Fiche de lecture : Madame Bovary de Flaubert

Publié par : Fiches

Fiche de lecture : Madame Bovary de Flaubert La subjectivité ne se dévoile donc guère sous la forme du discours intérieur; elle est plutôt Outre les descriptions, les séquences narratives sont également construites de manière que les transition deux textes hétérogènes: le dialogue amoureux et les discours de «M. le Conseiller» fouillis de bêtes et de gens beuglant et bavardant, avec mes amoureux en dessus, qui sera bon, je crois». Première partie. Charles Bovary, après de médiocres études, s’est établi comme médecin à Tostes, un village de Normandie, où il a épousé une veuve «laide» et «sèche» (chap. 1). Il rencontre, lors d’une consultation, Emma Rouault, la fille du fermier des Berteaux et, peu de temps après la mort soudaine de sa femme, il épouse la jeune fille (2-4). Emma, au contraire de son mari, n’est pas heureuse: cette union ne correspond pas à ses rêves d’adolescente romanesque (5-7).


Consulter un extrait ci-dessous

En outre, le commencement du roman joue à tromper, de façon significative, l'attente du lecteur. En effet, alors que le titre nous invite à découvrir dans le texte la traditionnelle héroïne, nous trouvons par deux fois l'identité de "Madame Bovary" attribuée à des personnages qui n'occupent pas le centre de la scène romanesque: la mère de Charles, puis sa première femme. Autrement dit, Emma se voit là encore affecter une identité qui lui préexiste. Alors que ses rêves d'adolescente, nourris de lectures romanesques, lui avaient fait espérer une vie aussi passionnante et unique que celles qu'on trouve dans les livres, elle fait l'expérience de la réalité, c'est-à-dire de la déception et de la répétition. Le réel déjoue les mirages de la fiction: la jeune Emma, en devenant Madame Bovary, devient une femme comme tant d'autres - en l'occurrence, comme les deux autres qui l'ont précédée dans le roman. L'héroïne romanesque de Flaubert n'est pas un être d'exception. Elle est au contraire ordinaire, et c'est cela qui la rend vraie et fait sa force. La tragédie moderne est celle du quotidien.


Le tragique d'une existence est révélé à travers les détails, à travers les riens de la vie de tous les jours, qui sont en fait lourds de sens: "Mais c'était surtout aux heures des repas qu'elle n'en pouvait plus, dans cette petite salle au rez-de-chaussée, avec le poêle qui fumait, la porte qui criait, les murs qui suintaient, les pavés humides" (I, 9). Flaubert, qui use savamment du discours indirect libre dans l'ensemble du roman, laisse planer le doute quant au point de focalisation d'une telle description: elle peut tout aussi bien émaner du regard du narrateur extérieur à l'histoire que de celui d'Emma. En tout cas, le lecteur est pris dans cette vision d'un quotidien qui semble objectivement insupportable. Une porte, un mur résument l'horreur d'une destinée: "Toute l'amertume de l'existence lui semblait servie sur son assiette" (ibid.).


L'intériorité des personnages est ainsi souvent dessinée par le biais des objets sur lesquels se porte leur regard, procédé qui ajoute à la vraisemblance psychologique. Flaubert dépeint des êtres qui s'ignorent largement, incapables d'analyser en profondeur et de verbaliser exactement leurs expériences: "Elle souhaitait à la fois mourir et habiter Paris" (ibid.), écrit-il à propos de Madame Bovary. Charles, personnage fruste, est encore plus ignorant de lui-même. Ainsi, le sentiment amoureux que lui inspire Emma n'est pas désigné comme tel, mais le désir se dévoile à travers le regard porté sur elle: "Et, la tête en arrière, les lèvres avancées, le cou tendu, elle riait de ne rien sentir, tandis que le bout de la langue, passant entre ses dents fines, léchait à petits coups le fond du verre" (I, 3.). La sensualité d'Emma est à la fois montrée en tant que telle et comme produite par l'ardeur des yeux qui la contemplent.


