représentant la chronologie du développement de l'alphabet latin à travers les siècles. Dix-huit mois de travail. Pour maîtriser l'histoire de notre écriture occidentale, l'exercice est magistral et ce n'est pas étonnant qu'Adrian prit plaisir par la suite à dessiner ces caractères à connotation historique que sont l'Ondine, l'Herculanum, le Pompeijana et le Rusticana.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

27/02/2013


Langue :

Français


Pages :

128


Consultations :

5046


Note :
Format :

PDF / EPUB


Télécharger l'EBOOK
  • Prix : 19.90€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

100 % Compatible
Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Frutiger, Adrian


Editeur : Atelier Perrousseaux


ISBN : 9782911220838

Tags : écriture typographique
Sur le même thème
Vues : 792

Notre vie quotidienne est, depuis une trentaine d'années, bouleversée par une révolution technologique qui s'appuie sur des...

Vues : 421

La première crise énergétique de 1974 a mis en lumière un sujet qui n'aura cessé d'être un point chaud de l'actualité...

Vues : 384

Depuis cinq siècles et demi, les écritures que les hommes ont inventées et façonnées se sont multipliées, reproduites...

Vues : 367

Pourquoi ces poissons libanais sont-ils plus souvent exposés et vendus que ceux d'autres gisements prestigieux comme Green...

Vues : 304

Fondements de civilisations de l'Asie insiste sur l'importance de la communication, indispensable au progrès des...

Vues : 302

Ce livre présente de travail du préhistorien qui, à partir de rien ou de quelques indices, arrive à bâtir des scénarios...

Du même contributeur
Vues : 468

Il existe en français quelques ouvrages traitant de caractères typographiques et d'histoire de la typographie , la plupart...

Vues : 258

Je jugeai alors nécessaire de proposer à mes élèves une histoire de l'écriture arabe. C'est alors que je découvris avec...

Vues : 250

Cette récente évolution de la typographie numérique s'est naturellement accompagnée d'un fort engouement des professionnels...

Vues : 248

La PAO est devenue un fait de société incontournable, comme le furent l'invention de la typographie en son temps et...

Vues : 230

Ce livre montre que la langue chinoise tout en faisant partie d'une vaste famille linguistique de l'Asie de l'Est, est aussi un...

Vues : 226

Dans la langue ancienne de l'Égypte la plante était appelée soit me?yt, mot qui désignait peut-être toutes les plantes...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.