Introduction aux méthodes de valorisation d'entreprise

Publié par : Advisor

Cours d'introduction aux méthodes de valorisation d'entreprise. La méthode la plus connue est celle de « l'actualisation des flux de trésorerie » (ou DCF : Discounted Cash Flows). La méthode DCF consiste à appliquer, pour le calcul de la valeur de l'actif économique, les techniques de choix des investissements. Les flux qui doivent être retenus sont les flux de trésorerie après impôts dégagés par l'actif économique. Grossièrement, ceux-ci correspondent à l'argent que l'entreprise rapporte aux différents apporteurs de capitaux (c'est à dire après impôt et investissements) quelle que soit la structure de financement de l'entreprise. Les flux de trésorerie doivent être actualisés à l'infini au coût moyen pondéré du capital (CMPC ou WACC : Weighted Average Cost of Capital), qui tient compte des exigences des actionnaires et des créanciers.


Consulter un extrait ci-dessous

Ici, le principe est le même mais s'applique aux flux perçus par les actionnaires, à savoir le dividende. Le taux d'actualisation est donc le coût du capital et non le coût moyen pondéré du capital. Ceci permet donc de valoriser les fonds propres de l'entreprise. Il est donc possible de retrouver la valeur de l'actif économique grâce à la valeur de la dette nette.


Le principe de la méthode des multiples est de valoriser une entreprise grâce à une comparaison globale de celle-ci avec des entreprises comparables en termes de secteur, de taille, de marché... On distingue deux types de multiples : les multiples boursiers et les multiples de transaction. Dans les deux cas, il faut dans un premier temps déterminer un échantillon de sociétés comparables.


Les entreprises comparables sont par définition cotées et présentent une capitalisation boursière qui fournit une valeur instantanée des fonds propres. Si l'on additionne la dette, on obtient alors la valeur de l'entreprise. On calcule donc pour chaque comparable la valeur de son actif économique au dernier cours de bourse connu. Il est alors possible de calculer des ratios financiers appelés multiples.


Il existe deux types de multiples : les multiples de valeur d'actif économique et les multiples de valeur des capitaux propres. Les multiples de valeur d'actif économique sont des multiples d'agrégats financiers avant frais financiers. Les plus utilisés sont les multiples du chiffre d'affaires et les multiples d'EBITDA et d'EBIT (égaux au rapport de la valeur d'entreprise sur l'agrégat financier concerné).


Dans cet exemple, l'entreprise étudiée apparaît sous-évaluée. Avant de se précipiter pour acheter des actions de cette société, il faut se poser la question de savoir pourquoi cette entreprise ne parvient pas à obtenir les mêmes multiples que ses comparables. En l'occurrence, dans cet exemple, l'entreprise pâtit d'une très faible liquidité du titre, qui pèse lourdement sur son cours de bourse.


Dans le cas d'une acquisition, il est intéressant de savoir combien sont prêts à payer les acteurs du marché pour une entreprise. S?appuyer sur les exemples de transactions passées concernant des sociétés comparables permet de déterminer ce montant. Le prix de transaction fournit la valeur de l'actif économique. On utilise alors les derniers agrégats financiers connus et, si nécessaire, la valeur de l'endettement net de l'entreprise cible lors de la transaction pour calculer les multiples définis précédemment.


La méthode patrimoniale est simple. Elle consiste à étudier systématiquement la valeur de chacun des actifs et des passifs inscrits au bilan d'une entreprise. En effet, les valeurs comptables sont souvent éloignées des valeurs " réelles " pour des raisons comptables, fiscales ou historiques... Ces valeurs comptables doivent être corrigées, réévaluées, pour déterminer un actif net réévalué. Il s'agit de méthodes additives, puisqu'à la somme des actifs réévalués, on retranche la somme des passifs exigibles réévalués.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

28/12/2010


Langue :

Français


Pages :

16


Consultations :

8623


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

-->
Résumé

Auteur : Jean-Sébastien Lantz


Tags : Valeur, dcf, multiples, valorisation
Sur le même thème
Vues : 4094

Bref exposé sur le fonctionnement d'un LBO. La société holding payera les intérêts de sa dette et remboursera le principal...

Vues : 2489

Présentation qui aborde la valorisation dans le cas de LBO, MBO, BIMBO.

Vues : 1304

Support d'Introduction aux techniques de valorisation des entreprises.

Du même contributeur
Vues : 131089

Exemple de CV en format Word. Ce modèle de CV est prêt à l'emploi et facilement modifiable (mise en page, couleurs etc.)....

Vues : 19392

Exemple de CV finance (banque d'affaires). Ce CV thématique finance sous format PDF, et en anglais, constitue une bonne base...

Vues : 8402

La première partie de ce document présente la méthode d'actualisation de flux de trésorerie, également appelés free cash...

Vues : 7163

Cette rapide présentation vise à faire comprendre l’essentiel des concepts comptables, par exemple pour pouvoir parler avec...

Vues : 4432

Exposé fait à Sciences Po Paris sur les bienfaits d'une introduction en bourse.

Vues : 4396

Exposé sur la protection des actionnaires minoritaires. Cours de droit des marchés financiers.

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.