L'Analyse des Logiques Subjectives (A.L.S.)

Publié par : Analogisub

Auteur de la méthode et de l’article : Jean-Jacques Pinto, psychanalyste, formateur et conférencier - L'Analyse des Logiques Subjectives est une méthode originale d’analyse du discours qui permet de faire correspondre des modes caractéristiques d'expression verbale avec des structures psychopathologiques. - L'A.L.S. est une méthode d’analyse des mots (lexèmes) d’un texte parlé ou écrit, inspirée par la psychanalyse, qui permet, sans recourir à la communication non verbale, d’avoir une idée de la personnalité de l’auteur et de ceux qu’il peut espérer persuader ou séduire. N’analyser que les mots permet d'utiliser des textes anonymes ou signés dont les effets se font sentir sur le lecteur (sympathie, antipathie, indifférence) même s’il ne connaît pas l’auteur (qui peut être à distance dans le temps et/ou l’espace).


Consulter un extrait ci-dessous

C'est à tort que les dictionnaires disent synonymes certains mots de même référent et de même valeur (+ ou -). Ils contiennent des atomes opposés, qui renseignent sur la subjectivité de leur émetteur. Les locuteurs utilisent " partialement " ces pseudo synonymes : interviewés sur leur emploi ils les disent interchangeables, mais en parlant ils ne les confondent pas. Il s'agit donc pour l'A.L.S. d'homonymes au sens large.


C'est l'extension à l'échelle d'une vie de la notion de point de vue, recoupant la notion empirique de personnalité et la notion psychanalytique d'identification : chacun joue " sa " biographie comme un acteur dit " son " texte, en fait écrit par un autre... Les sous-langues subjectives, ou " parlers", recombinent dans le temps (de l'adolescence à la fin de la vie, voir § Genèse) les points de vue " I " et " E ", ce qui aboutit à :


Il existe un parler " E ? I raté " où le locuteur échoue ou même meurt au moment d'achever le chef-d'oeuvre qui rachète son errance antérieure. Les représentants du parler " hésitant " peuvent " pencher " du côté du parler I ? I ou du parler E ? E : face à une situation angoissante, les premiers (" attentistes ") se tiendront sur leurs gardes, les seconds (" entreprenants ") fonceront quand même, tels des chevaliers " avec peur et reproche " ! Ces dénominations sont empruntées à B. Cathelat et son Socio-Styles-Système(cf. § Validation, infra).


L'A.L.S. s'inspire de certains énoncés de Jacques Lacan (théorie des " Quatre Discours ") ; elle cherche à les valider par leur mise en relation avec des corpus tirés du discours courant. Quelle relation entre parlers dans l'A.L.S et discours chez Lacan ? Ses " mathèmes " (symboles formalisant l'expérience clinique) décrivent les discours du Maître, de l'Université, de l'Hystérique et de l'Analyste. Mais ils n'empêchent pas les interprétations fantaisistes des disciples, et les corrélations avec l'observation clinique sont parfois douteuses (cf. § Applications).


Refuser ces formules, ambiguës et peut-être prématurées, pour repartir du mot à mot des énoncés, a conduit à proposer l'A.L.S. Celle-ci décrit des parlers ne recoupant qu'en partie les discours de Lacan, ce qui n'empêche nullement la compatibilité de l'A.L.S. avec les prémisses lacaniennes, et qu'aux parlers s'applique ce que Jean-Claude Milner[1] dit des "quatre discours" :


" [...] un discours [...] n'est [...] qu'un ensemble de règles de synonymie et de non-synonymie. [...] dire qu'il y a coupure entre deux discours, c'est seulement dire qu'aucune des propositions de l'un n'est synonyme d'aucune des propositions de l'autre. [...] il ne peut y avoir de synonymies [...] qu'à l'intérieur d'un même discours et entre discours différents les seules ressemblances possibles relèvent de l'homonymie. "


La " troisième identification " met en place le fantasme, qui peut recevoir une définition linguistique : "selon la théorie freudienne, un fantasme se laisse toujours exprimer par une phrase, ou plus exactement par une formule phrastique, dont chaque variante répond en principe à un fantasme distinct" (Jean-Claude Milner). Le sujet de l'inconscient, tel que le pose la théorie freudo-lacanienne de la subjectivité, est alors constitué.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

18/01/2013


Langue :

Français


Pages :

16


Consultations :

5420


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé

Auteur : Jean-Jacques Pinto


Editeur : Jean-Jacques Pinto


Tags : Poésie, psychologie, psychanalyse, lacan, épistémologie, métaphore, sémantique, argumentation, psychologie sociale, analyse de discours, subjectivité, lexicologie, linguistique, microsémantique, microsémantique du fantasme, logique de la déraison, isotopie subjective, homonymie, pseudosynonymie, rhétorique
Sur le même thème
Vues : 6992

Thèse de doctorat : Technologies du Web Sémantique pour l’Entreprise 2.0 par Alexandre Passant. Thèse sous licence Creative.

Vues : 1770

analyse du lien entre développement des compétences et mobilité professionnelle externe

Vues : 1669

étude des liens entre l'économie et les régimes de sécurité sociale

Vues : 960

Ce livre,a pour vocation d'aider les chercheurs à construire leur projet, le conduire, le finaliser. La conduite d'un projet -...

Vues : 850

L'Analyse des Logiques Subjectives (A..L.S.) est une méthode d’analyse des mots d’un texte parlé ou écrit, inspirée par...

Vues : 460

La triade "Réel, Symbolique, Imaginaire" proposée par Lacan pose problème, entre autres pour les trois raisons qui suivent :...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.