La subjectivité ne se dévoile donc guère sous la forme du discours intérieur; elle est plutôt prise en charge par la neutralité apparente de la description. Le lecteur a ainsi l'impression que, si l'histoire tourne mal, "c'est la faute de la réalité", pour reprendre, modifiée, la dernière phrase prononcée par Charles avant sa mort: "C'est la faute de la fatalité!" (III, 11). Au fond, c'est à peu près la même chose: Madame Bovary démontre l'impossibilité d'échapper à la réalité, laquelle reprend d'ailleurs pleinement ses droits à la fin du roman. Celui-ci s'achève en effet sur l'apothéose du pharmacien Homais, incarnation des valeurs bourgeoises triomphantes: "Il vient de recevoir la croix d'honneur" (III, 11). Le pragmatisme vainqueur dit la faillite de l'idéal et du rêve dans le monde tel qu'il est.


Outre les descriptions, les séquences narratives sont également construites de manière que les faits dégagent d'eux-mêmes leur propre commentaire. Par exemple, un habile montage frappe d'emblée de dérision la scène durant laquelle Rodolphe séduit Emma (II, 8). L'épisode se déroule en effet sur fond de fête rurale, en l'occurrence les comices agricoles. Or, non content d'inscrire la rencontre amoureuse dans un contexte trivial et éminemment provincial - qui invalide d'emblée les rêves de fuite que forgera plus tard Emma -, Flaubert juxtapose sans transition deux textes hétérogènes: le dialogue amoureux et les discours de "M. le Conseiller" puis de "M. le Président". L'écrivain n'était pas mécontent de cette trouvaille: "J'ai un fouillis de bêtes et de gens beuglant et bavardant, avec mes amoureux en dessus, qui sera bon, je crois" (lettre à Louise Colet, 22 septembre 1853). Plus la scène avance et plus le rythme de l'alternance s'accélère: "Et il saisit sa main; elle ne la retira pas. "Ensemble de bonnes cultures!" cria le président. - Tantôt, par exemple, quand je suis venu chez vous... "À M. Bizet, de Quincampoix." - Savais-je que je vous accompagnerais? "Soixante et dix francs!" - Cent fois même j'ai voulu partir, et je vous ai suivie, je suis resté. "Fumiers."" (II, 8).



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

09/01/2013


Langue :

Français


Pages :

4


Consultations :

22993


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé
Tags : Fiche de lecture
Sur le même thème
Vues : 14777

Fiche de lecture Eldorado de Laurent Gaudé : Si l’on peut considérer que les récits de Piracci et de Soleiman débutent au...

Vues : 9229

Fiche de lecture un secret de Philippe Grimbert : Comme le titre l’indique, le sujet essentiel du roman est la question du...

Vues : 7171

La Vie devant soi de Romain Gary : Romain Gary n’est pas le seul romancier à accorder autant d’importance à l’oralité...

Vues : 4430

Fiche de lecture Le chevalier double de Théophile Gautier. on retrouve fréquemment une opposition entre le noir et le blanc :...

Vues : 2228

Fiche de lecture Le Hussard sur le toit de Jean Giono. Rappelons-nous aussi que Giono a vécu les horreurs de Verdun, lors de...

Vues : 2180

Fiche de lecture Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé. Enfin, lorsque Donato meurt au large dans une barque, le soleil est...

Du même contributeur
Vues : 83719

Fiche de lecture : Boule de Suif de Maupassant. Le thème de la guerre contre la Prusse est commun à tous les récits des...

Vues : 48227

Fiche de lecture gratuite à télécharger ou consulter en ligne. Fiche de lecture : Antigone d'Anouilh. Une conclusion...

Vues : 43746

Fiche de lecture gratuite à télécharger ou consulter en ligne. Candide, d?après les enseignements de Pangloss, est...

Vues : 37428

Fiche de lecture : Le pére Goriot de Balzac C'est parce qu'il veut leur faire plaisir et leur éviter le moindre effort qu'il...

Vues : 31615

Le Horla est un ouvrage qui prend possession de son lecteur et qu'on ne peut abandonner. L'histoire, par elle-même n'est pas...

Vues : 18574

Fiche de lecture : L'assommoir de Zola. Roman écrit dans une langue orale, imagée, cocasse, savoureuse dont le verdeur et la...

Commentaires
J'adore cette oeuvre !
Caroline76
18/10/2018 - 17h07
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.