Le bilan fonctionnel

Publié par : Giovanni

Cours de comptabilité : Le bilan fonctionnel. Le passif d'un bilan fonctionnel se décompose en trois parties qui sont classées par ordre croissant selon leur degré d'exigibilité. Le degré d'exigibilité mesure le temps nécessaire à une dette pour devenir remboursable. Par exemple, un découvert bancaire devra être remboursé en quelques semaines maximum, une dette fournisseur en quelques mois et un emprunt à long terme en quelques années.


Consulter un extrait ci-dessous

Un tel retraitement permet en outre d'identifier différents sous-ensembles à l'actif et au passif qui serviront de base à l'analyse de l'équilibre financier de l'entreprise.


Le passif d'un bilan fonctionnel se décompose en trois parties qui sont classées par ordre croissant selon leur degré d'exigibilité. Le degré d'exigibilité mesure le temps nécessaire à une dette pour devenir remboursable. Par exemple, un découvert bancaire devra être remboursé en quelques semaines maximum, une dette fournisseur en quelques mois et un emprunt à long terme en quelques années.


Les capitaux permanents regroupent l'ensemble des éléments du passif dont le remboursement est le plus éloigné dans le temps pour une entreprise. A savoir :


Les capitaux propres de l'entreprise : c'est à dire l'ensemble des ressources non empruntées dont dispose l'entreprise pour exercer son activité (capital, réserves, subventions d'investissement, provisions réglementées,...)


Les amortissements et provisions : constitués par l'entreprise pour permettre le renouvellement de ses éléments de l'actif immobilisé.


Les dettes financières à long terme : contractées par l'entreprise auprès d'établissements de crédit et ayant une échéance longue.


Le passif circulant : On regroupe ensuite les éléments du passif ayant un degré d'exigibilité plus rapproché et qui sont directement liées à l'activité courante de l'entreprise. Les éléments de ce passif circulant se renouvellent périodiquement. A savoir :


Les dettes fournisseurs : l'entreprise ne payant pas nécessairement ses fournisseurs à la livraison, il contracte alors des dettes qui ont des échéances de quelques mois (moins de 90 jours en moyenne).


Les dettes fiscales et sociales : l'entreprise ne paye pas ses impôts, taxes ou autres charges sociales au jour le jour (exemple la TVA), il contracte alors des dettes auprès de l'Ã?tat ou des organismes de protection sociale.


Les autres dettes d'exploitation : ensemble des autres dettes d'exploitation contractées par une entreprise pour exercer son activité.

La trésorerie passive :


Les concours bancaires et autres facilités de caisses : consentis par un établissement pour financer l'activité quotidienne de l'entreprise.


Les soldes bancaires créditeurs : si le compte bancaire de l'entreprise est négatif, alors l'entreprise devra combler son découvert le plus rapidement possible.


De la même manière que pour le passif, l'actif d'un bilan fonctionnel se décompose en trois parties qui sont classées par ordre croissant de liquidité. Par liquidité, on entend la capacité d'un actif à être immédiatement disponible pour financer une dépense ou payer une dette. un billet de banque par exemple est un actif parfaitement liquide en ce sens qu'il permet immédiatement d'honorer une dette alors qu'un immeuble est presque illiquide en ce sens que sa transformation en disponibilités est très longue.


L'actif immobilisé regroupe l'ensemble des éléments qui restent pour une longue période au sein de l'entreprise, c'est à dire, qui ne sont pas directement consommés à leur première utilisation (les immobilisations). Ces éléments d'actif sont évalués à leur prix d'achat (hors amortissement) pour estimer réellement le coût de leur renouvellement éventuel.


Les immobilisations incorporelles : ne sont pas des biens acquis par l'entreprise mais représente des dépenses engagées par l'entreprise pour une longue période (frais d'établissement, frais de recherche et développement, fonds de commerce, brevets, licences...).


Les immobilisations corporelles : ensemble des biens finaux acquis par l'entreprise pour exercer son activité (terrains, constructions, matériels...) et qui servent au cours de plusieurs cycles d'activité.


Les immobilisations financières : ensemble des sommes engagées par l'entreprise pour acquérir des participations dans d'autres entreprises ou faire des dépôts, des cautionnements, ou accorder des prêts.


L'actif circulant : On regroupe ensuite les éléments de l'actif ayant un degré de liquidité plus fort et qui sont directement liées à l'activité courante de l'entreprise. Les éléments de cet actif circulant se renouvellent périodiquement. A savoir :


Les stocks et encours : Pour produire, l'entreprise achète des matières premières et autres approvisionnements qui ne sont pas consommés en totalité en une seule fois. Ils sont donc stockés par l'entreprise.


Les créances clients : L'entreprise peut être amenée à accorder des délais de paiement à ses clients. En ce sens, elle leur accorde un crédit qui lui sera remboursé à relativement brève échéance (quelques semaines en général).


