La ville 2.0

Publié par : Abdelwahab

la ville 2.0, la ville numérique.


Consulter un extrait ci-dessous

Les opérateurs de services urbains développent des systèmes d'information, des sites web, des services numériques. Les municipalités mettent en place des portails d'informations, des forums de discussions, des systèmes d'informations géographiques, installent des points d'accès Wi-Fi dans les jardins publics et les bibliothèques. Les blogueurs discutent de la ville, de ce qui s'y déroule. Sur les sites sociaux, il y discutent, y prennent rendez-vous, y organisent des événements. Les utilisateurs de Google Maps et des sites qui s'appuient sur ses cartes annotent les lieux, y ajoutent descriptions, commentaires, photos et vidéos. Certains enrichissent les cartes numériques des villes, notent les restaurants, les lieux de sortie, indiquent et renseignent les événements de la ville, utilisent les réseaux sociaux pour se retrouver, partager et échanger. Des capteurs mesurent la pollution, le bruit, les flux de véhicules et de personnes et bien d'autres données.


Presque toutes les innovations dans les services et les usages de la ville s'appuient sur le numérique et les réseaux. Le vélo ou l'automobile partagée, la ville durable, la démocratie participative, les nouveaux dispositifs culturels, les zones d'activité, les politiques sociales, etc., ont toutes un substrat numérique de plus en plus essentiel : des systèmes d'information, des canaux de communication multiples, des outils de mesure ou de modélisation, des services à distance et mobiles...


Le numérique ne tombe pas par mégarde sur la ville. Derrière ces mouvements s'exprime et s'accélère, une transformation profonde de nos modes de vie en ville, de notre mobilité, de nos pratiques sociales et de consommation, de l'organisation de notre temps privé et professionnel, du rôle et du fonctionnement des entreprises présentes dans la ville mais aussi des acteurs publics et des gestionnaires d'infrastructures urbaines. Personne ne reste à l'écart de cette mutation des villes qui touche l'espace et les rythmes urbains, les liens sociaux, les services et les commerces, les loisirs et les transports, l'administration et la politique. On demande autre chose à la ville, et l'on y participe différemment. On attend des entreprises et des administrations de nouvelles attitudes : personnalisation, multicanal, services composites associant plusieurs acteurs pour répondre " de bout en bout " à des besoins très diversifiés, comme le partage des informations.


Cette ville plus personnelle, qui s'organise de plus en plus autour de chaque individu, est aussi plus complexe. Elle devient plus complexe à " naviguer " pour un citadin confronté à l'hyperchoix et à la surinformation. Tout le monde ne dispose pas des mêmes capacités à en exploiter les richesses et le risque est que ces richesses finissent par s'organiser en fonction de ceux qui savent les exploiter d'une manière rentable pour ceux qui les produisent.


L'individualisation des modes de vie n'a pas pour corollaire un repli des individus sur eux-mêmes. Au contraire, jamais nous n'avons autant bougé, autant entretenu de liens et de relations. Cet individualisme a été décrit comme " relationnel ", " en réseau ", parce que chaque individu invente, exprime et déploie son identité dans la relation aux autres. Le numérique et les réseaux, notamment mobiles, sont l'outil rêvé de ces nouvelles formes de lien social. À l'inverse, par contre, leur coût et leur complexité peut contribuer à installer dans l'exclusion ceux qui ne disposent pas des moyens ou des capacités de s'en servir : la " fracture numérique " épouse assez fidèlement les contours de la " fracture sociale ".


Mais, dans le même temps, l'articulation intelligente entre les couches physiques et numériques peut aussi devenir un puissant vecteur de maîtrise individuelle et collective sur la ville. Des sites sociaux produisent des fêtes, des repas de quartier, des systèmes de troc ou des mobilisations citoyennes. Des espaces publics numériques deviennent des noeuds de la vie de certains quartiers. Des services mobiles géolocalisés aident les visiteurs ou les handicapés à circuler dans le désordre urbain. De nouvelles représentations en temps réel prennent le pouls de la ville et se partagent avec les citoyens.


C'est à cette tension féconde entre, d'une part, la complexité liée à l'individualisation et à l'explosion des flux numériques et, d'autre part, les possibilités d'une recombinaison pour rendre la ville plus navigable, plus sociable, plus attentive, que s'intéresse ce cahier de tendances.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

23/12/2011


Langue :

Français


Pages :

55


Consultations :

5046


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

-->
Résumé
Tags : Ville
Sur le même thème
Vues : 31097

Ebook sous licence CC : eMarketing the essential guide to online marketing by Rob Stokes. There is no doubt about it – the...

Vues : 14908

L’intégration d’Internet dans les activités régulières des organisations accroît tous les phénomènes liés à la...

Vues : 11640

Ce guide a pour vocation d'apporter de premières pistes en matière de recherche sur Internet. Guide pratique sous licence...

Vues : 7854

Comment organiser un jeu concours ? Voici un petit guide qui vous permettra de tout savoir pour organiser un jeu concours.

Vues : 6710

Cours de e-marketing. Une autre définition vient d’un groupe de spécialistes de Cisco et va comme suit : Le e-Marketing est...

Vues : 4236

Marketing Mobile : Bien concevoir et piloter ses campagnes

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.