Le Hussard sur le toit de Jean Giono (Fiche de lecture)

Publié par : lePetitLitteraire.fr

Fiche de lecture Le Hussard sur le toit de Jean Giono. Rappelons-nous aussi que Giono a vécu les horreurs de Verdun, lors de la Première Guerre mondiale et qu'il a beaucoup plaidé en faveur de la paix lors de la Deuxième Guerre Mondiale. Il voit en effet la guerre comme une calamité. Le fait qu'il y ait encore des guerres au XXe siècle, à une époque considérée comme évoluée, civilisée et ouverte, signifie, selon lui, qu'on n'a rien retenu de l'histoire et des guerres destructrices du passé. Voilà pourquoi les guerres, vues comme une épidémie, sont présentées comme un retour en arrière.


Consulter un extrait ci-dessous

Angélo arrive dans un hameau où il n'y a que des cadavres mangés par les oiseaux, les chiens et les rats. Il essaie de trouver la force de les enterrer. Un jeune médecin (qu'Angélo appellera par la suite " le pauvre petit Français ") qui traverse la région depuis trois jours pour combattre le choléra, le rejoint et tous deux partent à la recherche des éventuels survivants. Ils sont rejoints par un garçon dont la famille est décédée. Le médecin se rend compte que le garçon est lui-même dans une phase avancée de la maladie. Aussi meurt-il. Quelques heures plus tard, le médecin meurt à son tour.


Angélo reprend son périple et, traversant des régions dans lesquelles les habitants sont tous morts, arrive aux environs du château de Ser. Un barrage a été mis en place et un gardien lui demande " la billette " (p. 75), un passeport délivré par la mairie qui atteste qu'il n'est pas malade. Comme Angélo n'a pas de passeport, le gardien propose de le laisser passer contre de l'argent. Angélo attaque alors le gardien avec son épée. Le hussard poursuit ensuite sa route et arrive aux alentours d'une ville où on brule les morts et où des barrières ont été mises en place également. Les gardiens vérifient l'état de santé de chaque voyageur et ne laissent pas entrer ceux qui semblent malades.


En vaguant dans la forêt, Angélo rencontre deux enfants et leur gouvernante, arrêtés par les barricades. Les gendarmes leur promettent un cabriolet et des passeports à condition qu'il fassent une quarantaine de trois jours avec d'autres voyageurs. Angélo pense cependant que c'est mieux de partir vite. La gouvernante préfère rester, forte de la promesse des gendarmes. Angélo quitte la forêt et arrive dans une auberge où des hommes et des femmes ivres festoient, spectacle qui le dégoute. Il achète un cheval et une charrette pour aller récupérer la gouvernante et les deux enfants, mais il les retrouve morts. Le fils de l'aubergiste, qui l'avait escorté, l'abandonne. Angélo se retrouve donc seul dans la nuit. Le matin, il réussit à dérober un cheval à un bourgeois et reprend sa route.


Des barricades entourent la ville où Angélo arrive, mais il réussit à les franchir en menaçant les gardiens avec ses pistolets. Il est ensuite attrapé par la foule qui l'accuse d'avoir empoisonné les fontaines. Il est heureusement sauvé par le chef des gendarmes et il se réfugie dans une maison dont les habitants sont morts. Il se fabrique des chaussons avec des morceaux de sacs afin de pouvoir traverser les toits embrasés jusqu'aux maisons voisines, où il déniche quelques victuailles.


Il dort très mal à cause de cauchemars et, le lendemain matin, il observe une recrudescence du choléra. Le hussard continue à errer sur les toits, dans les greniers et dans les maisons vides à la recherche de vivres. Dans une des maisons visitées, il rencontre une jeune femme qui lui propose du thé avec du pain. Il se retire par timidité et se tourmente toute la nuit à l'idée que, s'il est porteur du choléra, il a pu le lui transmettre.


Angélo rejoint une nonne qui l'emmène pour qu'il tire le charroi en vue de récupérer les morts. Ensemble, ils lavent les morts abandonnés dans la rue. Angélo est heureux. Il réfléchit à la manière dont le fait de laver les morts l'aide moralement et l'élève dans son estime de lui-même et dans l'estime des autres.


Angélo est impressionné par l'organisation et par la solidarité des hommes du campement que Giuseppe a agencé et qu'il dirige en tant que chef. Ce dernier lui remet une lettre et de l'argent envoyé par sa mère. Angélo lui raconte ses aventures, puis Giuseppe se remémore à son tour les évènements qui les ont amenés à quitter l'Italie : leur implication dans le carbonarisme et un duel au cours duquel il a aidé Angélo à tuer son adversaire. Giuseppe raconte ensuite comment il a fait circuler des rumeurs sur les empoisonneurs de fontaines pour semer la panique et la méfiance dans les villes dans le but de récupérer la fortune des marchands morts. Des décès sont constatés partout, même dans le campement de Giuseppe, qui avoue avoir peur.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

01/11/2011


Langue :

Français


Pages :

13


Consultations :

7060


Note :
Téléchargement Express
  • Prix : 3.99€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Elena Pinaud


Editeur : Primento Editions


Tags : Bac de français, analyse littéraire, fiche de lecture, méthodologie, Le Hussard sur le toit, Jean Giono
Sur le même thème
Vues : 22993

Fiche de lecture : Madame Bovary de Flaubert La subjectivité ne se dévoile donc guère sous la forme du discours intérieur;...

Vues : 14777

Fiche de lecture Eldorado de Laurent Gaudé : Si l’on peut considérer que les récits de Piracci et de Soleiman débutent au...

Vues : 9229

Fiche de lecture un secret de Philippe Grimbert : Comme le titre l’indique, le sujet essentiel du roman est la question du...

Vues : 7171

La Vie devant soi de Romain Gary : Romain Gary n’est pas le seul romancier à accorder autant d’importance à l’oralité...

Vues : 4430

Fiche de lecture Le chevalier double de Théophile Gautier. on retrouve fréquemment une opposition entre le noir et le blanc :...

Vues : 2180

Fiche de lecture Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé. Enfin, lorsque Donato meurt au large dans une barque, le soleil est...

Du même contributeur
Vues : 14676

Fiche de lecture Les Misérables de Victor Hugo. Le roman des Misérables se présente comme un véritable plaidoyer en faveur...

Vues : 12442

À l'Ouest, rien de nouveau d'Erich-Maria : L’écriture à la première personne et le ton confessionnel du récit de Bäumer...

Vues : 11569

Fiche de lecture sur No et moi de Delphine de Vigan : Elle est apprivoisée par No et, par la suite, elle en a besoin pour ne...

Vues : 10216

Art de Yasmina Reza : L’action de la pièce se déroule dans trois espaces identiques, les appartements des trois...

Vues : 9846

L'Appel de la forêt de Jack London : À travers un récit sur la conscience et l’évolution d’un chien, London raconte une...

Vues : 6825

Fiche de lecture Cannibale de Didier Daeninckx : Le texte de Daeninckx montre qu’en réalité les Français ont réussi à...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.