Les valeurs traditionnelles chrétiennes de la modération vis-à vis de la consommation

Publié par : Spreadfast

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/. Une grande partie de la morale chrétienne tire ses sources de la philosophie antique. Parler de modération fait aujourd'hui évoquer des idées de privation, d'ascèse, de mesure en toute chose, de philosophie rigoureuse. L'état d'urgence écologique et les inquiétudes quant aux ressources disponibles sur la planète ont favorisé un regain d'intérêt pour l'idée de modération, surtout dans le modèle de la société de consommation. Quelle place le concept de modération du discours chrétien trouve-t-il dans ce contexte ? N'a –t-il pas considérablement évolué pour se mettre au goût du jour ? Comment peut-il alors dialoguer avec d'autres discours critiques de la consommation ?


Consulter un extrait ci-dessous

Différents modèles conceptuels ont été développés autour de cette problématique, un des plus connus étant celui de la " triple bottom line " proposé par John Elkington. Dans un article intitulé " Towards the sustainable corporation : Win-win-win business strategies for sustainable development " publié en 1994, l'auteur suggère une approche tridimensionnelle de la durabilité, en conciliant performance financière (" Profit "), performance sociale (" People ") et performance environnementale (" Planet "). De nombreux articles académiques se sont efforcés par la suite d'analyser au travers d'études théoriques et empiriques les interactions complexes entre ces objectifs considérés jusqu'alors comme incompatibles. Les travaux menés à ce sujet aboutissent à des résultats contradictoires qui ne font qu'illustrer la complexité des considérations relatives au développement durable, notion dont les contours demeurent flous. Les principes de la " triple bottom line " ne peuvent être considérés comme des évidences et, si leur réalisation demeure conditionnelle, une approche contingente s'avère nécessaire. Il importe donc d'analyser cette assertion de manière plus approfondie, avant d'affirmer que les dimensions économiques, sociales et environnementales peuvent être conciliées.


Les recherches se concentrent souvent sur la combinaison de deux des dimensions du modèle, avec une prédilection pour la question économique. La littérature académique relative à la combinaison " People " et " Profit " est relativement riche ; de même, une attention croissante est portée à l'analyse théorique et à l'étude empirique des bénéfices économiques du management environnemental des entreprises. Il semblerait, si l'on en croit certains dirigeants d'entreprises, que les stratégies " vertes " soient non seulement bénéfiques pour l'environnement, mais aussi génératrices de profits. Ainsi, lors d'une conférence donnée en 2007 à l'Ecole des Hautes Etudes Commerciales de Paris, Philipe Joffard, Président Directeur Général de Lafuma, affirmait, en louant les mérites de l'éco-conception


La seule différence, c'est que là, non seulement vous le faites pour améliorer la valeur économique, mais vous le faites pour des raisons de diminution d'impact sur l'environnement. En substance, c'est faire en sorte que la bonne économie rejoigne la bonne écologie.


Les chiffres sont éloquents : en 2006, les activités humaines ont rejeté au niveau mondial 150 millions de tonnes de déchets industriels dangereux et 1 à 2 milliards de tonnes de déchets industriels non dangereux2 tandis que 90% des matières initialement utilisées pour la production ou contenues dans les produits sont devenues des déchets 6 semaines après leur vente3. A ces observations, autant de réponses différentes sont apportées par les milieux scientifiques ou le monde des affaires, sans effort d'intégration cohérente ou de confirmation empirique, rendant leur appréhension particulièrement complexe. Si les partisans d'un développement durable souhaitent que ce concept ne demeure pas un v?u pieux, il s'avère donc nécessaire de démontrer sa pertinence, afin de proposer aux entreprises des arguments convaincants et des solutions pragmatiques, efficientes et compatibles avec leurs objectifs de rentabilité économique et de compétitivité.


Cette démarche, que nous définirons plus précisément dans la première partie de ce mémoire, suggère que le système industriel s'inspire des écosystèmes naturels, qui constituent son fondement, et dont il tire l'essentiel des ressources nécessaires à son fonctionnement. D'après Suren Erkman, journaliste scientifique et un des principaux experts francophones de cette discipline, on peut décrire l'organisation des activités économiques comme " une certaine configuration de flux et de stocks de matière, d'énergie et d'information "



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

02/11/2010


Langue :

Français


Pages :

165


Consultations :

6578


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé

Auteur : Diane de Zélicourt


Tags : HEC, management, Modération, Consommation, Déconsommation
Sur le même thème
Vues : 11152

Cours sur Les péres fondateurs du Management. Adam Smith : Fait l’éloge de la rationalité économiqueLes déséquilibres...

Vues : 5210

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/. Confrontés à une exigence toujours croissante de...

Vues : 4266

Il faut davantage parler de structure hybride où les formes organisationnelles anciennes cohabitent avec des structures...

Vues : 3742

Définition et composantes de la culture d'entreprise A l'origine, " culture " correspond au traitement réservé à  la terre

Vues : 3680

La structure de l'organisation, somme totale des moyens employés pour diviser le travail en tâches distinctes et pour ensuite...

Vues : 2988

Cours d'introduction au Management sous licence Creative Commons dispense a Grenoble Ecole De Management.

Du même contributeur
Vues : 25754

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/.Ce mémoire se propose d'analyser un nouveau modèle...

Vues : 22739

En passant par un élève imaginaire, Emile, Rousseau expose ses théories sur l'éducation. Son projet pédagogique consiste...

Vues : 8147

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/. Qu'est-ce que consommer ? Ou plutôt, est-ce que...

Vues : 6770

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/. Dans ses Fondements de la métaphysique des moeurs,...

Vues : 4930

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/. Le Manifeste du Parti Communiste n'est pas un texte...

Vues : 4843

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/. En 1984, Philippe Joffard devient PDG du Groupe...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.