Cours de politique budgétaire

Publié par : Whynot

Cours d'initiation à l'économie : La politique budgétaire. Cours dispensé aux Mines ParisTech.


Consulter un extrait ci-dessous

Naturellement il faut que les secondes soient indépendantes des premières. Les variables exogènes peuvent ne pas être indépendantes entre elles. Il faudra alors veiller à ce que le vecteur des variables exogènes soit cohérent. Eventuellement, il sera lui-même déterminé par un autre modèle.


Elles décrivent comment fonctionnent les marchés, ou comme cela se dit de manière plus imagée en anglais : "How markets clear". Ce dont il s'agit en effet c'est de la manière dont les plans a priori divergents des acteurs sont rendus compatibles en se confrontant sur les marchés, donc comment les marchés réduisent ("clear" est mieux) les écarts entre offres et demandes.


? Le problème de " l'agrégation ". Nous avons vu au chapitre 1 qu'il était parfois difficile de passer du comportement d'acteurs individuels à celui d'acteurs collectifs. Le fonctionnement des marchés résulte d'interactions complexes, éventuellement stratégiques (un acteur prend en compte la réaction des autres à sa propre action et réciproquement) entre catégories différentes d'acteurs. De plus, nous avons également vu, au chapitre 6, que les questions d'information sont cruciales dans l'analyse du fonctionnement des marchés. Il en résulte que, sur le plan théorique, il est encore plus difficile de passer des comportements individuels aux comportements collectifs.


? Il est nettement plus facile de vérifier, à partir de séries de données fournies par les comptabilités nationales, une relation simple de comportement d'un groupe d'acteurs, par exemple la manière dont les ménages partagent leur revenu disponible entre consommation et épargne. On a en effet des séries statistiques sur chaque variable. Il est plus difficile de vérifier de cette manière une hypothèse de fonctionnement d'un marché.


Nous avons vu au chapitre 6 qu'il existe deux modalités polaires de réduction des déséquilibres ex ante entre offre et demande sur un marché : la variation des prix, qui modifient les offres et les demandes, et le rationnement, qui fait qu'une partie des offres (ou demandes) ex ante ne sont pas satisfaites, sans pour autant que les prix aient bougés. Le chômage dit "involontaire" résulte de ce type de fonctionnement : au prix constaté du travail, il y a des gens qui voudraient travailler et dont les offres de travail ne rencontrent aucune demande. Dans la réalité, c'est rarement tout l'un (mais cela existe, comme on l'a vu : les bourses de commerce et les marchés financiers fonctionnent de façon quasi pure par des variations de prix) ou tout l'autre. On a le plus souvent affaire à une combinaison des deux, à la fois diachronique (les deux en même temps) et synchronique : rationnement d'abord, puis au fur et à mesure qu'il y a prise de conscience des déséquilibres, ajustement des prix. On conçoit la difficulté qu'il y a d'abord à formaliser ces phénomènes, puis ensuite à trancher entre les hypothèses ainsi formalisées.


En conséquence, c'est sur les hypothèses de fonctionnement des marchés que portent les principales différences entre modèles macro-économiques. Nous verrons ci-dessous que les modèles macroéconomiques néoclassiques et keynésiens différent justement par ces hypothèses. Les modèles néoclassiques posent que les prix sont flexibles, au moins à moyen terme, les modèles keynésiens qu'ils sont rigides à court terme. Dans la réalité, comme cela vient d'être souligné, certains marchés réagissent d'abord par les quantités, puis par les prix. Il en résulte que les modèles keynésiens sont plus aptes à analyser des évolutions de court terme, et les modèles néoclassiques de moyen terme.


Note : T représente ainsi les impôts, diminués des intérêts que l'Etat verse aux ménages. Nous parlerons dans la suite des "impôts", pour simplifier. De même, les intérêts de la dette des entreprises à l'égard des ménages sont été agrégés aux dividendes versés par les entreprises aux ménages en une variable P, qui est donc les revenus financiers que les ménages tirent des entreprises. Les entreprises versent donc aux ménages les salaires Nw (produit du salaire moyen w par le nombre d'emplois N) et ces revenus P, qu'on appellera "profit" pour simplifier.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

14/12/2010


Langue :

Français


Pages :

22


Consultations :

6582


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé

Auteur : Pierre-Noël Giraud


Tags : Cours, économie, politique budgétaire
Sur le même thème
Vues : 16727

Cours sur Les problémes conjoncturels et structurels. Les problèmes conjoncturels sont les problèmes contingents,...

Vues : 8009

La capacité d?augmenter le prix par rapport au prix concurrentiel (ou de le baisser dans le cas du monopsone) ? Mesurer par...

Vues : 7544

Cours de Calcul Economique dispensé aux Mines ParisTech. Micro-économie : l'efficacitédu marché?Étude des interactions de...

Vues : 7392

Cours d'économie générale. Le salaire doit être égale à la valeur des marchandises (équivalent aux nécessités) et à...

Vues : 5675

On considèrera que l’identité d’un objet (à concevoir) est incertaine lorsque, pour cet objet, il y a incertitude sur...

Vues : 3750

Cours d'économie pétrolière dispensé aux Mines Paritech. Cours sous licence CC :...

Du même contributeur
Vues : 1463

Cours d'économie : La répartition du revenu. Dès la parution de La Richesse des Nations, cette partie de son différentielle...

Vues : 1000

Cours d'initiation à l'économie : L’Etat et les imperfections de marché. Cours dispensé aux Mines ParisTech.

Vues : 877

Cours d'économie : Les problèmes de l'économie anglaise au début du 19ème : la pauvreté et le haut prix du blé.

Vues : 877

Cours d'économie : La théorie du déséquilibre ou la seconde synthèse.

Vues : 605

Cours d'économie : introduction à l'économie. Les classiques de la « seconde génération » cherchèrent des solutions....

Vues : 578

Cours d'initiation à l'économie : L’entreprise et la décision d’investissement. Cours dispensé aux Mines ParisTech.

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.