Cancers de l'oropharynx

Publié par : EDP Sciences

En novembre 1976, se réunissait à Paris le IXe Congrès de la Société française de carcinologie cervico-faciale sous la présidence d'Yves Cachin et le thème adopté était les Cancers de l'Oropharynx. Vingt-cinq ans plus tard, en 2001, la Société française de carcinologie cervico-faciale tenait son XXXIVe Congrès à Nantes. Durant ces vingt-cinq dernières années, malgré les progrès thérapeutiques, le pronostic des carcinomes de l'oropharynx ne s'est pas radicalement transformé et les statistiques de survie sont là pour le confirmer. La chirurgie bénéficie actuellement des progrès de la chirurgie réparatrice et en particulier des labeaux pédiculés et des lambeaux libres qui permettent d'obtenir des reconstructions aussi anatomiques et fonctionnelles que possible, ces lambeaux libres sont également utilisés pour réparer les séquelles de la radiothérapie et en particulier l'ostéoradionécrose. La place de la chimiothérapie apparaît actuellement mieux cernée : la chimiothérapie d'induction n'a pas fait la preuve de son efficacité dans les cancers de l'oropharynx. En revanche, les protocoles de chimioradiothérapie concomitante dans les cancers inopérables augmentent le taux de rémission complète de façon notable avec une survie indiscutablement améliorée dans ces cas difficile.


Consulter un extrait ci-dessous

L'exérèse terminée, on place ces ligatures mais pour peu que celles-ci soient difficiles à mettre, surtout dans la région parotidienne, on laisse des pinces à demeure ; une bonne pince qui tient bien étant infiniment préférable à une ligature incertaine "... " Cette opération est donc des plus simples mais, comme toutes les opérations analogues, elle est malheureusement des plus graves et je crois qu'il faut s'attendre à perdre dans les jours qui suivent l'opération au moins le tiers des opérés, ceux-ci peuvent mourir d'hémorragie secondaire mais c'est l'infection qui les tue presque tous, infection qui se manifeste presque toujours sous forme de broncho-pneumopathie "et pour conclure" beaucoup de malades triompheront de cette formidable secousse mais ici, comme dans toute la chirurgie du cancer, les résultats définitifs sont médiocres ".


Ã? cette phase chirurgicale du traitement local, il faut associer le curage ganglionnaire qui est habituellement réalisé dans un temps dissocié du traitement local : le curage ganglionnaire a été pour la première fois décrit par Crile de Cleveland en 1906 dans le Journal of American Medical Association ; en France, Morestin a réalisé les premiers évidements du cou pour cancer.


Au stade palliatif, des badigeonnages d'adrénaline à 1/1000 [6] seront proposés pour limiter les hémorragies et lutter contre l'infection.


C'est en 1895 que Roentgen découvrit le rayon X et très rapidement les premières applications furent proposées pour le traitement des cancers.

Parallèlement, Pierre et Marie Curie isolèrent le radium et ses propriétés radioactives. En France, dès 1904, Beclère et Biolet publient les premiers cas de radiothérapie profonde.


Ces colliers sont faits à l'aide d'appareils moulés en cire, la source radifère étant située entre 4 et 8 cm de la peau, et agissent principalement sur les ganglions métastatiques.


L'oropharynx peut être le siège de nombreuses variétés de tumeurs, et ceci en rapport avec la grande variété des tissus qui définissent sa structure histologique. Un certain nombre de tumeurs malignes se développent aux dépends du tissu lymphoréticulaire, soit nodulaire soit diffus dont est riche cette région : c'est le cas des lymphomes malins non hodgkiniens (LMNH).


Du point de vue histologique, on peut retrouver toutes les variétés de lymphome avec une distribution égale à la distribution générale mais avec des différences topographiques, selon le site primaire [15].

L'histologie est souvent difficile à définir parce que l'histogenèse et la variété des lymphomes sont liées aux nombreuses étapes caractérisant la différenciation des populations lymphoïdes, qui ne se résume pas en la dualité en lymphocytes B et T. Elle se traduit dans la diversité morphologique, biologique, clinique et évolutive des LMNH que reflète l'apparente complexité des classifications histopathologiques modernes. Celles-ci constituent néanmoins des outils indispensables pour prédire l'évolutivité et guider le choix thérapeutique. La biopsie de la lésion tumorale est le geste sur lequel repose le diagnostic qui est fondé sur l'analyse cyto-histologique soutenue par l'étude phénotypique et parfois les données de la génétique classique ou moléculaire. Ces investigations complémentaires soulignent la nécessité d'obtenir, pour chaque lymphome, du matériel frais et/ou congelé.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

20/09/2011


Langue :

Français


Pages :

241


Consultations :

5182


Note :
Format :

PDF / EPUB


Télécharger l'EBOOK
  • Prix : 22.99€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

100 % Compatible
Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Claude Beauvillain de Montreuil


Editeur : Editions EDK


Parution : 2000

ISBN : 9782759808496

Tags : Cancers, oropharynx, carcinologie cervico-faciale
Sur le même thème
Vues : 553

Cet ouvrage représente la somme la plus complète, la plus synthétisée et la plus récente sur le cancer. Accessible à...

Vues : 515

On en apprend chaque jour un peu plus sur le cancer de la prostate, mais il reste encore trop peu connu de la population...

Vues : 357

La lutte contre le cancer nécessite la conjugaison de tous les efforts. D'un côté ceux des milliers de médecins, dans le...

Du même contributeur
Vues : 4134

Livre scientifique de base essentiel pour le chercheur et l'ingénieur, Physique des diélectriques fournit les fondements...

Vues : 3063

Les exercices corrigés proposés dans ce livre portent sur les thèmes suivants: -les propriétés atomiques et moléculaires...

Vues : 2956

The history of Physics in Europe is one of brilliance and the sun is still shining, indeed it is getting ever brighter,...

Vues : 2523

Exercices originaux accompagnés par leurs corrigés, cet ouvrage s'adresse principalement aux étudiants de licence de...

Vues : 2250

L'auteur a fait sienne cette universelle maxime chinoise : « j'entends et j'oublie (cours oral) je vois et je retiens (étude...

Vues : 2116

Les émissions de rayonnements caractéristiques, spontanés ou provoqués permettent la détection et la caractérisation d'un...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.