Comment vivre la décroissance dans une société de croissance ?

Publié par : Spreadfast

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/. Les penseurs de la décroissance mettent en avant l'idée qu'une croissance infinie est impossible dans un monde fini. Les objecteurs de croissance cherchent donc à réduire leur impact écologique et social. Quelles sont leurs motivations ? Comment y arrivent-ils au quotidien dans une société qui prône la consommation ? Ce travail propose un aperçu du monde social des objecteurs de croissance aujourd'hui en France à partir de vingt-six récits de vie.


Consulter un extrait ci-dessous

Faire un mémoire de recherche pour valider mes années à HEC... Oui mais sur quoi ? Finissant mes cours en février et ne comptant pas chercher un emploi avant septembre j'avais décidé de profiter de cette occasion pour m'impliquer dans ce mémoire de recherche à plein temps pendant quelques mois. Il me fallait donc trouver un sujet qui m'intéressât vraiment.


La question qui me trottait dans la tête depuis un moment était la suivante : pourquoi continue-t-on à consommer comme on le fait (moi y compris) alors que nous voyons bien que ce n'est pas viable à long terme et que nous courrons à notre perte ? Le fait que notre mode de consommation ne soit pas compatible avec le respect de la planète et ses habitants est posé ici comme un présupposé de départ. Il sera un peu développé plus avant, mais jamais remis en cause. Une fois la question posée, s'en est suivie une période de tâtonnements, car c'était une question trop large, qui me semblait moins intéressante lorsqu'on la limitait à la consommation d'huile d'olive bio ou non bio ou même à l'utilisation de la voiture.


Le déclic est venu d'une conversation avec Eve Chiapello, qui a un jour abordé l'idée de s'intéresser à la décroissance. Pour être honnête, ce mot, s'il ne m'était pas tout à fait inconnu, n'évoquait rien de bien spécifique pour moi. Mais après quelques recherches et la lecture d'un livre de Paul Ariès2, je me suis tout de suite passionnée pour ce sujet : enfin une théorie qui remettait en cause toute la consommation et ne préconisait pas seulement d'essayer de faire " moins pire ".


Pourquoi alors ne pas s'intéresser à ceux qui ont déjà des habitudes de consommation différentes, qui ont déjà mis en place des alternatives concrètes, et qui ont donc un certain recul, une réflexion sur le sujet de la consommation pour répondre à ma question de départ ? Je ne nierais pas non plus que le côté exotique des communautés décroissantes m'attirait... même si nous verrons que je n'ai pas rencontré d'extraterrestres.


Si cette interrogation première sur l'absence de changement de mode de consommation n'apparaît pas de façon explicite tout au long de ce travail, elle a pourtant soutenu ma démarche de façon implicite. Ce mémoire ne prétend aucunement aboutir à une recette miracle qui serait intitulée " comment convaincre les consommateurs actuels à arrêter de consommer, les dix trucs et astuces infaillibles des objecteurs de croissance ". Cependant, il offre quelques pistes de réflexion sur l'importance du réseau, de l'information...


Une rage de dents (dont la cause est naturellement étrangère à ce mémoire de recherche, mais qui est intervenue à ce moment-là) et la peur de retourner chez le dentiste qui s'en est suivie m'a fait comprendre pourquoi les gens ne changent pas leurs habitudes. Ils ressentent peut-être un malaise, mais appréhendent un malaise encore plus grand s'ils font quelque chose. Car on s'accommode toujours de la douleur que l'on ressent, et pas de celle que l'on ne connaît pas. Ainsi, voir à travers des témoignages qu'il est possible de vivre différemment en consommant moins peut contribuer à un changement de ses propres habitudes de consommation. C'est en tout cas ce qui s'est passé pour moi au cours de ces derniers mois...


Les questions auxquelles ce mémoire prétend répondre ont naturellement évolué dans le temps. Parti du présupposé que les décroissants devaient sans aucun doute être des personnes très particulières, au mode de vie étonnant, ce travail avait d'abord pour but de définir qui sont les décroissants aujourd'hui et comment ils vivent.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

02/11/2010


Langue :

Français


Pages :

278


Consultations :

5738


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé

Auteur : Anne Hurand


Tags : HEC, management, décroissance, simplicité volontaire, consommation
Sur le même thème
Vues : 10970

Cours sur Les péres fondateurs du Management. Adam Smith : Fait l’éloge de la rationalité économiqueLes déséquilibres...

Vues : 5120

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/. Confrontés à une exigence toujours croissante de...

Vues : 4146

Il faut davantage parler de structure hybride où les formes organisationnelles anciennes cohabitent avec des structures...

Vues : 3642

Définition et composantes de la culture d'entreprise A l'origine, " culture " correspond au traitement réservé à  la terre

Vues : 3566

La structure de l'organisation, somme totale des moyens employés pour diviser le travail en tâches distinctes et pour ensuite...

Vues : 2900

Cours d'introduction au Management sous licence Creative Commons dispense a Grenoble Ecole De Management.

Du même contributeur
Vues : 25631

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/.Ce mémoire se propose d'analyser un nouveau modèle...

Vues : 22425

En passant par un élève imaginaire, Emile, Rousseau expose ses théories sur l'éducation. Son projet pédagogique consiste...

Vues : 7854

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/. Qu'est-ce que consommer ? Ou plutôt, est-ce que...

Vues : 6681

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/. Dans ses Fondements de la métaphysique des moeurs,...

Vues : 4816

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/. Le Manifeste du Parti Communiste n'est pas un texte...

Vues : 4691

Document sous licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/. En 1984, Philippe Joffard devient PDG du Groupe...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.