Livres et lecteurs en Provence au XVIIIe siècle ebook

Publié par : Perrousseaux

Citoyens discrets de la « république des lettres », les imprimeurs-libraires provinciaux du siècle des Lumières n'en ont pas moins joué, localement, un rôle important dans la communication écrite et la circulation des idées. Leurs presses font connaître les oeuvres d'écrivains ou les actes de pouvoirs régionaux, leur boutique surtout répond aux curiosités plus larges des lecteurs. C'est pourquoi leurs archives, rares, nous sont précieuses, offrant un poste d'observation original de la vie du livre.


Consulter un extrait ci-dessous

Remarquables par la richesse des témoignages écrits qu'ils ont laissés, les David, établis à Aix-en-Provence de la fin du XVIe siècle à la Révolution française, constituent un bon exemple de ces professionnels : Jacques Billioud dans son ouvrage consacré au livre en Provence, n'a pas manqué de retracer les grandes lignes de leur histoire3. Nous nous devions donc de placer l'étude qui suit sur une base différente, ce que nous avons tenté de faire à la lumière de deux grands travaux désormais classiques. Henri-Jean Martin et " ses " Nicolas4 nous donnaient une méthode et un point de repère, provincial lui aussi (Grenoble) quoiqu'éloigné dans le temps (16451668).


En effet, à mesure que s'effacent en cours de période, les activités proprement éditoriales, la redistribution d'écrits le plus souvent élaborés dans la capitale caractérise l'essentiel du négoce des David. Dès lors, trois interrogations étaient susceptibles d'orienter le plan. La première porte sur le contexte : observer la distance Paris-Aix et ses variations, se pencher sur les fonctions et la composition sociale de la ville, dresser un rapide inventaire des équipements culturels, c'était d'une certaine manière procéder à une évaluation du marché en même temps qu'à une identification préalable. Nous avouons d'entrée notre dette, pour la partie bibliographique de cette préparation, envers Michel Vovelle, omniprésent en Provence.


Dans un deuxième temps, nous avons considéré le canal de la diffusion avec la maison David. Dirigeant le principal établissement aixois, la famille connaît une ascension régulière qui l'intègre finalement au monde des notables et qu'illustre en une sorte de synthèse terminale la carrière d'Émeric-David, alors même que les incertitudes pesant sur l'exercice du métier d'imprimeur impliquent une reconversion vers la librairie moderne, puis ancienne. Ce dernier infléchissement, conduit par Joseph II, introduit alors deux nouveaux personnages, extérieurs au clan David, mais participants notables à ses destinées. L'abbé Rive, savant bibliographe, se fait l'initiateur et l'éducateur de Joseph II et Émeric-David ; le marquis de Méjanes met, lui, leur commerce au service d'un grand dessein philanthropique. À chaque fois que la chose était possible, nous avons essayé de céder la parole à des protagonistes qui, au fil d'une abondante correspondance familiale ou amicale, la prennent volontiers et sur un mode très vivant.


Enfin, deux approches, dissemblables, de la consommation locale étaient envisageables. En 1737 d'abord, année pour laquelle les ventes globales de la boutique indiquent les besoins et les choix de l'ensemble, anonyme, des clients ; à la fin de l'Ancien Régime ensuite, avec l'entrée en scène, dans la documentation, d'un groupe de lecteurs, simples clients ou bibliophiles chevronnés.


Comme les autres provinces du royaume, la Provence n'a pas échappé à la mise à distance de Paris qu'instaure, à la charnière des XVIIe-XVIIIe siècles, la politique de centralisation culturelle de Louis XIV. À l'heure de l'intervention royale dans les vies municipales et de l'installation de dynasties d'intendants, se constitue parmi les milieux lettrés de la Cour et de la Ville une image dégradée de la province, tandis que les élites locales se soumettent aux idées de retard et de nécessité d'un rattrapage. Daniel Roche a montré les résultats contradictoires de cette action qui entraîne un double processus, d'une part d'adhésion aux valeurs monarchiques et parisiennes, mais aussi, dans un deuxième temps, de prise de conscience provinciale et de revendication égalitaire. Envisager les modalités d'application de cette politique en Provence et à Aix, mesurer ses effets, c'est, en quelque sorte, prendre le " pouls culturel " de la cité. Par ailleurs, la vision des voyageurs, de plus en plus nombreux à la recherche de l'exotisme méridional, fournit un contrepoint à cet arrière-plan politique par une approche, " sur le terrain ", et contemporaine, du contexte.


L'étude des fonctions urbaines et des structures sociales peut apporter d'autres éléments de réponse. Ville royale, ville parlementaire, Aix présente un aspect original par rapport aux autres cités françaises. Pénétration de la campagne au coeur des occupations citadines, faiblesse relative des activités productives et hypertrophie des services, qu'ils soient de l'État ou de la personne, organisent une société à fort contingent nobiliaire et ecclésiastique, et font d'Aix une résidence de privilégiés, fortement ancrée dans l'Ancien Régime. La ville conserve, aujourd'hui encore, traduite dans l'ordre architectural, l'empreinte de sa vie de capitale, fossilisée par la Révolution.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

27/02/2013


Langue :

Français


Pages :

320


Consultations :

5028


Note :
Format :

PDF / EPUB


Télécharger l'EBOOK
  • Prix : 19.99€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

100 % Compatible
Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Eboli, Gilles


Editeur : Atelier Perrousseaux


ISBN : 9782911220739

Tags : Livres, lecteurs, Provence
Sur le même thème
Vues : 792

Notre vie quotidienne est, depuis une trentaine d'années, bouleversée par une révolution technologique qui s'appuie sur des...

Vues : 421

La première crise énergétique de 1974 a mis en lumière un sujet qui n'aura cessé d'être un point chaud de l'actualité...

Vues : 384

Depuis cinq siècles et demi, les écritures que les hommes ont inventées et façonnées se sont multipliées, reproduites...

Vues : 367

Pourquoi ces poissons libanais sont-ils plus souvent exposés et vendus que ceux d'autres gisements prestigieux comme Green...

Vues : 304

Fondements de civilisations de l'Asie insiste sur l'importance de la communication, indispensable au progrès des...

Vues : 302

Ce livre présente de travail du préhistorien qui, à partir de rien ou de quelques indices, arrive à bâtir des scénarios...

Du même contributeur
Vues : 468

Il existe en français quelques ouvrages traitant de caractères typographiques et d'histoire de la typographie , la plupart...

Vues : 258

Je jugeai alors nécessaire de proposer à mes élèves une histoire de l'écriture arabe. C'est alors que je découvris avec...

Vues : 250

Cette récente évolution de la typographie numérique s'est naturellement accompagnée d'un fort engouement des professionnels...

Vues : 248

La PAO est devenue un fait de société incontournable, comme le furent l'invention de la typographie en son temps et...

Vues : 230

Ce livre montre que la langue chinoise tout en faisant partie d'une vaste famille linguistique de l'Asie de l'Est, est aussi un...

Vues : 226

Dans la langue ancienne de l'Égypte la plante était appelée soit me?yt, mot qui désignait peut-être toutes les plantes...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.