Alternative à la triade "Réel, Symbolique, Imaginaire"

Publié par : Analogisub

La triade "Réel, Symbolique, Imaginaire" proposée par Lacan pose problème, entre autres pour les trois raisons qui suivent : - Variations dans la définition des trois termes chez Lacan lui-même - Désaccord et confusion chez les disciples sur les définitions - La mise en relation chronologique, - en fait hiérarchique -, des trois vocables est sujette à caution. Pour les raisons précitées, nous proposons une terminologie différente, bien sûr critiquable elle aussi, mais plus intelligible donc plus accessible à la réfutation.


Consulter un extrait ci-dessous

Pour les raisons précitées, nous proposons une terminologie différente, bien sûr critiquable elle aussi, mais plus intelligible donc plus accessible à la réfutation. Voici la liste des adjectifs qui seront définis prochainement ici (suivre sur le schéma ci-dessous la mise en place progressive des termes proposés) :


1) Réel, désigné par la lettre R : il est pour le moment difficile d'éviter l'adjectif substantivé, donc de ne pas dire "le Réel". Lacan donne à ce terme des sens différents et subtils. Pour le moment nous considèrerons qu'il désigne ce qu'étudient les sciences exactes, de la physique des particules jusqu'à la biologie, avec leur formalisation logico-mathématique*.


" Le symptôme, ce n'est pas encore vraiment le réel. [...] Mais le réel, si je puis dire, le vrai réel, c'est celui auquel nous pouvons accéder par une voie tout à fait précise, qui est la voie scientifique. C'est la voie des petites équations. ", et plus loin il évoque : " [...] le réel auquel nous accédons avec des petites formules, le vrai réel " (souligné par nous).


2) Réel parlant, désigné par RP : quelque chose "dans le Réel" se met à parler, de façon impersonnelle, involontaire et inconsciente. L'humain traversé de ce Réel parlant, le "parlêtre", n'en est ni l'auteur ni le maître. RP correspond à ce que Lacan nomme Symbolique. Lacan signale cette filiation en disant "Il y a du signifiant à déchiffrer dans le réel", ou encore "Le signifiant, c'est de la matière qui se transcende en langage", mais ce n'est pas une mince affaire que d'expliquer comment le Réel devient parlant. Nous nous y essaierons prudemment ...


4) Réel Parlant Unifiant, RPU : quelque chose "dans le Réel Parlant" se met à fonctionner de telle sorte que la fiction de l'Un apparaît ("être", "totalité", "unité", "indivisibilité", "identité à soi-même", etc., ce "Un-de-sens" ne devant pas être confondu avec le "Un comptable"). C'est l'Imaginaire de Lacan. L'être parlant ("parlêtre") traversé de ce Réel Parlant Unifiant se prend pour quelqu'un, qui serait l'auteur et le maître du langage, ce qui est un leurre puisque en fait "ce qui parle sans le savoir me fait je, sujet du verbe" (Lacan). Le RPU, tissu des objets qu'étudient les "sciences humaines", subsiste hélas dans leur discours qui procède par métaphores et entités, ce qui est épistémologiquement problématique (voir sur ce blog l'article : "Métaphore et connaissance"). On verra que le RPU subsiste également dans le discours psychanalytique.


Deux rejetons à ce RPU : l'inconscient (a-grammatical dans les rébus, calembours, contrepèteries, anagrammes, où il brise les unités lexicales, "les mots", cf ici), et le fantasme (grammatical, car, consistant en une phrase, il respecte "les mots" et leur séquence temporelle).


5) Réel Parlant Non Unifiant, RPNU : c'est ce qui "dans le Réel Parlant" dément les énoncés unifiants quand à la description du Réel, et qui amorce - chemin en dents de scie à travers la connaissance antique et l'épistèmè grecque - le mouvement vers l'écriture logico-mathématique des "sciences exactes" (la science galiléenne combine empiricité et formalisation, cf Résumé du livre de J.-C. Milner : L'OEuvre claire, chapitre II, $3 intitulé La stylistique historiciste).



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

18/01/2013


Langue :

Français


Pages :

4


Consultations :

5331


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé

Auteur : Jean-Jacques Pinto


Editeur : Jean-Jacques Pinto


Tags : Psychanalyse, lacan, logique, épistémologie, sémantique, inconscient, analyse de discours, subjectivité, linguistique, analyscience, galiléisme, logique de la déraison, réel symbolique imaginaire, prothèse psychique, formations de linconscient, galiléisme étendu, science galiléenne, jean jacques pinto
Sur le même thème
Vues : 7105

Thèse de doctorat : Technologies du Web Sémantique pour l’Entreprise 2.0 par Alexandre Passant. Thèse sous licence Creative.

Vues : 1877

analyse du lien entre développement des compétences et mobilité professionnelle externe

Vues : 1774

étude des liens entre l'économie et les régimes de sécurité sociale

Vues : 1008

Ce livre,a pour vocation d'aider les chercheurs à construire leur projet, le conduire, le finaliser. La conduite d'un projet -...

Vues : 891

L'Analyse des Logiques Subjectives (A..L.S.) est une méthode d’analyse des mots d’un texte parlé ou écrit, inspirée par...

Vues : 634

Auteur de la méthode et de l’article : Jean-Jacques Pinto, psychanalyste, formateur et conférencier - L'Analyse des...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.