Richard Stallman et la révolution du logiciel libre

Publié par : Docenstoc

Richard Stallman et la révolution du logiciel libre. Une biographie autorisée. Document sous licence GNU.


Consulter un extrait ci-dessous

Par ailleurs, la version de Sam Williams contenait de nombreuses citations critiques envers moi. Je les ai laissées intactes, me contentant d'y répondre lorsque cela était approprié. Aucune citation n'a été supprimée, excepté certaines au chapitre 11, qui traitaient d'open source et n'avaient pas de rapport avec ma vie ou mon action. De même, j'ai conservé certaines interprétations personnelles de Sam Williams qui étaient critiques envers moi, lorsqu'elles ne présentaient pas de malentendus factuels ni techniques, mais j'ai librement corrigé des affirmations fausses concernant mon oeuvre, mes pensées ou mes sentiments. J'ai préservé toutes ses impressions personnelles lorsqu'elles étaient présentées comme telles, et " je " désigne toujours Sam Williams, sauf dans les notes précédées de mon nom, ou dans celles en italique qui ponctuent certains chapitres et l'épilogue sous forme d'encarts.




J'en avais eu l'intuition avant même de commencer l'écriture de Free as in Freedom. Ayant étudié l'histoire de l'open source et des logiciels libres avant de me mettre à la tâche, j'avais déjà engrangé un grand nombre de critiques constructives au moment où la version papier du livre commençait à faire son apparition dans les librairies. De plus, je savais que Richard Stallman allait relever chaque inexactitude dès qu'il aurait en main sa première copie. L'une des principales raisons pour laquelle j'ai voulu mettre ce livre sous licence GNU FDL 1 était mon envie de pouvoir y revenir pour le corriger, voire l'améliorer, sans pour autant devoir le faire par l'intermédiaire d'une maison d'édition.


J'avais bien sûr d'autres raisons de choisir la GNU FDL. Comme je le dis dans l'épilogue intitulé " Écrasante solitude ", l'ouvrage a été conçu dès le départ comme un livre électronique. Or, avant même que nous sachions à quoi il allait être utilisé, le matériel issu des nombreuses entrevues avec Richard M. Stallman devait selon moi être exploité en suivant un prérequis éthique qui revenait à trouver une licence qui donnerait aux lecteurs des libertés au moins égales à celles dont jouissent déjà les lecteurs traditionnels à savoir la liberté de partager et de copier, la liberté de lire dans l'environnement de son choix, la liberté d'en revendre des copies. Après avoir épuisé les premières tentatives de bricolage d'une telle licence


En fait, il me semble me souvenir que Stallman lui-même se demandait si le choix la GNU FDL n'était pas excessif sachant que l'objectif principal de cette licence est d'encourager la collaboration pour l'amélioration des manuels utilisateurs des logiciels, un sous-genre d'oeuvre non romanesque où l'utilité de l'information et la réciprocité sociale


Malgré tout, Tim O'Reilly, l'homme dont la société a finalement décidé de publier le livre, n'a même pas tiqué sur la demande de cette licence (en tout cas, pas d'après mon agent, Henning Guttman, chargé des négociations). Après avoir publié quelques livres sous GNU FDL, O'Reilly s'y connaissait mieux que Richard et moi-même sur la meilleure façon d'en assurer la commercialisation. Une fois de plus, un bon écrivain travaille rarement seul.


Nous étions en 2001-2002, alors que Wikipédia commençait à voir le jour. Toutefois, nous étions encore dans la période qui précédait sa soudaine apparition sur le Web, telle le volcan du Paricutín. D'après moi, ce projet en ligne a fait à ce jour la meilleure démonstration de l'étonnante puissance de la GNU FDL. J'aimerais pouvoir dire que je partageais à l'époque la même vision que le créateur de Wikipédia, Jimmy Wales, qui considérait la GNU FDL comme un catalyseur de liberté de parole sur Internet. Mais en vérité, comme de nombreux autres observateurs de l'époque, je dédaignais Wikipédia, n'y voyant qu'un futur gigantesque fiasco. Bien qu'ayant trouvé dans le modèle de publication wiki un étonnant prolongement technique de l'éthique " hacker ", j'étais dubitatif quant à son extensibilité et sa cohérence, sans parler des risques de plagiat et de diffamation.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

17/12/2010


Langue :

Français


Pages :

357


Consultations :

5561


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

Résumé

Auteur : Sam Williams, Richard Stallman & Christophe Masutti


Tags : Logiciel libre, open source, biographie
Sur le même thème
Vues : 6311

Mettre ses photos en ligne avec Picassa. Tutoriel proposé par L'Espace Multimédi@. Document sous licence CC. 5Votre...

Vues : 4736

Fiche pratique : Flux RSS : suivez l'actualité de vos sites et blogs préférés.

Vues : 3076

Document sous licence Creative commons.

Vues : 2286

Les bases théoriques et pratiques du wifi par Patrick Vincent.

Vues : 2197

Fiche pratique : Unités de mesure des capacités en informatique par Nancy Numérique

Vues : 2057

The year is 2004 and three email services dominate the market. They are Hotmail, AOL and Yahoo mail. After extensive testing,...

Du même contributeur
Vues : 7337

Cours de PHP par le PHP Documentation Group. Ce manuel peut être redistribué sous licence GNU General Public License. PHP,...

Vues : 3909

Document sous licence CC: http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/.

Vues : 3593

Livre Blanc : Industrialisation PHP par Alter Way. Document publié sous licence OpenContent.

Vues : 3551

Méthodes de programmation systèmes par Emmanuel DESVIGNE. Document sous licence GNU/FDL.

Vues : 3522

Cours d'introduction aux architectures n-tier dispensé à TELECOM Bretagne. Cours sous licence Creative Commons :...

Vues : 3295

Document sous licence CC: http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/. Java pour le développement d'applications Web.

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.