VTT rouler plus vite ebook

Publié par : Desiris

La compétition met en jeu toutes les qualités du cycliste, mais de manière sous-maximale. Or, pour développer une qualité, il faut la solliciter au maximum. Dans Sport et Vie n° 97 (2006), Denis Riché montre d'ailleurs que la concentration en protéines du stress (prélude à de possibles adaptations) ne change pas dans le cas d'un exercice effectué à intensité habituelle. « Pour mettre les mécanismes en branle, on doit obligatoirement atteindre des niveaux de sollicitation auxquels l'athlète n'est pas habitué. » L'entraînement doit « sursolliciter » les qualités requises en compétition : vélocité, technique, force explosive, puissance de train, rythme, seuil d'accumulation des lactates… Et comme on ne peut pas pousser à fond toutes les qualités en même temps, l'entraînement doit en isoler certaines, pour mieux les solliciter, en laissant les autres en veille. Il doit aussi solliciter plus souvent les qualités primordiales en compétition. La spécificité rapproche l'entraînement de la compétition, mais la séparation et l'exagération (ou surcharge) l'en différencient


Consulter un extrait ci-dessous

Rouler plus vite est le premier livre traitant de manière approfondie de l'entraînement du vététiste. Plutôt que de livrer des recettes toutes faites, il donne à chacun les connaissances nécessaires pour prendre en charge son entraînement et ses progrès. Il passe en revue les principes de l'entraînement du vététiste et les agrémente de multiples exemples de situations concrètes adaptées aux différents goûts, vécus, âges, sexes, objectifs...


Les réflexions et propositions prennent en compte à la fois les dimensions psychologique, physiologique et diététique, et se nourrissent parfois d'observations faites dans d'autres sports que le cyclisme. La vie est plus passionnante si l'on cherche que si l'on tombe dans la routine. Ce livre a donc également pour ambition d'inciter le lecteur à explorer diverses possibilités d'entraînement pour soutenir sa motivation.


La meilleure préparation à la compétition, c'est la compétition elle-même... Cette affirmation fréquente, découlant directement du principe de spécificité, semble procéder d'une logique implacable, mais alors, pour s'entraîner à une compétition, il suffirait de faire d'autres compétitions ! " Je fais des compétitions, ça m'entraîne. Je m'entraîne, pour cela je fais des compétitions "... Ce n'est pas si simple.


La compétition met en jeu toutes les qualités du cycliste, mais de manière sous-maximale. Or, pour développer une qualité, il faut la solliciter au maximum. Dans Sport et Vie n° 97 (2006), Denis Riché montre d'ailleurs que la concentration en protéines du stress (prélude à de possibles adaptations) ne change pas dans le cas d'un exercice effectué à intensité habituelle. " Pour mettre les mécanismes en branle, on doit obligatoirement atteindre des niveaux de sollicitation auxquels l'athlète n'est pas habitué. " L'entraînement doit " sur solliciter " les qualités requises en compétition : vélocité, technique, force explosive, puissance de train, rythme, seuil d'accumulation des lactates... Et comme on ne peut pas pousser à fond toutes les qualités en même temps, l'entraînement doit en isoler certaines, pour mieux les solliciter, en laissant les autres en veille. Il doit aussi solliciter plus souvent les qualités primordiales en compétition. La spécificité rapproche l'entraînement de la compétition, mais la séparation et l'exagération (ou surcharge) l'en différencient.


Exemples concrets d'exagérations à l'entraînement : en volley-ball, les minimes mettent parfois le filet à 2,35 m à l'entraînement pour que les 2,24 m en compétition soient " faciles " ; en VTT, je franchis des troncs de 60 cm à l'entraînement pour franchir aisément des troncs de 30 cm en compétition ; à l'entraînement j'emploie un braquet plus gros qu'en course pour développer la force ; je tourne plus vite les jambes qu'en course pour développer la vélocité ; je roule plus longtemps qu'en course pour développer mes qualités foncières ; je roule plus vite qu'en course pour développer le rythme ; j'accélère plus fort qu'en course pour améliorer mes départs ; je gravis des côtes plus rapprochées qu'en course pour supporter leur répétition ; je franchis des passages plus techniques qu'en course pour rouler " propre " en course ; je prévois des temps de repos plus courts entre des efforts pour stimuler ma récupération ; j'ajoute un exercice de préfatigue avant une série à rythme de course, etc.


Je ne cumule pas différents " plus ". Du principe de surcharge découlent la limitation du nombre de qualités travaillées dans une séance et le fractionnement des efforts, car plus les efforts sont intenses, moins on peut les soutenir longtemps. Il faut donc ménager des plages de récupération. Cela augmente la qualité des sollicitations, tout en provoquant une fatigue souvent moindre que le travail en continu, une partie du temps de travail étant consacrée à la récupération (ex. : 3 à 5' en 30/30 correspondent en gros à 1 ou 2' de travail effectif, mais avec à la fois des intensités plus élevées et une meilleure récupération qu'en travail continu). Seul l'entraînement à la durée échappe à cette logique de fractionnement... et encore : il est aussi rentable pour le foncier et moins fatigant pour l'organisme de rouler 2 x 2 h plutôt que 1 x 4 h dans une même journée.


Stratégie cumulative : " Je m'entraîne beaucoup et je cours tout ce qui se présente... Ma Fcmax a baissé de 8 unités depuis le début de saison, pourquoi ? " Penser que faire plus de kilomètres rend plus rapide équivaut à penser que mettre plus d'eau dans le bain la rend plus chaude... Au contraire, s'entraîner trop rend incapable de rouler à très haute intensité !



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

27/02/2013


Langue :

Français


Pages :

430


Consultations :

5182


Note :
Format :

PDF / EPUB


Télécharger l'EBOOK
  • Prix : 14.99€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

100 % Compatible
Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : STÉPHAN, Jean-Paul


Editeur : Editions Désiris


ISBN : 9782915418767

Tags : VTT
Sur le même thème
Vues : 3190

Aujourd'hui, au téléphone la bonne volonté ne suffit plus : seuls les meilleurs s'imposent face à des interlocuteurs qui,...

Vues : 2356

Présentation sur la nature d'un mot. Nature, fonction, sens, variables, invariables, genre, nombre etc.

Vues : 1812

Rénover et optimiser votre appartement, loft, maison ou duplex... Apprenez comment transformer votre espace de vie avec un...

Vues : 1685

Le guide pour mettre toutes les chances de votre côté ! Destiné aux 200 000 plaignants qui s'engagent chaque année une...

Vues : 1187

Cet ouvrage est destiné aux golfeurs de tous les niveaux, mais également aux professionnels enseignants qui pourront utiliser...

Vues : 1175

Lexique non exhaustif des termes culinaires professionnels les plus couramment utilisés. Destiné à des apprentis et élèves...

Du même contributeur
Vues : 816

La communication entre les êtres humains est loin de ne passer que par le canal de la parole. Les gestes que nous effectuons,...

Vues : 647

À tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, ressentent que leur vie est une succession de contraintes : contraintes...

Vues : 537

L'origine de cette pharmacopée se confond avec celle de la civilisation chinoise, codifiée dans de volumineuses matières...

Vues : 535

Les programmes en vigueur depuis le début des années 2000 font référence à cette notion de durée d'enseignement rendue...

Vues : 530

L'auteur répertorie tous les points d'acupuncture, notamment ceux ignorés par les textes classiques antérieurs à l'époque...

Vues : 483

Comprendre, se comprendre, s'aimer pour s'équilibrer, se prendre en compte pour pouvoir vivre en bonne santé et, à son tour,...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.