Les autres créances d'exploitation : ensemble des autres créances d'exploitation contractées par une entreprise au cours de son activité.


La trésorerie active : La trésorerie est constituée de l'ensemble des éléments de l'actif parfaitement ou très liquides. A savoir :


Les valeurs mobilières de placement : ensemble des actifs financiers acquis par l'entreprise mais qui n'ont pas de valeur stratégique et qui visent plutôt à réaliser des plus-values.


Les besoins et ressources financières de l'entreprise à court terme :


Une fois que l'entreprise à acquis les immobilisations indispensables à son activité de production, elle va devoir financer les besoins liés à son cycle d'exploitation.


Il existe en effet un décalage temporel entre d'une part les dépenses engagées par l'entreprise pour produire, et d'autre part, les recettes tirées de la vente des biens ou services produits par l'entreprise.


D'une part, l'entreprise a besoin de matières premières et autres biens intermédiaires qui sont consommés dans le temps selon la cadence de production de l'entreprise.


De plus, l'entreprise peut dans certains cas bénéficier de délais de paiements accordés par ses fournisseurs ce qui lui permet de différer dans le temps le règlement de ces charges.


De la même manière, l'entreprise peut être amenée à concéder des délais de paiement à ses clients et enregistre alors les créances clients qui retardent d'autant la perception par l'entreprise des encaisses liées à des ventes déjà réalisées...


Le besoin en fonds de roulements résulte donc des décalages temporels entre les décaissements et les encaissements des flux liés à l'activité de production de l'entreprise.


Le bilan fonctionnel, tel qu'il est présenté, fait apparaître les éléments de l'actif et du passif qui se rapportent à l'activité de l'entreprise et qui permettent de déterminer ses besoins de financement à court terme.


Dans ce cas, les emplois d'exploitation de l'entreprise sont supérieures aux ressources d'exploitation. L'entreprise doit donc financer ces besoins à court terme soit à l'aide de son excédent de ressources à long terme (Fond de roulement), soit à l'aide de ressources financières complémentaires à court terme (concours bancaires...).


Dans ce cas, les emplois d'exploitation de l'entreprise sont égaux aux ressources d'exploitation, L'entreprise n'a donc pas de besoin d'exploitation à financer puisque le passif circulant suffit à financer l'actif circulant.


Dans ce cas, les emplois d'exploitation de l'entreprise sont supérieurs aux ressources d'exploitation, L'entreprise n'a donc pas de besoin d'exploitation à financer puisque le passif circulant excède les besoins de financement de son actif d'exploitation.


L'entreprise n'a donc pas besoin d'utiliser ses excédents de ressources à long terme (Fond de roulement) pour financer d'éventuels besoins à court terme.


Dans tous les cas, les besoins éventuels de financement du cycle d'exploitation pour une entreprise dépendront en grande partie de son pouvoir de négociation qui lui permet d'agir sur le montant de ses créances clients ou de ses dettes fournisseurs.




Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

09/01/2013


Langue :

Français


Pages :

4


Consultations :

7706


Note :
Téléchargement Gratuit
  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions d'utilisation

    J'accepte les conditions d'utilisation

-->
Résumé
Tags : Cours, comptabilité, cours de comptabilité
Sur le même thème
Vues : 16323

Cours de consolidation : Pourcentage d'intérêt et de contrôle. Le pourcentage de contrôle traduit le lien de dépendance,...

Vues : 15346

Cours de consolidation : Ecart d'acquisition. « Consolider consiste à substituer au montant des titres de participation qui...

Vues : 14350

Cours de consolidation : Méthodes de consolidation. Dans le bilan de la société mère, la valeur comptable des titres des...

Vues : 11168

Cours de diagnostic financier : Décision d'investissement et choix de financement chapitre 2. investir c'est mettre en oeuvre...

Vues : 9512

Cours de diagnostic financier : Décision d'investissement et choix de financement chapitre 1. La place de la finance dans les...

Vues : 9372

Cours de finance : Le budget de trésorerie. Finalités : s’assurer d’un équilibre mensuel entre encaissements et...

Du même contributeur
Vues : 9227

Cours de comptabilité : La mesure de la rentabilité de l'entreprise. L'analyse du compte de résultat permet en outre de...

Vues : 4681

Cours de comptabilité : Les principes d'enregistrement des cessions d'immobilisations et de VMP.

Vues : 4624

Cours de comptabilité : Le financement du cycle d'exploitation. De la même manière qu'une entreprise doit trouver le moyen...

Vues : 4537

Cours de comptabilité : La trésorerie. Tout d'abord, la Trésorerie d'une entreprise correspond à la différence entre ses...

Vues : 4034

Cours de comptabilité : Les besoins de financement d'une entreprise.

Vues : 3952

Cours de comptabilité : La capacité d'autofinancement.

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.