Le vivant décodé : Quelle nouvelle définition donner à la vie ?

Publié par : EDP Sciences

Quel sens donner au mot vie ? Ce livre s'interroge sur les origines de la vie et son évolution, et relève les problèmes éthiques fondamentaux que cette question soulève. En ce début de XXIe siècle, quel regard l'homme porte-t-il sur la vie ? Alors que le siècle qui se dessine semble être celui des biotechnologies, que le conflit ouvert entre la puissance envahissante de la biologie et les limites de l'éthique devient irrémédiable, la notion même de vie semble s'être extirpée du champ de la biologie. Or, les frontières de la science touchent pourtant bien celles de la définition du vivant. Mais alors quel sens donner au mot vie ? L'embryon est-il en vie dès sa conception ? Le clone, l'autre soi peut-il être réifié pour répondre au simple besoin de cellules souches d'une personne, dont la vie est elle-même mise en péril ? Ces questions nouvelles, ne sont qu'une formulation moderne de questions pérennes. Elles permettent aussi de comprendre que la biologie ne peut se départir d'une réflexion éthique. Le présent ouvrage propose une définition nouvelle, simple et opérante de la vie qui exclut l'appel au vitalisme, et qui permet ensuite de revisiter certaines énigmes de la biologie moderne comme les origines de la vie et son évolution, et de s'interroger sur les problèmes éthiques de la biologie contemporaine : Quid des OGM, du clonage reproductif et thérapeutique, des cellules souches au regard de la vie ? Il ne s'agit ici ni de vouer les techno- sciences aux géhennes, ni de déplorer les progrès de la science. L'objectif est plutôt d'anticiper l'émergence des problèmes éthiques futurs par une réflexion plus profonde et plus large sur le sens du mot vie, afin de mieux accompagner les surprises que livre pudiquement la nature aux êtres curieux de savoir.


Consulter un extrait ci-dessous

Il émerge enfin une problématique nouvelle, liée à l'explosion du progrès technologique, qui permet une maîtrise chaque jour plus grande du vivant. Des possibilités inédites s'ouvrent quotidiennement, offrant des perspectives fascinantes. Elles peuvent aussi se révéler plus inquiétantes. C'est la rançon du progrès avec sa double facette, sa dualité, son ambivalence lancinante. L'avancée scientifique n'est plus associée mécaniquement à une augmentation du bien-être. De ce fait, le progrès doit-il susciter émerveillement ou suspicion ?


Maîtriser mieux le vivant, c'est aussi pouvoir plus, c'est donc augmenter ses capacités à enfreindre des lois établies par la nature. Or, toucher à la vie n'est pas sans risque. Le risque est la rançon du savoir. Mais d'un autre côté, refuser dogmatiquement l'aventure du progrès est potentiellement aussi dommageable. La connaissance ne peut progresser ex nihilo. Le progrès est indissociable de l'expérimentation sur le vivant. Anatomie, biologie cellulaire, puis moléculaire sont apparentées, frappées du même sceau, chacune marquant un progrès pour l'humanité dans la dissection de la grande machinerie du vivant. Dans ces conditions, à quels risques les explorateurs de la biologie nous exposent-ils ? Ils sont multiples et flous. Pourtant, objectivement les dangers tiennent davantage à l'ambiguïté des rapports que l'homme entretient avec la nature, qu'à un risque réel inhérent au progrès. Ainsi, fustiger d'emblée et sans discernement le progrès paraît un peu trivial. La génétique moderne nous fournit un exemple des dangers des mélanges et malentendus à propos de cette science honnie par certains et vénérée par d'autres. Sans le savoir, l'homme utilise cette science depuis des millénaires, et le Monsieur Jourdain de la génétique a eu du succès :les milliers d'espèces, de races utilisées couramment dans l'agriculture (maïs, blé, colza, ...) sont issues de croisements dirigés par une main humaine. Le meilleur " ami de l'homme " est aussi le plus ancien animal d'expérimentation génétique. Les races canines, qui nous entourent et nous paraissent si naturelles, sont un pur produit de l'artifice humain. Elles résultent de la sélection par l'homme de critères physiques ou purement esthétiques qui sont ensuite amplifiés jusqu'à former des " lignées pures ". Ces manipulations, en apparence si naturelles, ne sont pas objectivement pires que les terribles manipulations génétiques annoncées dans les médias... Ou plutôt, le fossé qui sépare la génétique d'élevage des dernières manipulations génétiques n'est pas si grand. Le principe ne varie pas, seuls les moyens évoluent. En effet, les outils de manipulations du vivant n'appartiennent maintenant plus à l'ordre de l'empirique mais à celui du technologique. C'est-à-dire que l'homme agit, modèle, transforme le vivant à travers des outils et par une méthode raisonnée et non plus par des procédés empiriques ancestraux de croisements et de sélections. L'échelle de production s'en trouve décuplée et surtout la finesse et la résolution des techniques permettent d'agir au niveau de la biomolécule, à des dimensions nanométriques. L'homme utilise ainsi la connaissance du vivant qu'il a acquise, par exemple celle de l'universalité du code génétique, pour transférer des gènes de certaines espèces dans d'autres à des fins industrielles ou pharmaceutiques.


