Les fondements de la leçon d'EPS ebook

Publié par : Desiris

Les programmes en vigueur depuis le début des années 2000 font référence à cette notion de durée d'enseignement rendue nécessaire pour permettre aux élèves d'acquérir un niveau de compétences. Elle a été fixée à 10 h effectives. Ainsi, l'arrêté du 8 juillet 2008, relatif au « Programme d'EPS du collège » stipule : « Le programme précise deux niveaux d'exigence : le niveau 1 pour une activité enseignée durant au moins dix heures de pratique effective et le niveau 2 pour une activité enseignée durant au moins vingt heures de pratique effective. » Cette notion « d'heures effectives » est nouvelle et dépasse le simple nombre de séances. Ce nombre n'est d'ailleurs pas précisé, ce qui autorise une certaine marge de manoeuvre aux enseignants et aux équipes pédagogiques. On retrouve la même intention au lycée. L'arrêté du 10 février 2009 relatif aux « Programmes du lycée professionnel » indique : « Le module de formation correspond à un cycle d'apprentissage, d'une durée minimale de dix heures de pratique effective, s'appuyant sur la pratique d'une activité physique. »


Consulter un extrait ci-dessous

Lors des visites pédagogiques, les inspecteurs, tout comme les divers conseillers pédagogiques dans leurs tâches de formateurs, attendent toujours que leur soit présentée une leçon construite.


Il est malgré tout demandé à l'enseignant de faciliter l'acquisition par l'élève de "savoirs". Même si on les différencie des savoirs d'autrefois, même si auparavant l'enseignant les apportait aux élèves qui devaient les

"apprendre" avant de les restituer dans une démarche pédagogique qualifiée de "type transmissif" par M. Lesne (1977). De nos jours, la démarche utilisée se veut plutôt de "type appropriatif".


Ces évolutions ne suppriment pas le fait que l'élève doit toujours apprendre, que l'enseignant est là pour l'aider dans ses apprentissages. En ce sens, on peut dire qu'il y a toujours "leçon".


Il ne faut pas donner à ce mot un sens trop restrictif qui pourrait conduire à imaginer un enseignant déversant son savoir, et un élève devant réciter ce savoir par cÅ?ur.


Nous pouvons dire qu'en éducation en général, et en éducation physique en particulier, il y a leçon quand un enseignant met en Å?uvre des stratégies pour permettre à l'élève d'apprendre. Cela correspond à la définition du Petit Larousse dans son édition de 2001 : "Enseignement donné en une séance par un professeur, un maître, à une classe, à un auditoire, à un élève."


Mais, avant cet instant ultime, dynamique de la leçon, que représente son déroulement sur le stade, dans le gymnase, dans la piscine, il est nécessaire que l'enseignant prévoit sa construction. C'est cette tâche théorique qui est demandée aux candidats des concours de l'agrégation et que les enseignants doivent présenter lors des inspections. C'est elle qui pose d'importants problèmes aux débutants, stagiaires et étudiants. Cette préparation écrite apparaît d'ailleurs comme un incontournable outil de formation. Elle correspond à ce que M. Piéron (1981) nomme la "phase préactive" et qu'il qualifie de "condition nécessaire à un enseignement de qualité. Quelle que soit l'expérience professionnelle de l'enseignant, il ne peut se reposer sur ses facultés d'improvisation en cours de séance pour résoudre les questions relatives à la préparation de son enseignement." Cette phase préactive se situe avant la leçon et comprend à la fois le bilan de la leçon précédente et la préparation de la suivante. M. Piéron (1981) présente la leçon proprement dite comme étant la "phase interactive".


Ce premier chapitre va nous permettre de bien comprendre le pourquoi de la leçon d'EPS d'aujourd'hui et ses différents enjeux. Il faut ouvrir notre spectre d'observation et ne pas rester confiné au microcosme de la discipline. Les aspects politiques, sociaux et culturels apportent des éléments de compréhension qui complètent, expliquent et justifient les choix opérés au sein du système éducatif qui eux-mêmes influent et orientent la conception de l'EPS. Cette conception relève avant tout de la sphère institutionnelle et elle se traduit par l'intermédiaire des textes officiels, programmes et textes examens en particulier, qui organisent l'enseignement de la discipline.


