Les caractères de civilité ebook

Publié par : Perrousseaux

Autour de cette coupure, l'étude de Rémi Jimenes s'organise en deux «actes» bien distincts. Le premier acte est consacré à la période qui va de la création des caractères de civilité en 1557 à leur disparition au milieu du xviie siècle. Après un chapitre général décrivant l'invention, la diffusion et l'utilisation de cette typographie, l'auteur s'intéresse à ses aspects formels et techniques. Le fréquent crénage des caractères, le grand nombre de ligatures et la multitude de dessins diférents pour une même lettre ralentissaient considérablement le travail des fondeurs et des typographes. Si l'on ajoute à cela l'utilisation coûteuse d'ornements gravés sur bois, il apparaît que les livres composés en caractères de civilité devaient revenir très chers aux imprimeurs. Cela explique peut-être en partie pourquoi cette typographie n'a pas rencontré le succès qu'espérait son créateur. Mais d'autres facteurs entrent en jeu pour expliquer cet échec relatif : l'abandon des caractères gothiques dans la typographie (délaissés au proit des lettres romaines et italiques), l'évolution des pratiques calligraphiques (réformées en 1632) et l'utilisation des caractères de civilité pour des textes de propagande calvinistes.


Consulter un extrait ci-dessous

Autour de cette coupure, l'étude de Rémi Jimenes s'organise en deux " actes " bien distincts. Le premier acte est consacré à la période qui va de la création des caractères de civilité en 1557 à leur disparition au milieu du XVIIe siècle. Après un chapitre général décrivant l'invention, la diffusion et l'utilisation de cette typographie, l'auteur s'intéresse à ses aspects formels et techniques. Le fréquent crénage des caractères, le grand nombre de ligatures et la multitude de dessins différents pour une même lettre ralentissaient considérablement le travail des fondeurs et des typographes. Si l'on ajoute à cela l'utilisation coûteuse d'ornements gravés sur bois, il apparaît que les livres composés en caractères de civilité devaient revenir très chers aux imprimeurs. Cela explique peut-être en partie pourquoi cette typographie n'a pas rencontré le succès qu'espérait son créateur. Mais d'autres facteurs entrent en jeu pour expliquer cet échec relatif : l'abandon des caractères gothiques dans la typographie (délaissés au profit des lettres romaines et italiques), l'évolution des pratiques calligraphiques (réformées en 1632) et l'utilisation des caractères de civilité pour des textes de propagande calvinistes.


Le deuxième acte décrit l'impact qu'a eu la publication des Règles de la bienséance de Jean-Baptiste de La Salle. Ce livre, qui ressuscite la typographie gothique cursive, doit son succès au développement des Écoles chrétiennes dans la France du XVIIIe siècle. Les caractères de civilité y sont employés à la fois pour enseigner la lecture des textes manuscrits et pour apprendre à calligraphier la ronde, cette écriture française dérivée du gothique. Le succès de cette pédagogie est tel que, sur le modèle des Règles de la bienséance, la plupart des autres manuels de civilité seront imprimés en caractères cursifs. Le caractère n'est alors plus employé que pour la composition des manuels de savoir-vivre, auxquels il emprunte son nom.


Étonnant renversement, qui met le texte au service de la typographie ! Il est pourtant révélateur : à la fin du XIXe siècle, les caractères de civilité séduisent surtout par leur exotisme. Ils sont devenus pour l'éditeur un pur objet de curiosité et justifient, par leur emploi seul et sans véritable souci du texte, la réalisation d'une édition C (fig. 1).


Les premières " lettres françoises " gravées par Robert Granjon avaient pourtant été conçues trois siècles auparavant comme une écriture d'usage courant, employée pour tous les types de publication. Bien loin d'apparaître comme un caractère exotique, la " lettre française " imitait alors l'écriture manuscrite la plus familière aux hommes de plume, aux notaires et secrétaires français.


De Robert Granjon à Edwin Tross, les caractères de civilité n'ont subi aucune métamorphose. Leur forme, figée par le graveur dans l'acier des poinçons, est restée inchangée, immuable au cours des siècles. Pourtant, la " lettre française " a revêtu des connotations différentes selon les époques, frappant l'esprit des lecteurs avec des résonances particulières. La cursive française sur laquelle s'échine l'élève d'une école paroissiale en 1830 n'est plus celle que l'on donnait à lire à l'écolier huguenot en 1560. C'est cette évolution chronologique qu'il s'agit ici d'appréhender.


Esquissons d'abord une définition. Les caractères de civilité sont une typographie gothique reproduisant l'écriture cursive qu'employaient les hommes de plume français au milieu du XVIe siècle. Cette typographie est bien connue des bibliographes et des historiens du livre. Ou plus précisément, elle est bien reconnue car son histoire comporte encore des zones de lou et des zones d'ombres.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

27/02/2013


Langue :

Français


Pages :

120


Consultations :

5016


Note :
Format :

PDF / EPUB


Télécharger l'EBOOK
  • Prix : 19.99€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

100 % Compatible
Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Jimenes, Rémi


Editeur : Atelier Perrousseaux


ISBN : 9782911220579

Tags : Civilité
Sur le même thème
Vues : 792

Notre vie quotidienne est, depuis une trentaine d'années, bouleversée par une révolution technologique qui s'appuie sur des...

Vues : 421

La première crise énergétique de 1974 a mis en lumière un sujet qui n'aura cessé d'être un point chaud de l'actualité...

Vues : 384

Depuis cinq siècles et demi, les écritures que les hommes ont inventées et façonnées se sont multipliées, reproduites...

Vues : 367

Pourquoi ces poissons libanais sont-ils plus souvent exposés et vendus que ceux d'autres gisements prestigieux comme Green...

Vues : 304

Fondements de civilisations de l'Asie insiste sur l'importance de la communication, indispensable au progrès des...

Vues : 302

Ce livre présente de travail du préhistorien qui, à partir de rien ou de quelques indices, arrive à bâtir des scénarios...

Du même contributeur
Vues : 468

Il existe en français quelques ouvrages traitant de caractères typographiques et d'histoire de la typographie , la plupart...

Vues : 258

Je jugeai alors nécessaire de proposer à mes élèves une histoire de l'écriture arabe. C'est alors que je découvris avec...

Vues : 250

Cette récente évolution de la typographie numérique s'est naturellement accompagnée d'un fort engouement des professionnels...

Vues : 248

La PAO est devenue un fait de société incontournable, comme le furent l'invention de la typographie en son temps et...

Vues : 230

Ce livre montre que la langue chinoise tout en faisant partie d'une vaste famille linguistique de l'Asie de l'Est, est aussi un...

Vues : 226

Dans la langue ancienne de l'Égypte la plante était appelée soit me?yt, mot qui désignait peut-être toutes les plantes...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.