Ce génome peut maintenant être manipulé facilement pour les bactéries, ou de manière plus lourde pour les êtres vivants eucaryotes, dont l'homme. Le démantèlement et le décryptage de l'ensemble du message par séquençage sont maintenant terminés chez de nombreuses espèces modèles ou d'intérêt industriel : des bactéries de plus en plus nombreuses, des unicellulaires (la levure et, depuis peu, l'agent du paludisme) et quelques animaux multicellulaires comme un petit ver nommé savamment Caenorhabitis elegans, l'homme, une mouche célèbre nommée drosophile, le moustique vecteur du paludisme et même récemment la souris, le rat et la poule ! Le premier génome de plante (Arabidopsis thaliana) a été mis à jour, celui du riz est désormais achevé et ceux d'autres plantes d'intérêt agronomique comme le blé devraient rapidement suivre. Cette exploration a été largement médiatisée par les scientifiques eux-mêmes parce qu'ils avaient des besoins énormes de financement : ainsi ont-ils dû promettre de changer le monde par la seule connaissance du séquençage. L'accès à la connaissance du génome humain a été associé à de très nombreuses promesses dont la notion mythique de gène-médicament en est un des paradigmes. Il a aussi probablement révélé d'autres angoisses profondes liées à la quête d'une connaissance d'essence presque divine : la recherche du code, du secret, du principe de ce qui singularise l'homme. Dans cette épopée, pour la première fois dans l'histoire, le scientifique se laissait clairement aller au fantasme du démiurge. Pourtant, à l'examiner objectivement avec un peu de recul, l'accès au génome n'a pas tenu ces promesses. Même si cette aventure représente une prouesse en soi, celle-ci ne résulte que d'une application à l'échelle du gigantisme industriel de techniques découvertes plus de vingt-cinq ans auparavant. Si la lecture de ce génome n'a été accompagnée d'aucune véritable révolution conceptuelle, ni de retombée immédiate, c'est que la prouesse est plus industrielle que scientifique. Aussi, les polémiques créées par le séquençage touchent toutes à des problèmes de propriété industrielle de séquence, ce qui est révélateur du déplacement de la problématique : il ne s'agit pas de retombées éthiques d'une avancée nouvelle mais d'un problème de concurrence industrielle. Le génome de nombreuses espèces, dont la nôtre, a été décrypté, explosé, émietté, fragmenté, recomposé, industrialisé, voire même ré-approprié.



Publier sur Facebook Publier sur Twitter
Informations
Date :

05/12/2011


Langue :

Français


Pages :

212


Consultations :

4963


Note :
Format :

PDF / EPUB


Télécharger l'EBOOK
  • Prix : 13.99€

  • Votre email n'est pas valide

    Vous devez valider les conditions de vente

    J'accepte les conditions de vente

100 % Compatible
Paiement 100 % sécurisé
Résumé

Auteur : Tournier Jean-Nicolas


Editeur : EDP Sciences


Parution : 2005

ISBN : 9782759802364

Tags : Ebook sciences, ebook scientifique, vivant
Sur le même thème
Vues : 1303

MCSE permet d'acquérir un minimum de compétences dans la lecture et l'écriture de l'anglais scientifique. Ouvrage...

Vues : 787

Ouvrage de référence. Le tome II (Matériaux et Applications) donne une approche phénoménologique très complète du...

Vues : 755

Les applications des auxiliaires, des réactifs et des catalyseurs chiraux en synthèse asymétrique. L'ouvrage expose les...

Vues : 663

Ce volume correspond au module pratique dédié aux installations de l'industrie et de la recherche concernées par la...

Vues : 526

Outil de base dans les domaines des équations aux dérivées partielles et de l'analyse sur les variétés, les opérateurs...

Vues : 450

Bones, Les Experts,...beaucoup de séries TV se sont construites sur la résolution d'affaires criminelles. Si vous voulez...

Du même contributeur
Vues : 4181

Livre scientifique de base essentiel pour le chercheur et l'ingénieur, Physique des diélectriques fournit les fondements...

Vues : 3092

Les exercices corrigés proposés dans ce livre portent sur les thèmes suivants: -les propriétés atomiques et moléculaires...

Vues : 2976

The history of Physics in Europe is one of brilliance and the sun is still shining, indeed it is getting ever brighter,...

Vues : 2545

Exercices originaux accompagnés par leurs corrigés, cet ouvrage s'adresse principalement aux étudiants de licence de...

Vues : 2272

L'auteur a fait sienne cette universelle maxime chinoise : « j'entends et j'oublie (cours oral) je vois et je retiens (étude...

Vues : 2140

Les émissions de rayonnements caractéristiques, spontanés ou provoqués permettent la détection et la caractérisation d'un...

Commentaires
Aucun commentaire pour cette publication
Ajouter un commentaire
Envoyer
Pour envoyer la page de votre document, notez ici les emails destinataires de votre demande :
Séparez les emails par des virgules
Signaler un abus
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour noter un document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour envoyer le document.
Cliquez ici pour vous inscrire.
Vous ne pouvez pas acheter de documents sur Needocs.
Vous pouvez vous référer aux conditions générales de vente et d'achat du portail pour connaître les modalités d'achat.