L'EPS ainsi conçue donne les grandes orientations nationales garantes d'une éducation commune. Une adaptation aux différents contextes locaux, établissements scolaires et classes, s'avère ensuite indispensable. En ce sens, elle reste à "construire" au niveau des établissements, puis à celui de chaque classe pour devenir une "EPS écologique" ajustée aux réalités du terrain. C'est la phase didactique qui comprend la construction de la leçon d'EPS proprement dite et des diverses situations qui la composent.


Une fois l'EPS conçue et construite, la leçon va être conduite sur le terrain en présence des élèves à qui elle est destinée. C'est la phase pédagogique au cours de laquelle le professeur va enseigner et l'élève apprendre.

Il ne faut pas occulter les réflexions menées au plan planétaire sur les questions éducatives et la dimension européenne, avec leurs diverses incidences sur les choix éducatifs opérés, même si ces derniers restent toujours en parfaite adéquation avec les grands principes de la République. Les conclusions de ces diverses instances mondiales et européennes résonnent comme des propositions fortes et se retrouvent bien souvent dans les finalités énoncées par les textes officiels, et jusque dans la leçon d'EPS elle-même.


Le système éducatif est ensuite lui-même conçu par les instances dirigeantes du pays auquel il appartient. Celui mis en place par le ministère de l'Ã?ducation nationale aujourd'hui est conforme aux orientations de la Ve République en vigueur depuis 1958. C'est parce que la République française a pour devise "Liberté, Ã?galité, Fraternité" que ces trois grandes visées républicaines se retrouvent au travers des différents textes officiels qui conçoivent l'enseignement en général et de la discipline en particulier. Ces textes, l'enseignant, fonctionnaire de l'Ã?tat, doit les connaître et les appliquer. Le rapport du jury du concours de l'agrégation d'éducation physique et sportive de 1989 signale à propos de la première épreuve orale que : "La conformité de la leçon d'une part avec les textes officiels est un élément "non négociable" : on ne discute pas les textes officiels et on les applique intégralement."

Ce sont des textes législatifs qui "légalisent" une pratique, l'officialisent et la rendent obligatoire, tout en définissant ses limites et contours.


Nombreux et variés, ils ne peuvent pas tous être énoncés dans le cadre de cet ouvrage. Ã? partir de la loi de 1989 qui chapeaute depuis cette date les destinées du système éducatif français dans son ensemble, nous avons sélectionné quelques textes qui permettent de comprendre la genèse des nouveaux programmes afin de faciliter leur mise en application au cours de notre enseignement et des leçons qui le composent.


Dès le début, l'article premier précise : "L'Ã?ducation est la première priorité nationale. Le service public de l'éducation est conçu et organisé en fonction des élèves et des étudiants." L'élève est donc bien placé au centre des préoccupations.


Si la mission de l'école est de faire acquérir des savoirs, ceux-ci ne peuvent se limiter au temps présent. Le savoir, en tant que tel, doit être dépassé. Les finalités doivent s'inscrire dans le long terme, elles concernent l'adulte de demain.


Dans les objectifs à atteindre, il est fait état, en collège, de "démarches pédagogiques répondant à la diversité des élèves". La différenciation pédagogique est ainsi fortement soulignée. Par ailleurs, l'élève, au collège, doit apprendre "le raisonnement".


