La théorie du déséquilibre ou la seconde synthèse

Publié par : Whynot

Cours d'économie : La théorie du déséquilibre ou la seconde synthèse.


Consulter un extrait ci-dessous

Cependant, à la fin des années 1960, ce consensus autour du modèle de la synthèse va rapidement s'affaiblir. On prétend parfois que cette rupture est liée aux échecs des politiques keynésiennes au moment de la grande crise des années 1970.


De façon symbolique, c'est Patinkin, lui-même, qui, le premier, sema le doute en montrant que le processus d'ajustement était plus complexe que ne le laissait penser les analyses habituelles de la stabilité. Depuis Walras, l'étude de la stabilité dans les modèles d'équilibre général repose sur l'hypothèse de tâtonnement : les échanges ne deviennent effectifs qu'aux prix d'équilibre. La raison de cette hypothèse, a priori curieuse, est simple. Si des échanges ont lieu à des prix quelconques, ils affectent la richesse des agents donc leur demande de biens et les prix d'équilibre.


Sur la figure 1, les quantités de la première marchandise sont mesurées en abscisse ; les quantités de la seconde marchandise, disons la monnaie, sont portées en ordonnées. On suppose que l'agent possède une quantité OA de la seconde marchandise et rien de la première. Soit p le prix de la première marchandise en termes de la seconde. La pente de la contrainte budgétaire, AB, est -p et, pour ce prix, l'agent achète la quantité OD1 du bien 1. Supposons, cependant, que le marché s'ouvre sur un prix de déséquilibre p' supérieur à p. La contrainte budgétaire est alors représentée par la droite AC. Admettons qu'à ce prix l'agent achète une quantité OD2 du bien 1. A ce prix, cependant, l'offre globale de cette marchandise excède la demande. Supposons donc que le prix diminue jusqu'à p. Si la première transaction ne peut être annulée, la contrainte budgétaire sera EF et, au prix p, l'agent demandera une quantité OD3 du bien 1. En d'autres termes, si les transactions ne sont font qu'au prix d'équilibre, la demande de l'agent est OD1 mais si des transactions se font hors équilibre sa demande est OD3.


Patinkin remarque que ces effets de répartition ne sont pas la seule conséquence de la réalisation d'échanges dans des situations de déséquilibre. En effet, si des échanges ont lieu à des prix pour lesquels l'offre diffère de la demande, certains agents ne pourront pas réaliser leurs plans. Un déséquilibre sur un marché conduira les agents contraints à modifier leur offre et leur demande sur les autres marchés. Pour désigner ce mécanisme, on parle d'effets de report. L'exemple typique est celui d'un déséquilibre sur le marché des biens. Si, aux prix du marché, l'offre de biens excède la production, les entreprises peuvent être incitées à réduire leur production et leur demande de travail.


Cependant, en 1965, Robert Clower4 utilise des thèmes voisins pour critiquer de façon radicale ce qu'il appelait la contre-révolution keynésienne et Patinkin. Sa thèse centrale est que, faute d'avoir construit de façon rigoureuse son modèle, le courant de la synthèse avait conduit à une interprétation fautive de l'?uvre de Keynes. Plus précisément, son attaque porta sur deux points : la loi de Walras et la relation entre consommation et revenu. L'idée fondamentale est toujours celle de Patinkin : un déséquilibre sur un marché affecte les autres marchés. Mais, Clower l'exploite dans un sens différent en soulignant que, si un agent ne parvient pas à vendre sur le marché les biens ou les services qu'il offre, il doit modifier la demande des biens qu'il souhaitait acquérir. Cette analyse permet de redonner à la fonction de consommation keynésienne un sens théorique et de rejeter la loi de Walras puisque, quand une offre excédentaire apparaît sur le marché du travail, elle n'a pas nécessairement pour contrepartie une demande excédentaire sur d'autres marchés.


Ainsi, Patinkin a montré qu'une réduction de la demande de biens conduit à une réduction de la demande de travail ; Clower explique que l'apparition du chômage réduit la demande de biens. Dès lors, en associant ces deux idées, Barro et Grossman5 purent construire un modèle général de déséquilibre.


L'idée de base est que le chômage involontaire ne peut apparaître que dans une situation de déséquilibre. Bien que cette proposition soit présentée par Patinkin comme une simple tautologie, elle mérite, cependant, d'être examinée avec soin car elle repose sur une assimilation discutable de l'équilibre économique avec une situation où l'offre et la demande sont égales sur tous les marchés.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

03/01/2011


Langue :

Français


Pages :

31


Consultations :

5720


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé
Tags : Cours, économie, théorie, déséquilibre
Sur le même thème
Vues : 17289

Cours sur Les problémes conjoncturels et structurels. Les problèmes conjoncturels sont les problèmes contingents,...

Vues : 8108

La capacité d?augmenter le prix par rapport au prix concurrentiel (ou de le baisser dans le cas du monopsone) ? Mesurer par...

Vues : 7619

Cours de Calcul Economique dispensé aux Mines ParisTech. Micro-économie : l'efficacitédu marché?Étude des interactions de...

Vues : 7447

Cours d'économie générale. Le salaire doit être égale à la valeur des marchandises (équivalent aux nécessités) et à...

Vues : 5767

On considèrera que l’identité d’un objet (à concevoir) est incertaine lorsque, pour cet objet, il y a incertitude sur...

Vues : 3791

Cours d'économie pétrolière dispensé aux Mines Paritech. Cours sous licence CC :...

Du même contributeur
Vues : 1793

Cours d'initiation à l'économie : La politique budgétaire. Cours dispensé aux Mines ParisTech.

Vues : 1496

Cours d'économie : La répartition du revenu. Dès la parution de La Richesse des Nations, cette partie de son différentielle...

Vues : 1041

Cours d'initiation à l'économie : L’Etat et les imperfections de marché. Cours dispensé aux Mines ParisTech.

Vues : 886

Cours d'économie : Les problèmes de l'économie anglaise au début du 19ème : la pauvreté et le haut prix du blé.

Vues : 614

Cours d'économie : introduction à l'économie. Les classiques de la « seconde génération » cherchèrent des solutions....

Vues : 586

Cours d'initiation à l'économie : L’entreprise et la décision d’investissement. Cours dispensé aux Mines ParisTech.

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.