Il convient enfin de ne pas oublier que "l'Ã?cole se fixe comme objectif de conduire quatre élèves sur cinq au niveau du baccalauréat", c'est-à-dire 80% d'une classe d'âge. Il est précisé un peu plus loin que, dans la perspective d'objectifs intermédiaires définis pour les cinq années à venir, soit pour 1994, il est envisagé de conduire 65% des élèves au niveau du baccalauréat. La réussite des élèves doit donc être provoquée, organisée par l'école et à travers elle par l'enseignant. La leçon d'éducation physique et sportive doit permettre à l'élève de réussir dans ses apprentissages. Dire que l'EPS participe à la réussite des élèves, donc qu'elle contribue à "lutter contre l'échec scolaire", ne signifie pas que le professeur d'éducation physique et sportive doit envisager de faire exécuter des calculs à ses élèves dans l'optique des mathématiques, ou bien rédiger par écrit en vue d'une meilleure maîtrise de la langue. Non, faciliter la réussite scolaire, c'est avant tout par rapport aux savoirs de la discipline. L'école, ainsi organisée, doit être "au service des élèves et des étudiants", elle devra conduire l'élève vers un "contrat de formation". Pour cela, "il s'agit d'instaurer dans la formation une véritable pédagogie du contrat", ce qui ne doit pas rester à l'état de vÅ?u ou d'intention. Il est nécessaire que la leçon propose concrètement sa mise en place.


Elle est rédigée par le Conseil national des programmes, lui-même institué par la loi d'orientation sur l'éducation du 10 juillet 1989. L'enjeu de ce texte est important, l'avant-propos le précise : "C'est la première fois qu'un document de cadrage pour la rédaction des programmes de l'ensemble du système éducatif est élaboré : il répond au souci d'introduire les cohérences nécessaires à la réalisation des finalités du système éducatif, telles qu'elles sont définies dans la loi d'orientation : mener 100% d'une classe d'âge à une qualification et, pour cela, centrer les démarches du système éducatif sur l'élève."


Publiées chaque année au Bulletin officiel de l'Ã?ducation nationale, elles émanent du ministre de l'Ã?ducation nationale et sont adressées aux différents niveaux du système éducatif, des recteurs aux professeurs. Elles fixent les grandes orientations ciblées pour l'année scolaire à venir et ne doivent pas être ignorées des personnels. Leurs directives à mettre en application sont d'ordre général et concernent également de manière plus spécifique les diverses disciplines.

L'EPS, avec sa spécificité, doit favoriser l'acquisition des sept compétences et pas seulement les deux dernières, bien que celles-ci puissent paraître davantage en phase avec la discipline.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

27/02/2013


Langue :

Français


Pages :

256


Consultations :

5380


Note :
Format :

PDF / EPUB


Télécharger l'EBOOK
  • Prix : 11.90€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

100 % Compatible
Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Seners, Patrick


Editeur : Editions Désiris


ISBN : 9782915418934

Tags : Leçon EPS
Sur le même thème
Vues : 3211

Aujourd'hui, au téléphone la bonne volonté ne suffit plus : seuls les meilleurs s'imposent face à des interlocuteurs qui,...

Vues : 2366

Présentation sur la nature d'un mot. Nature, fonction, sens, variables, invariables, genre, nombre etc.

Vues : 1827

Rénover et optimiser votre appartement, loft, maison ou duplex... Apprenez comment transformer votre espace de vie avec un...

Vues : 1697

Le guide pour mettre toutes les chances de votre côté ! Destiné aux 200 000 plaignants qui s'engagent chaque année une...

Vues : 1219

Cet ouvrage est destiné aux golfeurs de tous les niveaux, mais également aux professionnels enseignants qui pourront utiliser...

Vues : 1191

Lexique non exhaustif des termes culinaires professionnels les plus couramment utilisés. Destiné à des apprentis et élèves...

Du même contributeur
Vues : 834

La communication entre les êtres humains est loin de ne passer que par le canal de la parole. Les gestes que nous effectuons,...

Vues : 660

À tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, ressentent que leur vie est une succession de contraintes : contraintes...

Vues : 551

L'origine de cette pharmacopée se confond avec celle de la civilisation chinoise, codifiée dans de volumineuses matières...

Vues : 541

L'auteur répertorie tous les points d'acupuncture, notamment ceux ignorés par les textes classiques antérieurs à l'époque...

Vues : 497

Sans chercher pour autant à définir le bonheur, on peut dire qu'être heureux signifie avoir atteint un état de liberté...

Vues : 492

Comprendre, se comprendre, s'aimer pour s'équilibrer, se prendre en compte pour pouvoir vivre en bonne santé et, à son tour,...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.